Daniel Vaillant justifie le coup de force des musulmans à Barbès

Publié le 7 décembre 2009 - par - 304 vues
Share

Depuis neuf semaines, nous dénonçons l’occupation illégale de plusieurs rues du quartier Barbès (Paris, 18e arrondissement) par les musulmans, chaque vendredi à midi. (1) Ces jours-là, pendant plus d’une heure en hiver, et près de deux heures en été, les musulmans prennent totalement ou partiellement le contrôle des rues Myrha, Léon, Polonceau, des Poissonniers, et du boulevard Barbès, (2) les barrent avec des barrières pour empêcher tout véhicule de les emprunter, réquisitionnent leurs trottoirs (voire leur chaussée) pour y dérouler leurs tapis, interdisent aux non-musulmans (y compris aux habitants de ces rues) de passer, menacent tout journaliste ou toute personne qui tente de prendre une photographie, et vont même jusqu’à expulser les femmes qui s’approchent des barrières (particulièrement rue Myrha). (3)

Il y a trois semaines, nous nous élevions contre les propos de Razzy Hammadi, secrétaire national du PS chargé des services publics, qui venait de nier, sur France 3, l’existence de ces rues barrées chaque vendredi par les musulmans, (4) et nous déplorions le silence assourdissant des responsables de l’UMP, du PS et du Modem, dont aucun n’avait demandé qu’il soit mis fin à ces occupations illicites du domaine public, malgré nos nombreuses vidéos tournées dans l’enclave musulmane de Barbès, qui prouvent la gravité de la situation sur le terrain. (5)

Ce silence officiel a pris fin le 3 décembre dernier, lorsque Daniel Vaillant, maire (PS) du 18e arrondissement de Paris (depuis le 19 juin 1995), et ancien ministre de l’Intérieur du gouvernement de Lionel Jospin (du 29 août 2000 au 5 mai 2002), a répondu aux questions du journal en ligne « Le Post », qui portaient sur ces blocages illégaux des rues du quartier Barbès :

Daniel Vaillant: « Ces musulmans ne prient pas dans la rue pour le plaisir! »

http://www.lepost.fr/article/2009/12/02/1820572_daniel-vaillant-si-ces-musulmans-prient-dans-la-rue-c-est-pas-pour-le-plaisir.html

Reconnaissons d’emblée que, à l’inverse du méprisable Razzy Hammadi, Daniel Vaillant ne nie pas que les musulmans occupent des rues entières du quartier Barbès situé dans son arrondissement. Cela lui serait d’ailleurs difficile, puisque Daniel Vaillant habite rue Ernestine, une rue directement parallèle à la rue Léon, située à seulement 300 mètres des barrières de la rue Myrha.

Malheureusement, à part cette reconnaissance du problème, les propos de Daniel Vaillant se révèlent n’être qu’un amoncellement pitoyable de clichés politiquement corrects, de misérabilisme compassionnel, de soutien aux musulmans bloqueurs de rues, et de mépris pour l’État de droit…


Vaillant quand il s’agit de se coucher devant les musulmans, lâche quand il s’agit de défendre les habitants de son arrondissement, tel est Daniel Vaillant.

Voici une analyse point par point des propos de Daniel Vaillant :

1) Daniel Vaillant commence par déclarer à plusieurs reprises que « l’Islam est la deuxième religion de France ». Argument totalement hors sujet, car le fait qu’une religion soit la deuxième, la cinquième, ou la millième de France ne confère pas le droit à ses pratiquants de bloquer des rues entières et de violer les Lois de la République Française.

2) A la question « Comment expliquez-vous que le problème dure depuis si longtemps? », Daniel Vaillant répond : « Outre les capacités trop réduites des deux mosquées du quartier, il y a une raison supplémentaire: la fermeture de l’importante mosquée du 19e arrondissement rue de Tanger. Il y a eu démolition mais la reconstruction n’est que balbutiante, faute de moyens financiers, donc beaucoup de fidèles viennent dans les mosquées du 18e, qui ne sont pas du tout configurées pour… »

La réalité est tout autre : si les musulmans de la mosquée Addawa (sise dans le 19e arrondissement, rue de Tanger), (6) viennent prier dans les rues du quartier Barbès, c’est parce qu’ils sont attirés par la possibilité de prier en masse dans ces rues, possibilité qui n’existe que parce que, depuis des années, Daniel Vaillant et la Préfecture n’ont pris aucune mesure pour faire cesser cette occupation illicite du domaine public. Puisque les autorités françaises laissent les musulmans voler impunément des rues entières chaque vendredi, pourquoi ces derniers se gêneraient-ils ? Et c’est pour cette raison que plusieurs milliers de musulmans viennent de tout Paris et même de banlieue, chaque vendredi, pour prier sur la voie publique dans les rues de Barbès. (7)

