Dès que la France se réveille, ses “éminents” Musulmans lui servent des opiacés

Publié le 31 janvier 2011 - par

Le samedi 29 janvier 2011, à partir de 16 heures, j’ai pu assister à un spectacle hallucinant et entendre des discours hallucinogènes. Ils nous ont été servis par une élite parmi nos concitoyens qui se proclament « de foi, de tradition ou de culture musulmane (ou héritiers de ces références) » (1).

C’est sur l’esplanade des Droits de l’Homme, Trocadéro à Paris, qu’il nous a été donné à voir cette manifestation de plein air, ouverte à tout public où une centaine de personnes étaient présentes. Le maître de cérémonie était Ousmane Ndiaye journaliste à Respect Magazine, soutenu par Marc Cheb Sun, directeur de ce même magazine. Ces deux personnages ont été à l’initiative d’un appel intitulé “L’Islam bafoué par les terroristes”. Rappelons que le 12 janvier 2011, cet appel a été relayé par le quotidien français Libération qui, aujourd’hui, ne contribue nullement à notre libération de l’islam et de son opium protéiforme. L’appel a réuni, dans un premier temps, la signature d’une septante triée sur le volet. La rédaction de Respect Mag et ces premiers signataires en appellent aux citoyens de toute obédience et de toute conviction pour dénoncer ce qu’ils nomment « le rapt de leur identité par ceux qui tuent ‘au nom de l’islam’ ».

Mais le système d’équation que ces Tartuffe de culture et/ou de foi musulmane n’arrivent pas à résoudre, même s’ils s’y mettant à soixante dix, s’énonce tout simplement :

(a) Mahomet est vénéré par TOUS les musulmans

(b) Mahomet a usé de la TERREUR pour faire taire ses contradicteurs et pour conquérir toute l’Arabie alors que Allah y était vénéré à côté d’autres divinités féminines et masculines. Des Arabes chrétiens vivaient à la Mecque et des juifs vivaient en paix à côté des polythéistes de Médine. C’est de cette façon que Mahomet a imposé Allah comme UNIQUE divinité et proclamé l’islam comme UNIQUE religion en promettant à ses adeptes que Allah la fera triompher de toute autre religion. Voilà donc le programme, énoncé par Mahomet et écrit noir sur blanc dans le Coran.

(c) C’est bien le Coran qui prescrit le QITÂL (du verbe qatala=tuer) à ses adeptes (sourate 2, verset 216) même s’il sait qu’ils l’abhorrent.

Nos Musulmans soi-disant modérés qui, aujourd’hui, n’osent pas assumer leur Coran et regarder la réalité historique en face, continuent de duper leur monde, pendant que les terroristes travaillent à réaliser le programme coranique, celui commencé par Mahomet et ses califes (=ses successeurs). Autant les terroristes font tout pour nous montrer leur vrai visage, autant les Musulmans de France qui ont pignon sur médias font tout pour nous enfumer, pour nous apaiser et pour nous endormir.

Il est évident que ceux qui usent de la terreur parmi les musulmans ne font rien d’autre que continuer l’œuvre de purification religieuse, ininterrompue depuis quatorze siècles. C’est cette dure réalité historique et géographique que les Cheb Sun & Confrérie ne veulent pas s’avouer. Usant d’une mystique et d’une rhétorique qui ne trompe plus personne, ils croient pouvoir racheter le Coran & Mahomet de ce qu’ils sont. Ils croient pouvoir échapper indéfiniment à une condamnation générale de la TERREUR y compris celle professée par le Coran et ses versets souvent violents. Nos Tartuffe croient pouvoir s’éviter la remise en question des enseignements du Coran, totalement irrespectueux des non-croyants et des croyants non-musulmans.

La prochaine bataille crutiale en France sera celle-là : nos enfants et nos petits enfants français doivent être préservés de la vénération d’un livre violent, irrespectueux des autres et d’un prophète non moins violent. Voilà le respect que nous devrons faire avaler aux animateurs et aux rédacteurs de Respect Magazine ainsi qu’à ses soutiens de tout bord. Le Coran sanctifie la terreur et en glorifie l’usage à l’égard de ses opposants et des non-croyants. Il doit être dénoncé, renvoyé à son Moyen-âge autant que les Musulmans soi-disant modérés. La vénération du Coran et de Mahomet n’est pas de nature à nous aider dans la construction d’un vivre-ensemble dans une société apaisée. Le Coran et l’islam, comme toute autre religion, sont avant tout faits pour séparer le bon grain de l’ivraie et pour faire triompher leurs mythes et héros.

En dénonçant le terrorisme sans dénoncer la terreur de Mahomet, “beau” modèle de tous les islamistes, Respect Magazine fait tout pour ne pas dénoncer le Coran où plein de versets manquent de respect aux non-croyants, aux juifs et à ceux qui professent la trinité et voient eu Jésus plus qu’un simple prophète.

Au Trocadéro, le samedi 29 janvier 2011, l’hypocrisie, la bêtise humaine et à l’amnésie maladive des intervenants étaient visibles et audibles à l’œil et à l’oreille nus. Entre autres ténors de la mauvaise foi, il y avait là :

• Madame la sénatrice Bariza Khiari,

• Madame Yamina Benguigui, adjointe au Maire de Paris,

• Monsieur Hamou Bouakkaz, autre adjoint au Maire de Paris…

• Madame Nisrine Zaïbi, vice-présidente du Conseil régional de Bourgogne, venue là en tant que société civile, comme elle dit.

• Monsieur Abd al Malik, infatigable thuriféraire de l’ « islam religion d’amour, de tolérance et de paix » plus connue sous le sigle iRATP. A force d’incantations et d’encens, notre Abd al Malik (c’est à dire Esclave, Serviteur du Propriétaire en arabe) veut changer la réalité historique de l’islam !

Y a-t-il des vérificateurs de l’info à l’AFP ?

Au soir même de cette manifestation, à 18 heures 53 très exactement, le journal La Croix relaye une dépêche de l’AFP. On y apprend que l’Appel « a depuis recueilli plus de 4.000 signatures, dont celle de l’auteur du best-seller “Indignez-vous”, Stéphane Hessel ». Or si les journalistes de l’AFP (et de La Croix) avaient le réflexe de vérifier l’information avant de la diffuser, ils auraient vite fait de découvrir le pot aux roses. C’est le site RespectMag.com qui, en toute honnêteté, fournit la liste des signataires. Le 30 janvier 2011 à 21 h 15, donc plus de 24 heures plus tard, ce fichier au format pdf contenait 46 pages. Etant donné que la page 1 liste 35 signataires, que la page 3 en donne 38, qu’il y en a 38 à la page 10 et que la page 17 en liste 39, nous pouvons tabler sur 39 signataires par page. 46 fois 39 = 1794 signataires. Si on y ajoute la septante des premiers signataires, nous arrivons à 1864 signataires en tout.(2)

Voici quelques vidéos de la manifestation réalisées par Jean Robin, éditeur et journaliste indépendant du site Enquête & Débat.

Pascal Hilout
——————–

(1) http://www.respectmag.com/2011/01/12/signez-lappel-lislam-bafoue-par-les-terroristes-4758

(2) Lors de son allocution prononcée au Trocadéro, Marc Cheb Sun a parlé de plusieurs milliers de signataires. Son collègue Ousmane Ndiaye présente Abd al Malik comme celui qui allait lire l’Appel au nom de 3000 signataires. J’en déduis que le ou la journaliste de l’AFP est originaire de Marseille et que Ousmane Ndiaye y a séjourné assez longtemps pour adopter sa légendaire tendance à l’éxagération.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi