Contrairement à Riposte Laïque, je n’apprécie pas Eric Zemmour

Publié le 13 décembre 2010 - par
Share

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas écrit.

Tout d’abord, je tenais à vous dire que j’approuvais complètement votre dernier edito (sur les propos de Marine le Pen).

Je me permets également de vous écrire pour vous donner mon point de vue sur un journaliste que vous estimez particulièrement, Eric Zemmour.

Comme vous, je partage ses idées sur une certaine conception de la France et de l’identité nationale. Son ouvrage, Mélancolie française, est d’ailleurs très bien écrit et fort intéressant. Toutefois, sur bien d’autres points, Zemmour est un homme aux idées qui sont aux antipodes des républicains sociaux :

– pour la peine de mort

– contre l’avortement

– favorable à l’allongement de la durée de cotisation et à la réforme des retraites faisant passer l’âge de départ à 67 ans (utilisant les mêmes arguments que les bien-pensants qu’il fustige pourtant), en ne disant pas un mot sur la pénibilité ou la question des quinquagénaires virés ou ne trouvant pas d’emploi.

– a osé laisser sous-entendre que les chômeurs avaient encore un statut privilégié, c’est pour cela qu’ils n’acceptent pas un boulot mal payé et loin de chez eux.

– ne proteste pas contre la suppression des postes dans la fonction publique, le déremboursement des soins ou la fermeture des hôpitaux (il opinait de la tête lorsque Copé parlait de ces choses là dernièrement)

etc….

Plus j’écoute Eric Zemmour, plus je me dis qu’excepté la question de l’islamisation, je n’ai vraiment rien en commun avec lui. On se fait plaisir à l’écouter sur certains points comme on se ferait plaisir à écouter parler de Villiers…

Je m’interroge également sur la prétendue « anti-bien-pensance » de Zemmour…. Etrange qu’un homme « anti-système » puisse avoir le droit de parler librement chaque semaine sur France 2, I Télé, France O ou RTL…. Quelques compromis existent : des critiques – de plus en plus rares – sur l’immigration ou l’islamisation sont permises tant que, d’un autre côté, ses diatribes anti-sociales – que ne renieraient pas Laurence Parisot – confortent l’iniquité d’un système qu’il prétend combattre.

Je préfère 1000 fois une Marine le Pen, quand bien même je ne partage pas une partie de ses idées.

Bien à vous,

Aramis

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.