Courrier au Crif, qui a osé qualifier Charenton de « barouf de l’extrême droite »

Publié le 27 décembre 2010 - par
Share

Messieurs, Mesdames

Ce message fait suite à mon précédent courriel concernant le titre « Le barouf de l’extrême droite… » (La newsletter du 21 décembre) en référence aux Assises sur l’Islamisation.

Comme j’ai constaté que vous avez simplement copié un article du quotidien gratuit METRO, sans avoir analysé et écouté les interventions, je me permets de vous mettre à la disposition quelques extraits des interventions à ce colloque. Comme vous pouvez le constater, beaucoup d’intervenants « d’extrême droite » appuient l’Etat d’Israël, défendent les juifs menacés dans certains pays (comme dans certains quartiers et localités de France !) ce qui ne me semble pas être tout à fait la marque de l’extrême droite.

J’aimerais que vous analysiez ces paroles, pour tirer les conclusions adéquates. Je pense bien que vous, en tant que politiques, vous ne pouvez pas prendre position en faveur de cette action qui est, je le répète, totalement en phase avec ce que pensent la majorité des français juifs et non-juifs ; mais au moins il serait utile de s’abstenir-de faire des titres aussi catégoriques que faux.
Je me répète aussi, nous, les juifs, nous avons un réel talent de décourager et décevoir ceux qui, très peu nombreux nous soutiennent encore.

Tom Trento, représentant des Etats Unis

Nous avons trois objectifs :
1. Défendre la Constitution des États-Unis – elle est la loi absolue de notre pays.

2. Défendre le droit d’Israël à exister dans sa terre natale – l’Israël est essentiel à la sécurité nationale de l’Amérique.
…l’organisation des Frères Musulmans, tel le Council on American Islamic Relations (CAIR), sont impliqués dans des activités terroristes ou anti-Israël.

Timo Vermeulen, représentant des Pays Bas

Les politiciens sont en entrain de suggérer des mesures de substitution comme faire passer des policiers pour des homosexuels ou des juifs en kippa, pour arrêter ceux qui commettent ces délits au lieu de traiter avec le groupe incriminé directement. Oui, les citoyens juifs aussi ont des raisons d’imaginer que les années trente sont de retour.
Parce que les juifs ne sont pas plus en sécurité dans les rues, et surtout les juifs orthodoxes. Des rapports secrets à Amsterdam montrent que les juifs sont agressés en raison du fait qu’ils sont juifs, insultés, et accueilli avec le salut nazi. L’Ex-ministre Bolkestein a récemment averti la communauté juive en Hollande qu’il serait mieux pour eux d’émigrer, parce que le gouvernement néerlandais ne pourra probablement pas garantir leur sécurité dans l’avenir.

BAT YE’ OR, écrivain juive

Chers amis de la liberté, des droits de l’homme et de la démocratie, vous qui honnissez le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie
En nos temps de totalitarisme…quand le mensonge et la haine antisémite néo-nazie s’étalent sans vergogne, et pervertissent la pensée…

Anders Gravers, représentant du Danemark

Aujourd’hui les Juifs sont pourchassés et agressés en Europe.
Beaucoup de Juifs n’osent plus porter leur kippa dans certains quartiers de peur de subir des attaques violentes de la part des musulmans. En fait, beaucoup de Juifs ont quitté l’Europe parce qu’ils ne peuvent plus vivre en sécurité dans les plus grandes villes d’Europe. Des Juifs ont également quitté le Danemark à cause de cela.

Ça fait mal de constater cette évolution au Danemark alors que le Danemark est connu pour avoir été un refuge et que nous sauvé de nombreux Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Et aujourd’hui les services de renseignement de la police ont ouvertement déclaré qu’ils ne pouvaient même plus assurer leur sécurité

Oskar Freysinger, député Suisse

Chez les Palestiniens, le Hamas fanatique gagne inexorablement du terrain sur le Fatah, laïc mais corrompu. Car son totalitarisme est collectiviste.
Sans parler de cet abcès de fixation qu’est l’Etat d’Israël, dont l’existence justifie, aux yeux du monde musulman, tous les moyens utilisés contre la « croisade » judéo-chrétienne dont cet Etat serait la tête de pont.

Sorel Zissu

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.