Contre la venue du Pape, l’unité des laïques ne serait pas de trop

Publié le 26 août 2008 - par
Share

Le pape en exercice, « digne » successeur de Jean Paul II va être reçu officiellement par la « République » française… Comme pour son prédécesseur, son voyage et les céréromies qui l’accompagnent seront largement financés par les déniers publics et non, ceux privés, du culte.

Le président de la République qui s’ést déjà signalé par des discours d’allégeance au « saint » siège n’a cure de la loi du 9 décembre 1905 qui précise pourtant que « La République ne reconnaît aucun culte »!
Ce pape, réactionnaire à 100%, opposé à l’avortement et au droit des femmes, soutien sans faille de l’Opus Déi, cette secte dans l’Eglise et de toutes les officines mafieuses qui gravitent autour du Vatican combat ouvertement la laïcité…

Des centaines de milliers de laïques, athées, agnostiques ou croyants sont prêts à descendre dans la rue pour manifester ensemble à l’occasion de la malvenue de Ratzinger….

Malheureusement c’est en ordre dispersé que les porrganisations laïques ont décidé de s’opposer à cette remise en cause de la séparation des églises et de l’Etat.

Trois initiatives disctinctes sont prévues :
– celle de la Fédération Anarchiste avec une manifestation le samedi 13 septembre

– celle d’Alternative Libertaire, de la LCR et du Scalp

– et le meeting international appelé par 25 associations dont la Fédération Nationale de la Libre pensée, le CNAFAL et la Ligue de l’Enseignement !

Cette division est inacceptable!
Elle risque de désespérer des milliers et milliers de laïques et de réconforter tous ceux qui veulent abroger les dernières lois laïques existantes.

C’en est assez!
Il faut que très vite les organisations laïques de ce pays se rencontrent afin de préparer une riposte commune.

Il faut une riposte unitaire nationale qui soit à la hauteur des enjeux qui sont en cours.
Ensemble nous pouvons préparer et tenir une manifestation centrale à Paris sur des mots d’ordre unitaire :

– Malvenue au Pape!
– Refus de tout financement public de ce déplacement qui doit garder un caractère privé!
– Respect de la loi de séparation des églises et de l’Etat!
– Pas touche à la loi du 9 décembre 1905!

A partir de ce socle commun qui reprend d’ailleurs des idées émises par chacun des appels, chaque organisation pourrait à loisir développer ses propres mots d’ordre…
Conjuguons au présent ce conseil formulé par un grand révolutionnaire du début du 20ème sècle :
 » Marcher séparément pour frapper ensemble « !

Jean-François CHALOT

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.