Coups de force des musulmans à Athènes ! (vidéo)

En 2010, pour la première fois dans l’histoire de la Grèce moderne, les musulmans ont organisé des prières publiques massives dans Athènes, lors de l’Aïd el-Fitr, dernier jour du ramadan (le 10 septembre 2010) et lors de l’Aïd el-Kébir (le 16 novembre 2010).
Le 10 septembre 2010, ce sont 2000 musulmans qui ont prié sur la place Kotzia ; le 16 novembre 2010, ce sont 13.000 musulmans (selon la police) qui ont prié sur 12 places d’Athènes. (1)
Le prétexte invoqué par les musulmans était le prix trop élevé de la location du stade olympique, qu’ils avaient loué les années passées : 1750 euros, soit moins de 1 euro par musulman… Les musulmans prétendaient aussi manifester ainsi leur volonté de voir l’État grec leur construire une mosquée dans Athènes. (2)
Ces prières publiques, qui n’avaient pas été autorisées par les autorités, ont provoqué la colère de la population grecque, d’autant plus que la police n’est pas intervenue pour empêcher ces occupations illégales de l’espace public.
Des riverains ont jeté des œufs en direction des musulmans, mis de la musique à plein volume, brandi des drapeaux grecs, pour protester contre cette invasion de leur ville, et cette occupation de leurs places.
L’auteur vient de monter une vidéo qui reprend des images tournées par des citoyens grecs, alarmés par l’islamisation galopante de leur pays, et par la télévision grecque.
Dans cette vidéo, vous verrez les prières musulmans illégales qui eurent lieu sur la place Kotzia, le 10 septembre 2010, et celles qui eurent lieu sur la place de l’Akademia (devant les propylées de l’université d’Athènes) et sur la place de l’Attique, le 16 novembre 2010 :

Coups de force des musulmans à Athènes !
http://www.youtube.com/watch?v=wiSw6TnZ3fk
Comme en France, ces prières publiques visent à imposer de force l’islam dans la sphère publique, en violation de la loi, et à obtenir des avantages spécifiques pour l’islam seul, comme la construction de mosquées avec l’argent des contribuables.
Ces prières publiques sont un défi lancé par les musulmans aux autorités et aux citoyens, qui révèle leur volonté d’islamiser le pays par étapes.
Le but ultime étant le remplacement de la loi démocratique par la charia (loi islamique), et le remplacement de l’État démocratique par une dictature musulmane.
Maxime Lépante
1) Lire, au sujet des prières musulmanes illégales de l’Aïd el-Kébir, l’excellent article de Docdory :
En Grèce, prières publiques massives de musulmans pour l’Aïd, et réactions de colère de la population
http://www.ripostelaique.com/En-Grece-prieres-publiques.html
2) Actuellement, les musulmans disposent d’une cinquantaine de salles de prière dans l’agglomération d’Athènes.

image_pdf
0
0