Croire : non merci !

Au soir de ma vie, je me demande encore les raisons qui poussent des personnes normalement constituées à croire en toutes les billevesées édictées par les religions : toutes !
D’ailleurs elles se rejoignent avec la vie éternelle : le paradis, les prairies du grand manitou, les jardins d’Allah, etc., etc.
Du temps de ma vie en atelier, j’appréciais les jours fériés, y compris ceux qui honoraient une fête religieuse : le 15 août en est un !
Pour cette fête d’été, il paraît que c’est pour commémorer le fait qu’à l’heure de sa mort, la mère du Christ est montée au ciel CORPS ET AME ?
Évidemment, il faut être naïf pour croire un tel truc, quand on voit le boulot qu’il a fallu pour envoyer un homme sur la Lune, mais ce n’est pas mon problème, il y a bien d’autres choses qui me surprennent dans la religion catholique, voire qui me heurtent. Mais pour ne pas faire de jaloux, l’Islam ce n’est pas mal non plus !
Il n’y a plus que 42 % de Français qui se disent catholiques, et 50 % de la population se disent sans appartenance religieuse. Le nombre d’athées convaincus a doublé, tandis que les pratiquants réguliers a été divisé par deux. Bref les Français sont très dubitatifs, avec des croyances molles !
Mais ce qui me gène, beaucoup, c’est la place donnée aux cathos, leurs paroles, leurs écrits, leurs faits et gestes, dans les médias, à croire que les journalistes sont payées à la ligne de lèche, qu’il faut à tout prix croire à TOUT ce qui est dit à longueur de jours, même dans votre quotidien.
La laïcité, depuis 1905 devrait être de mise partout au quotidien : on en est loin !
Alors ? A bas toutes les calottes ! Nom de Zeus !
Jacques Fortin
Envoyé, et publié, dans Paris-Normandie

image_pdf
0
0