Comment décoder et démasquer le discours de Mustapha Chérif et de ses amis

Publié le 9 août 2010 - par

Mustapha Cherif : Taqqya = Langue de bois

Commentaires point par point d’un article islamiste de Mustapha Cherif (Philosophe, cofondateur et premier co-président du Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne, Président du Forum des Intellectuels Algériens) sous le titre ” La clarté gène les extrêmes, soyons clairs !” (http://mustapha-cherif.net/?p=177) et intégralement repris sur le site “l’Islam en France”, le 24.07.2010, sous le titre “Islamophobie : L’invention d’un bouc émissaire pour faire diversion est vouée à l’échec” (islamophobie-l-invention-d-un-bouc-emissaire-pour-faire-dive.html#more).

Que le monde musulman soit marqué par des faiblesses, des problèmes multiples et des difficultés qui méritent des critiques, sans aucun doute.
Que des musulmans prêtent le flanc et trahissent la lettre et l’esprit du Coran, certainement. Que des non musulmans inquiets ou choqués ont le droit de critiquer tout cela , évidemment. Mais que des amalgames, des stigmatisations et des calomnies en somme un tas de mensonges racistes, soient déversés contre tous les musulmans, c’est inacceptable.

Commentaire : Mustapha Cherif plante ici le décors en dressant un constat aux apparences objectives laissant croire qu’il est enclin à admettre certains reproches et à reconnaitre certaines faiblesses. Dans la foulée, les mots “amalgames”, “stigmatisation”, “calomnies”, “mensonges racistes” sont là pour conforter le lecteur musulman dans son sentiment de victime tout en culpabilisant par avance le lecteur non-musulman qui serait tenté d’avoir une réaction de rejet. Ces quelques mots font partie, tout le monde le sait, du vocabulaire politiquement correct rabâché par les médias et destiné à décourager tout éventuel contradicteur. C’est le fameux “Taser antiraciste”, la tactique de l’araignée qui paralyse ses proies.

1) Les islamophobes sont aveugles, ils ne voient pas que l’humanité est d’abord -une- avant d’être plurielle, ils nient que le monde aujourd’hui est un. Ils disent:” Absolument pas. Il y a de la mondialisation, de l’uniformisation à l’œuvre, de l’interconnexion aussi, mais le monde n’est pas un.” Ils ne se rendent pas compte que l’Orient et l’Occident sont imbriqués, que les causes des problèmes et de l’intégrisme sont liées surtout aux contradiction du système mondial dominant, que tous les peuples dans leur diversité sont confrontés aux mêmes défis et doivent avoir les mêmes droits et devoirs !

Commentaire : “Islamophobe”… le mot est lâché. C’est le mot à la mode et, lui aussi, politiquement correct, dans les milieux islamistes, dhimmis et “bobos”. Toute critique de tout ou partie de l’Islam est sensée se retrouver d’emblée moralement invalidée par ce terme d’autant que, de ce point de vue, un “islamophobe” ne peut qu’être aveugle. Là, soyons clairs. Si le terme “islamophobe” désigne quelqu’un qui a peur de l’Islam ou des islamistes, il ne s’applique pas à nous car nous ne craignons ni l’Islam ni les islamistes : nous les combattons. Ce qui n’est pas la même chose. Par contre, si ce vocable désigne quelqu’un qui n’aime ni l’Islam ni les islamistes… là, pas de problème : nous signons des deux mains ! Chacun a le droit de choisir ses amis. Dans la suite de son propos, Mustapha Cherif avance que le monde est un et qu’Orient et Occident sont imbriqués. C’est là une vision du monde parfaitement religieuse et conforme au Coran qui considère que la seule unité est celle de l’oumma, c’est-à-dire de la grande nation musulmane qui doit dominer le monde. Quant à l’imbrication Orient-Occident, remarquons que seul l’Islam se croit autorisé à s’étendre en milieu occidental sans jamais permettre la moindre incursion ou manifestation inverse. L’actuelle colonisation de peuplement subie par l’ensemble de l’Europe en témoigne. Notons encore que, selon l’auteur, l’intégrisme musulman n’est pas du au Coran mais “aux contradictions du système mondial dominant”. Cela rappelle étrangement ce que beaucoup d’Enseignants peuvent entendre dans les cours de récréation : “Je te jure, la tête de ma mère, c’est pas moi !”. En somme, l’intégrisme musulman n’existerait que par la faute des non-musulmans. C’est ce qui s’appelle un discours responsable.

2) Notre vision ouverte de l’islam et du monde musulman les gène, car dépasse les faux clivages comme celle entre croyants-incroyants, elle discerne entre la règle et l’exception, entre des groupes minoritaires extrémistes et l’immense majorité paisible. Cela les dérange , car les racistes préfèrent l’amalgame et font croire que tous les musulmans sont des fanatiques . Ces islamophobes- racistes pratiquent le simplisme que l’on retrouve dans la propagande du choc des civilisations… C’est eux qui essayent en vain de donnez corps à cette théorie fumeuse pour occulter les problèmes politiques, même si des divergences et des différences existent entre les cultures. Le fond commun et les convergences entre les cultures abrahamiques sont les plus décisifs.

