Décès de Régis Rousseau, un défenseur de la laïcité, ami de Riposte Laïque

Publié le 21 octobre 2008 - par - 214 vues
Share

Voici le triste message que notre rédaction a reçu, ce dimanche soir.

Chers amis,

Annie, sa compagne, et Lionel, son frère, avons la triste mission de vous informer que Régis nous a quittés.
Son décès est intervenu dans sa cinquante et unième année, le mercredi 15 octobre à 23 heures, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.
Une leucémie foudroyante l’a terrassé en treize jours. Après les premiers jours au cours desquels il n’a pas souffert, il a ensuite été endormi puis a sombré dans un coma dont il ne s’est pas réveillé.

L’inhumation aura lieu le samedi 25 octobre 2008,
à 10 h 30, au cimetière parisien d’Ivry-sur-Seine.
44, avenue de Verdun (94).

Pour les provinciaux qui souhaitent assister aux obsèques, nous pouvons organiser l’hébergement. Il suffit de nous prévenir.
Mais, s’il vous plaît, d’une manière générale, évitez de téléphoner ou de passer à l’improviste. Privilégiez les messages électroniques ou les lettres. Merci.

Annie, Lionel

Régis Rousseau était graphiste. Cela nous a donné l’occasion d’entrer en contact avec lui, à plusieurs occasions, pour des raisons techniques. Dès que nous avons lancé Riposte Laïque, il n’a cessé de nous encourager, à sa façon. Il nous a d’abord fait part de ses réactions, à plusieurs reprises. Régis était également photographe, et nous avait fait parvenir une photo, prise dans un train, que nous publions, à sa mémoire.

Malgré des moyens financiers modestes, il a tenu à nous aider financièrement, dès le début de notre aventure.

Dès que nous l’avons sollicité pour faire partie des premiers signataires de la pétition de soutien à Fanny Truchelut, Régis a immédiatement répondu présent.

C’est parce qu’il y a de vrais défenseurs de la laïcité, comme Régis Rousseau, que le combat que nous menons a du sens, et un avenir.

C’est en pensant à lui, à sa compagne, à son frère et à tous ses amis, que nous allons boucler ce numéro, et que nous publions les lettres qu’il nous a fait parvenir, depuis une année.

Cyrano

LETTRES DE REGIS ROUSSEAU A RIPOSTE LAIQUE

Bonjour,

Je vous fais parvenir cette photo d’un homme priant près des toilettes dans le TER que j’ai prise entre Sens et Paris il y a quelques jours.
Si elle peut vous servir.

Régis Rousseau

Novembre 2007

Si Ayaan Hirsi Ali est menacée de mort, Fanny Truchelut a senti les fagots déposés à ses pieds par ceux et celles qui étaient censés la soutenir ou lui indiquer simplement où était son erreur; si erreur il y avait, ce qui reste encore à démontrer.

Fanny Truchelut et Ayaan Hirsi Ali mènent un même combat, alors supposer que la première est xénophobe, raciste, fasciste parcequ’elle a été défendue par un avocat villieriste en « oubliant » de reprocher à la seconde de s’être réfugiée dans un think-tank américain neo-conservateur pro Bush relève d’une insulte, d’une injustice et d’une violence faites à une femme qui s’est battue au quotidien !

De plus, cette « omission » semble valider le fait que ce think-tank est politiquement correct. Quelle dérive !

Personnellement, voir Caroline Fourest défendre la Laïcité à côté de différents membres d’un gouvernement ouvertement anti-laïque ainsi qu’à côté de personnalités politiques n’ayant jamais caché leur soutien à une laïcité revisitée (la preuve en est le coup de poignard de Royal dans le dos d’Ayaan Hirsi Ali) me laisse un goût particuluèrement amer. Dois-je aussi évoquer la présence obsédante de journalistes et de milliardaire qui n’associeront jamais le combat laïque au combat social ? Sans doute est-ce le prix à payer pour devenir chroniqueuse au Monde !

Par ce petit commentaire, j’ai voulu indiquer qu’il ne faut jamais cracher face au vent !

Régis Rousseau

Février 2008

Enseigner aux enfants quelles idéologies ou les noms des personnes qui ont rendu possible la shoa est nécessaire. D’ailleurs, il existe des cours d’histoire pour ça.

Éviter la réflexion pour imposer l’émotion coupable, relève de la pénitence, concept religieux cher à notre curé-président. Va-t-on bientôt imposer la prière du souvenir dans les écoles publiques ?

Si on compte sur Hollande ou Royal pour défendre la Laïcité on est mal partis.

Le sort des enfants de la Commune massacrés par Thiers pour protéger le capitalisme, aura-t-il droit, un jour, d’être évoqué au niveau national ?

Lancer une souscription pour édifier un monument afin d’entretenir leur mémoire serait sans doute bien venue.

Régis

Février 2008

Bonjour,

Je viens de lire le texte de Christine Tasin sur la proposition du droit de vote des étrangers. J’aimerais ajouter ceci à sa reflexion : invoquer le paiement de l’impôt pour justifier le droit de vote des étrangers est stupide, ou une trahison quand on se prétend de gauche et cohérent quand on est de droite libérale puisque cela revient à demander le retour du vote censitaire. En effet, cela sous-entend, tout d’abord, que les étrangers avec ou sans emploi qui ne paieraient pas d’impôts n’auraient pas ce droit et qu’ensuite, par équité, ce principe s’appliquerait inévitablement aux citoyens Français.

Si on lie cette logique à une citation faite par D. Strauss-Khan après la victoire du Non (trouvée dans le Mémento du républicain) : »du groupe le plus défavorisé, on ne peut malheureusement pas toujours attendre une participation sereine à une démocratie parlementaire » il est normal de penser que l’objectif caché de ce « droit de vote des étrangers parcqu’ils paient l’impôt » soit la disparition définitive de nos principes républicains.

Avec toute mon inquiétude,

Mai 2008

Régis

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.