Ainsi, Daniel Vaillant, qui fait mine de n’être que l’observateur de cette situation anormale, en est-il en réalité le responsable (et coupable) principal. D’autant plus que, de l’aveu même du recteur de la mosquée de la rue Myrha, Hamza Sallah, ces blocages de rues durent « depuis une quinzaine d’années », c’est-à-dire précisément depuis l’élection de Daniel Vaillant au poste de maire du 18e arrondissement. (8)

3) Daniel Vaillant décrit ensuite la solution qu’il a choisie, avec le maire de Paris, Bertrand Delanoë, pour mettre fin aux occupations illégales de cinq rues de son arrondissement, à savoir la création de l’ICI (Institut des Cultures d’Islam), un centre financé par la Mairie de Paris réunissant en son sein un espace culturel (bibliothèque, café, centre de conférence, etc.) et un espace dédié au culte dont il sera chargé de « revendre ensuite les mètres carrés nécessaires pour la prière à des associations cultuelles » musulmanes. (9) Pressé par les questions des journalistes, qui lui demandent si le financement de l’ICI, à hauteur de 20 millions d’euros, n’est pas « un contournement de la loi de 1905 sur la laïcité », Daniel Vaillant tente, tant bien que mal, de se défendre d’avoir mis au point, avec son complice Bertrand Delanoë, un système permettant de violer la loi de 1905, et de financer l’islam.

Malgré ses pénibles contorsions rhétoriques, il est évident, pour les personnes qui ont étudié le dossier, que Delanoë et Vaillant ont créé un véritable système de viol pseudo-légal de la loi pour financer la construction d’une mosquée (car c’est bien ce que sera le bâtiment de l’ICI), consistant à détourner l’argent des Parisiens grâce à l’augmentation des impôts locaux, puis à donner cet argent aux musulmans ! (10)

Daniel Vaillant ajoute alors que « la seule contrainte, c’est la durée: nous attendons la livraison [de l’ICI] en 2013 ».

Autrement dit, jusqu’en 2013, tant que cette mosquée, qui va coûter 20 millions d’euros aux contribuables parisiens, ne sera pas achevée, les musulmans pourront continuer à bloquer impunément les rues du quartier Barbès ! Preuve est donc faite qu’il est plus important, pour Daniel Vaillant, de plaire aux musulmans, que d’assurer le bien-être des habitants de l’arrondissement dont il est le maire – plus important de permettre aux musulmans de prendre leurs aises dans les rues du quartier Barbès, que de permettre aux citoyens français de se déplacer librement dans ces rues – plus important de laisser les musulmans violer la Loi, que de rétablir l’ordre républicain dans les rues de son arrondissement !

Ainsi Daniel Vaillant se prélasse-t-il sous les lambris dorés de la mairie du 18e arrondissement en méprisant les habitants du quartier Barbès, dont certains sont empêchés, par les musulmans, d’entrer et de sortir de chez eux pendant plus d’une heure chaque vendredi ! Ainsi Daniel Vaillant se moque-t-il des personnes qui veulent pouvoir se déplacer dans l’espace public sans entraves, comme cela est pourtant un droit dans tous les États démocratiques de la planète !

4) Daniel Vaillant continue dans le registre misérabiliste qu’il affectionne, présentant les musulmans voleurs de rues comme des pauvres victimes : « C’est pourtant simple: ces gens ont-ils le droit de prier? Oui…. La situation actuelle leur permet-elle de le faire? Non… Si on les chasse, ils vont aller où? Interdire la rue, c’est provoquer l’islam des caves… Nous avons fait évacuer la mosquée Polonceau, en sous-sol, qui menaçait de s’écrouler. Elle a été reconstruite en surface mais le lieu n’est pas digne, pas chauffé… »

Que la mosquée Polonceau ait « menacé de s’écrouler », et qu’elle ne soit pas chauffée aujourd’hui, est un problème qui concerne les musulmans qui utilisent cette mosquée, et eux seuls : libres à eux de rénover les lieux, d’engager des travaux, d’acheter des radiateurs. Mais en aucun cas cette question ne concerne les autorités françaises. D’autant plus que ce mauvais état des locaux est le résultat d’une volonté délibérée des musulmans de cette mosquée : laisser tomber en morceaux leur mosquée, pour ensuite se mettre à pleurnicher et quémander des aides publiques ! Tactique à grosses ficelles qui, hélas, ne fonctionne que trop bien avec des gogos comme Daniel Vaillant !

