Comment le recteur de la mosquée de Limoges utilise le discours du fanatique islamiste

Publié le 11 octobre 2010 - par - 735 vues
Share

Le 17 septembre en plein centre de Limoges, un petit groupe de musulmans se réuni. Devant eux un orateur avec un micro hurle, gesticule, éructe en arabe et en français. Tout y passe, il insulte à peu près tout le monde, les représentants « officiels » musulmans pour leur soit disant faiblesse et tous les non-musulmans pour leur non-amour de l’islam.

Le groupe l’encourage.
A la fin il shoote dans un code civil jeté sur le sol. (A sa place j’aurai aussi cassé quelques assiettes mais bon)
Ça dure un bon quart d’heure… sans que RIEN ne se passe.

Ceci peut être considérée comme étonnant, non tant par le contenu des paroles du fanatique (qui ne surprennent personne qui connaisse un peu le sujet), que par le fait qu’il n’ y ait aucune réaction d’aucune force de quelque ordre que ce soit… Ici Londres ?

Ce qui m’a le plus intéressé, c’est l’interview de Hassan Izzaoui, le recteur de la mosquée de Limoges par un journaliste de « Lamontagne » le 22 septembre :

Quel point de vue portez-vous sur cette manifestation de « musulmans révoltés » ?

H .I. : Je condamne fermement »

Bien ! Et comme en plus les représentants officiels de l islam ont été insultés aussi, je dis : Bien … et normal.

Connaissez-vous les organisateurs ?

H.I. : « non ce sont des gens totalement étrangers à Limoges »

La déjà je tique un peu. Comment peut-il affirmer qu’ils viennent d’ ailleurs ?
Si c’est le cas d’où viennent ils ? De Perros Guirec ou de Roquefort des corbières ?
Personne ne les connaît…si ça se trouve ils ne vont même pas dans les mosquées tellement ce sont de faux musulmans en plus.
En tout cas c’est assez dommage, oh merde ! (Ou très pratique ,eh eh !) car du coup ni lui ni aucun musulman modéré ne peut leur expliquer le vrai islam.

L’organisateur hurlait à l’islamophobie, est-ce vraiment un problème en France ?

H.I. « Il ( le fanatique) dénonce l’islamophobie mais il fait tout pour la nourrir »

« Pour lutter contre ce fléau, je crois qu’il serait bon d’aménager la loi pour que l’islamophobie soit reconnue comme un délit, au même titre que l’antisémitisme. »

C’EST LA que je dis chapeau !j ‘applaudi la performance, le beau rétablissement après pirouette suivi de récupération au vol.
Pour lutter contre les groupes qui défendent un islam radical… interdisons la critique de l’islam !

Pour ceux auxquels l’astuce aurait échappé, je vous la refais :

Interview d’un dirigeant d’extrême droite après une manifestation brandissant des banderoles marquées « extrême droite » et pleurnichant sur la mollesse des dirigeants de l’extrême droite.

Que pensez vous de ces extrémistes ?

Je les condamne fermement, ce ne sont pas des vrais gens d’extrême droite.

Connaissez vous ces gens là ?

Non pas du tout, ils ne sont pas d’ici, de notre groupe régional d’extrême droite.

L’organisateur hurlait à l’ extemedroitophobie, quelles solutions préconisez vous ?

Je pense qu’il faut interdire légalement la critique des idées d’extrême droite.

Sans commentaire…

Béatrice Ladeville

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.