Commentaire : Mustapha Cherif voudrait nous faire avaler sa “vision ouverte de l’Islam” et nous faire croire qu’il ne s’y trouve aucun clivage entre croyants et non-croyants. Il a pourtant vraisemblablement lu le Coran… mais peut-être a-t-il sauté les sourates évoquant le sort réservé aux non-croyants : la conversion, la soumission avec paiement d’un tribut (la dhimmitude) pour certains (Chrétiens et Juifs) et la mort par le sabre pour d’autres (Païens, Animistes, Bouddhistes, Athées…). Dans la suite du propos, un autre grand anathème est lâché : “islamophobes racistes”… Mustapha Cherif ignore-t-il aussi que l’Islam ne correspond pas à une race et que, par conséquent, le fait de ne pas aimer l’Islam n’a rien à voir avec le racisme. Dans ce paragraphe, une évidence cependant : le choc des civilisations… et là, il est vrai que l’histoire de l’humanité toute entière n’est faite que de conflits de civilisations, de races, d’ethnies, de cultures, de religions, d’intérêts économiques… Et ceux qui donnent dans l’angélisme du “tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil” risquent effectivement d’avoir un réveil difficile… si jamais ils peuvent encore se réveiller un jour.

3) Quand j’écris “Qui peut nier qu’il y a un Islam européen séculier, attaché, entre autres, à l’humanisme et à l’amitié islamo-chrétienne ? Ce qui signifie que le vivre-ensemble est possible.”
les islamophobes répondent qu’ils le nient, car leur esprit est troublé par l’ignorance et le refus de l’altérité…Ils reconnaissent à peine l’évidence : que les musulmans sont attachés à la vie séculière. Mais ils refusent de reconnaitre que l’islam est séculier, de par sa vision théorique/théologique fondée sur , l’absence d’Église et l’insistance sur le sens de la responsabilité et de la liberté ! Pas de contrainte en religion.

Commentaire : A qui Mustapha Cherif fera-t-il croire que l’Islam est séculier, c’est-à-dire attaché au domaine laïc si ce n’est à ceux qui auront déjà gobé le contenu de ses paragraphes précédents ? Pour l’Islam qui refuse de facto de reconnaitre d’autres lois que celle de la charia, le vivre ensemble n’est concevable que dans la soumission à cette dernière. Le Coran fait même obligation aux musulmans de refuser toute autre loi ou de composer temporairement en attendant d’être les plus forts. D’où, une nouvelle fois, le recours à la taqqya. S’agissant par ailleurs du refus de l’altérité, il n’est que de regarder ce qui se passe dans les pays musulmans pour s’apercevoir que ce concept y est totalement ignoré : les persécutions des Coptes, des Juifs, des Chrétiens, des Animistes… et même des Musulmans entre eux montre bien que ce souci de l’autre n’est décidément pas la tasse de thé de l’Islam. Et ce “philosophe” musulman ose écrire “Pas de contrainte en religion”.

4- Ils prétendent que : “l’islam qui domine est l’ensemble des idéologies fondamentalistes, centrées sur une réactivité régressive à l’écart du mouvement du monde…, toutes arcboutées “contre l’Occident…” Ce qui est totalement faux, tout le monde sait que l’immense majorité des musulmans depuis quinze siècles a toujours été attachée à l’hospitalité, au partage, au progrès et à l’ouvert, ce qui a permis le vivre ensemble et a produit de la civilisation.

Commentaire : Mustapha Cherif connait-il l’Histoire ? Certainement oui, mais il feint de l’ignorer. Depuis quinze siècles, l’Islam n’ a eu de cesse de vouloir conquérir l’Occident. L’invasion de la Péninsule Ibérique (711) repoussée par la “Reconquista”(1492), la tentative d’invasion de la France anéantie par Charles Martel à Poitiers (732), la Bataille navale de Lépante (1571) mettant un terme à la tentative d’invasion turque, les Batailles de Vienne (1529 et 1683), les combats innombrables dans les Balkans, en Méditerranée, les razzias sur les côtes européennes de la Méditerranée pour alimenter les marchés aux esclaves, et aujourd’hui les attentats terroristes partout à travers le monde, le saccage systématique de quartiers entiers, les agressions racistes anti-Blancs quotidiennes… voilà ce que notre “humaniste” musulman qualifie d’hospitalité, de partage, de progrès ! Voilà aussi des vérités historiques que le Ministère de l’Education “Nationale” ferait bien de remettre au goût du jour au lieu de mobiliser l’attention des élèves sur les empires africains (cf. les nouveaux programmes d’Histoire).

