Des élèves anglais punis pour avoir refusé de prier Allah en classe !

Publié le 8 juillet 2008 - par
Share

Alors qu’en France, une clique malfaisante et anti-laïque tente d’imposer dans les écoles un enseignement obligatoire du prétendu  »
fait religieux « , un scandale récent survenu en Angleterre illustre parfaitement le genre d’inqualifiables dérives qui résulterait inéluctablement de l’instauration d’un tel  » enseignement « .
Examinons les faits :

Le quotidien britannique  » Daily Mail  » relate que deux élèves ont été punis d’une retenue après avoir refusé de se mettre à genoux et de prier Allah pendant une  » leçon d’éducation religieuse « . (1)

Dans le cadre de  » l’éducation religieuse  » dispensée par l’école Alsager High School, située dans les environs de Stoke-on-Trent , deux garçons d’une classe de septième année (11 et 12 ans) ont refusé de prendre part aux curieux travaux pratiques d’éducation religieuses qui étaient imposés ce jour-là. Ces travaux pratiques consistaient en une démonstration de la façon dont Allah est vénéré.

Les parents déclarent que le professeur de religion, après avoir montré un petit film aux élèves, leur a dit  » nous allons maintenant prier Allah « . Il a alors a contraint les élèves à s’agenouiller sur des tapis de prière qu’il avait sortis d’un tiroir, et à porter des couvre-chefs islamiques pendant toute la durée de la leçon ce jeudi après-midi.
Les parents se sont déclarés scandalisés, et ont affirmé que forcer des enfants à faire cet  » exercice religieux  » était une violation de leur droits humains. Les deux élèves réfractaires furent consignés, pendant que les autres manquaient leur récréation.

Un des parents a déclaré  » comprendre qu’il y ait des cours à propos d’autres religions.  » (…) » Les faire prier Allah , qu’ils ne vénèrent pas , est mauvais, et ce qui me prend la tête est qu’on leur a dit qu’ils manquaient de respect !  »

Le grand-père d’un des élèves déclare  » mon petit fils a été forcé de prier Allah en classe. C’est absolument dégoûtant, il n’y a pas d’autre terme  » (… )  » je ne suis pas raciste , je me suis rendu
dans un mariage musulman sans alcool et j’ai respecté cela. Mais si
on imposait à des musulmans de se rendre un dimanche à l’église et de communier, ce serait la guerre ! « .

Le principal de l’école a déclaré qu’il était difficile de savoir pour l’instant si ceci faisait partie du programme ou pas (argumentant du fait qu’il était prof d’anglais et non de religion, et que les autres profs, en congé ne pouvaient le renseigner). Il ajoute  » je pense que c’est regrettable que les parents aient contacté la presse avant de me voir  » ( NDLR : on comprend les parents !) Enfin , il déclare que » l’éducation des enfants aux croyances des différentes fois religieuses fait partie du programme sur la diversité, basé sur le fait que le savoir est essentiel à la compréhension  » .

Effectivement, l’éducation aux religions fait partie du programme scolaire britannique, comme on peut le voir ici. (2)

On voit par cette affligeante anecdote britannique le résultat néfaste du politiquement correct et de la sacralisation du  » respect  » dans
l’école publique , aboutissant , sous couvert d’éducation à la
tolérance, à un enseignement du  » fait  » religieux qui n’est rien d’autre, on le voit, qu’un viol des consciences enfantines.

Il ne devrait y avoir aucun enseignement du  » fait religieux  » à l’école. La seule allusion aux religions devrait se limiter aux cours d’histoire , dans lesquels une connaissance minimale des croyances de diverses religions est nécessaire pour comprendre des événements historiques dans lesquels des religions jouent souvent un rôle prépondérant. Encore faut-ils que les professeurs insistent bien sur le caractère légendaire des croyances en question, et les distinguent bien des faits historiques et scientifiques. Les croyances religieuses doivent également être abordées en terminale dans le cadre des cours de philosophie, en tant qu’idées soumises comme toutes autres à la critique intellectuelle.

Ceux qui préconisent en France un enseignement du  » fait religieux  »
sont des adeptes du politiquement correct et du relativisme culturel , et sont surtout des ennemis de la laïcité , même si certains prétendent le contraire. Instituer un tel  » enseignement  » serait ouvrir une funeste boite de Pandore, mobilisons-nous pour éviter une tragique dérive à l’anglaise qui ne manquerait pas d’en résulter !

Docdory

(1) http://www.dailymail.co.uk/news/article-1031784/Schoolboys-punished-detention-refusing-kneel-pray-Allah.html

(2) http://www.vexen.co.uk/religion/religious_education.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.