5) Puis Daniel Vaillant se met à enfiler les perles avec entrain : « J’ai toujours dit à la police que la prière dans la rue était inacceptable, mais il y a un fait difficile à contourner : il n’y a pas encore d’alternative… »

Visiblement, pour Daniel Vaillant, appliquer la Loi, et demander à la Préfecture de libérer les rues occupées illégalement par les musulmans, n’est pas une « alternative »… C’est vrai, quoi, la Loi, la police, l’ordre, autant de choses fort mal vues dans les dîners des bobos décérébrés que M. Vaillant fréquente un peu trop, au point d’avoir perdu tout contact avec la réalité, et tout bon sens…

« J’ai toujours dit aux policiers qu’ils ont bien fait de tolérer ce qui peut paraître inacceptable… »

Bref, il est « inacceptable » que les musulmans prient dans la rue, mais il faut accepter cet inacceptable, selon le collabo Daniel Vaillant ! Et Daniel Vaillant avoue même qu’il pousse depuis 1995 les policiers à ne pas faire respecter la Loi dans le quartier Barbès !

« Les barrières, c’est aussi pour protéger les fidèles [musulmans] des gens qui pourraient les mettre en danger, des voitures… »

C’est là un des sommets de la désinformation et de l’inversion qu’atteint le lamentable Daniel Vaillant : personne en effet n’a jamais « mis en danger » les « fidèles » musulmans qui prient dans la rue Myrha ! Par contre, certains « fidèles » musulmans de la mosquée Myrha ont attaqué un journaliste du Parisien, des touristes canadiens, des passants qui essayaient d’emprunter la rue Myrha ; ils ont aussi cassé les appareils photos de plusieurs personnes ; ils ont enfin expulsé à de nombreuses reprises des femmes dont le seul tort était de regarder les « fidèles » en train de prier. (11)

Mais tous ces délits contre la loi républicaine, Daniel Vaillant s’en moque ! Il est vrai que le journaliste, les touristes, les passants, les femmes victimes des exactions des « fidèles » de la mosquée Myrha n’étaient pas des musulmans ! Alors, rien de grave !

« Quant à la mosquée Polonceau, elle est tenue par des frères, africains, très modérés. Le recteur de celle de la rue Myrha tient sa boutique, il a été candidat en Algérie… sa mosquée n’apparaît pas problématique, au sens où elle serait liée à des islamistes. »

Daniel Vaillant a visiblement une conception particulière du mot « modéré ». En effet, l’imam de la mosquée Polonceau a déclaré, dans une vidéo récente, que « Tout village musulman où le vendredi n’est pas célébré trois fois de suite – s’il n’y a pas d’enfants, et de femmes et de vieillard dans ce village – il faut le brûler ». Et c’est cela que Daniel Vaillant, lâche parmi les lâches, appelle être « modéré » ! (12)

Quant à la mosquée de la rue Myrha, elle est un véritable nid d’islamistes, contrairement à ce que prétend le falsificateur qu’est Daniel Vaillant. (13)

6) Enfin, à la question « Ne craignez-vous pas une fronde : que les fidèles restent dans la rue malgré votre projet ? », Daniel Vaillant réplique : « Ce ne sera pas possible. Je demanderai à la préfecture d’intervenir : on ne peut pas à la fois investir des sommes, assumer de proposer des solutions pour le culte et continuer de tolérer la prière dans la rue… »

Question : s’il est si facile de demander à la Préfecture d’intervenir, pourquoi ne pas le faire maintenant ?

Réponse : parce que Daniel Vaillant est un collabo des islamistes, un traître aux principes laïques de sa patrie !

En effet, après avoir analysé les propos de Daniel Vaillant, on ne peut que constater que le maire du 18e arrondissement prend clairement parti en faveur des musulmans contre la population de sa circonscription ; tient un discours que ne renieraient pas de nombreux islamistes ; légitime le coup de force anti-républicain des musulmans bloqueurs de rues ; et va même jusqu’à justifier les violations de la Loi républicaine !

Ce parti-pris en faveur des musulmans délinquants, contre les citoyens qui veulent simplement pouvoir mener leur vie normalement comme dans tout pays démocratique, révèle un rejet des règles de base de tout Etat démocratique, une trahison de la France dont il a été l’un des ministres et dont il est aujourd’hui toujours un élu !

Pas étonnant qu’avec un tel collaborateur, Lionel Jospin se soit fait éjecter dès le premier tour des Présidentielles, en 2002 !

Maxime Lépante

Notes :

(1) Voir les articles que nous avons consacrés à ce scandale :

Dossier sur les prières musulmanes illégales dans les rues de France

http://www.ripostelaique.com/Dossier-sur-les-prieres-musulmanes,3102.html

(2) Pour se rendre compte précisément de l’ampleur de l’occupation de ces cinq voies parisiennes par les musulmans, voir :

Cartographie des zones islamisées de Barbès

http://www.ripostelaique.com/Cartographie-des-zones-islamisees.html

(3) Sur l’expulsion de femmes par les musulmans de la rue Myrha, voir le deuxième chapitre de notre article :

Barbès, territoire perdu de la République

http://www.ripostelaique.com/Barbes-territoire-perdu-de-la.html

(4) Razzy Hammadi (PS), idiot utile de l’islam

http://www.ripostelaique.com/Razzy-Hammadi-PS-idiot-utile-de-l.html

(5) Voir la liste de nos 18 vidéos :

Toutes nos vidéos sur les prières musulmanes illégales dans les rues de France

http://www.ripostelaique.com/Toutes-nos-videos-sur-les-prieres,3101.html

(6) La mosquée Addawa était, au début des années 1990, un repaire de terroristes du GIA. Plus récemment, en janvier 2005, la DST démantela dans cette mosquée un réseau terroriste qui envoyait des djihadistes combattre en Irak dans les rangs d’al-Qaïda (cinq de ces djihadistes y ont été tués ou arrêtés par l’armée américaine). Voir à ce sujet :

Paris: le chantier de la nouvelle mosquée Addawa démarre

http://www.islamisation.fr/archive/2008/09/02/paris-le-chantier-de-la-nouvelle-mosquee-addawa-demarre.html

(7) Il y a trois ans déjà, le « Collectif d’habitants Goutte d’Or Château Rouge » écrivait ceci « Ces deux lieux de culte [les mosquées Myrha et Polonceau – NDLR] suffiraient, sans doute, largement aux besoins cultuels des seuls pratiquants du quartier, si ne se rajoutaient des centaines de fidèles venant d’autres quartiers ou de la banlieue pour y accomplir la prière ».

Voir la première partie de :

http://cgoutteor.blogspot.com/

Ajoutons que de nombreux musulmans qui prient dans les rues du quartier Barbès sont des sans-papiers ou des délinquants… mais cela n’est pas un problème pour Daniel Vaillant, dont le cœur de bon socialiste est généreusement ouvert à toute personne du moment qu’elle n’est pas Française, ou qu’elle n’est pas respectueuse des Lois !

(8) Voir le premier chapitre de notre article :

Révélations sur la collusion entre la police et les musulmans à Barbès

http://www.ripostelaique.com/Revelations-sur-la-collusion-entre.html

(9) Le bâtiment de l’ICI sera construit à l’angle de la rue Stéphenson et de la rue Doudeauville, à 200 mètres de la rue Myrha. Pour plus de détails sur l’ICI, voir :

Le futur Institut des Cultures d’Islam

http://www.dailymotion.com/video/x9bd94_le-futur-institut-des-cultures-dyis_news

(10) Vaillant et Delanoé augmentent les impôts de 9 %, mais trouvent 28 millions pour financer une mosquée !

http://www.ripostelaique.com/Vaillant-et-Delanoe-augmentent-les.html

(11) Voir à ce sujet le dixième chapitre de notre article :

Dernières nouvelles de l’enclave musulmane de Barbès

http://www.ripostelaique.com/Dernieres-nouvelles-de-l-enclave.html

(12) Voir le début de la vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/xayxx0_chap-4-barbes-face-a-la-mecque_lifestyle

Voir aussi le site du réalisateur de cette vidéo :

http://www.chroniques-chateaurouge.com/?p=191

(13) Voir nos photographies éloquentes, prises rue Myrha et rue Léon, après la prière :

Les intégristes infestent l’enclave musulmane de Barbès

http://www.ripostelaique.com/Les-integristes-infestent-l.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.