5- Autre contre vérité grossière pour faire diversion, et renverser les rôles, par haine de la religion, ils affirment que : “ C’est l’islam politique qui veut “coloniser” le monde, pas l’Occident…” Alors que jamais le monde musulman n’a été autant faible et agressé qu’aujourd’hui, et l’Occident aussi puissant travaillé par l’ambition d’hégémonie totale, sous mille prétextes le discours alarmiste, exagéré et infondé, des islamophobes est d’abord celui des extrêmes droites et des ignorants manipulés, qui amplifient les dérives de pseudos musulmans archi-minoritaires qui usurpent le nom ! Les extrémistes de tous bords se rejoignent et s’alimentent.

Commentaire : Là encore, bel exemple de taqqya : “C’est pas moi, M’sieur !”. Heureusement, tout le monde le constate bien : ce n’est pas l’Occident qui tente d’envahir les pays musulmans, de supplanter leurs populations, de changer leurs mœurs et leurs lois. C’est bien l’Islam qui est à l’offensive et qui tente de conquérir l’Europe par substitution de population puisqu’il a toujours échoué militairement. Aujourd’hui, c’est bien l’Islam qui essaie de faire modifier nos habitudes, nos règles et nos lois en insinuant partout des “accommodements raisonnables” : port du voile, horaires de piscine, lieux de prières dans la rue, mosquées, pause sur le lieu de travail, demandes de jours fériés, menus halal dans les cantines scolaires, dans l’Armée, la Police, la Gendarmerie, Imams dans les prisons, etc… Naturellement, pour Mustapha Cherif, ceux qui constatent ce déferlement ne sont que des islamophobes d’extrême droite ignorants et manipulés.

Conclusion: Le mensonge peut courir un an , la vérité le rattrape en un instant ! L’opinion internationale n’est pas dupe ! Elle sait que malgré des acquis techniques et scientifiques, la crise de notre monde actuel est grave et profonde, que les injustices et les impasses sont grandes. L’invention d’un bouc émissaire pour faire diversion est vouée à l’échec. Nous avons besoin les uns des autres, par delà nos différences pour retrouver de la civilisation , une morale , de l’éthique, une Cité juste.

Commentaire : “Le mensonge”… là Mustapha Cherif sait de quoi il parle. La pratique de la taqqya lui est éminemment coutumière. Il a néanmoins le bon sens de clore son propos sur une vérité : “L’opinion internationale n’est pas dupe !”. Effectivement, elle n’est pas dupe ou, plus exactement, elle n’est plus dupe. Chaque jour, en France mais aussi dans toute l’Europe, des pans entiers de population prennent conscience de la réalité de l’offensive islamique. Chaque jour, de nouveaux citoyens viennent grossir les rangs de ceux qui refusent d’abdiquer leurs mœurs, leurs us et coutumes et de subir le joug d’une charia inhumaine. Chaque jour voit s’amplifier cette vague populaire qui s’enfle et s’oppose à l’abandon de nos modes de vie et de nos Traditions. “On” nous dit que les “quartiers sensibles”, les “banlieues”, les “zones de non-droit” sont au bord de l’implosion… que c’est un climat de guerre civile ethnique ! Soit.
“On” oublie simplement de dire que beaucoup de ceux qui habitent autour de ces lieux, qui résident dans des endroits encore normaux, en province, au fin fond de nos campagnes françaises sont aussi prêts à se lever pour épauler les forces de l’ordre -notre ordre- pour peu qu’elles reçoivent carte blanche afin de faire ce qu’il faut pour nettoyer tout ça !
Il n’y décidément que les milieux politico-médiatiques pour ne pas s’en rendre compte, pour ne pas en tenir compte… et Mustapha Cherif.
Au fait, en langage politique “taqqya” se dit “langue de bois”!

Marc Noé

+ Vidéo : http://video.google.com/videoplay?docid=-6760294296911011298#

Commentaires sur la vidéo :

Petit concentré de désinformation : Mustapha Cherif

“La taqqya est la tromperie faisant partie de la catégorie juridique des choses permises aux musulmans par la charia. Ce principe de tromperie offre un large domaine d’application; et les branches de l’islam qui ne la pratiquent pas sont minoritaires” (cf. Wikipédia). Si vous ne saviez pas trop ce qu’est la taqqya, en voici un exemple édifiant donné par Mustapha Cherif, magistralement aidé par un journaliste qui, sous couvert de questions apparemment pertinentes, rampe devant l’autel du politiquement correct. Notez l’habileté du sieur Cherif, ex-diplomate, pour noyer le poisson, ne pas répondre sur le fond et rebondir immédiatement sur la situation internationale ou le racisme antimusulman (sic !) en s’appuyant sur la veulerie du journaliste qui déclare : “les gens sensés savent que ce n’est pas le vrai visage de l’islam, bien sûr”. Ce genre d’interview expresse est construit de fait comme un clip publicitaire et la mission de France 2, chaîne publique, se borne à diffuser la bonne parole de la “tolérance multiculturelle” et à stigmatiser les méchants racistes. Voilà notamment à quoi est utilisé l’argent des Gaulois !

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi