De la raison, encore de la raison

Publié le 13 février 2008 - par
Share

Affirmer que telle religion est plus conne qu’une autre, est une stupidité. Il n’y a pas de bourse des valeurs religieuses, de CAC 40 sacré où l’Evangile s’envolerait pendant que la Bible se tasserait et que le Coran s’orienterait à la baisse. Mais il est tout aussi notoirement imbécile de traiter de raciste toute pensée critique sur les religions, toute mise en question du dévoiement des dogmes par des fanatiques électrisés qui veulent obliger leurs semblables à vivre exactement selon des lois conçues au VIIème siècle. Il est tragique d’avoir encore et toujours à rappeler cette banalité de base, à savoir que nous sommes depuis un siècle déjà, et à la suite de longues et dures batailles, en démocratie, en laïcité et en liberté, que ces valeurs sont fragiles, non étanches et qu’elles peuvent céder parfois, sous les coups de boutoirs des totalitaires de tout poil.

Certes, depuis quelques années, il y a de prometteuses aubes à l’Est, de beaux réveils en Amérique du Sud et même en Asie, mais il reste que liberté, égalité, fraternité et laïcité semblent en ce moment se comporter comme le petit garçon agressé dans la cour du lycée par de grands baraqués qui lui pourrissent la vie en toute impunité. L’Europe peine à exorciser ses vieux démons munichois et pacifistes, alors qu’elle ressent à nouveau, le long de sa souple échine, le souffle martial des barbares caracolant dans les allées du royaume. Et elle en frissonne de délicieuse et masochiste angoisse.

Voilà pourquoi il est sain que Hayaan Irsi Ali, représentante de tous ceux et toutes celles qui sont menacés de mort – et souvent tués – pour délit d’expression, vienne chez nous, faire entendre l’appel lancinant et courageux au devoir de raison, à la force de la raison contre les obscurantismes auxquels nos futurs collabos plus ou moins tarifés sont – suivez mon regard – prêts à se soumettre.

André Bercoff

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.