Deux livres sur l’intégrisme catholique, et l’intégrisme islamiste

Publié le 11 octobre 2007 - par
Share

A l’extrême droite de Dieu, par le CHRIST (Collectif Hérétique de Résistance à l’Intégrisme et aux Suppôts de la Tradition)

En 80 pages très documentées, les principaux mouvements catholiques d’extrême droite français sont passés en revue. Beaucoup de noms, de dates et de citations font de cette brochure une base de travail solide pour quiconque voudra identifier ces christicoles d’un autre temps. Si Monseigneur Lefevre est leur gourou et l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet leur Quartier Général, la nébuleuse ultra-catho est bien plus vaste et imprègne toute la droite, du FN (Gollnisch) à l’UMP (Boutin) en passant par le MPF (Peltier).
Au prix de 5 euros, c’est autant qui ne finira pas dans un bénitier.

Jocelyn Bézecourt

L’affaire des caricatures, de Mohamed Sifaoui

collection Prive

Mohamed Sifaoui, journaliste algérien vivant en France, est connu pour son combat contre l’intégrisme islamiste . Il se revendique musulman, et laique .

Dans ce livre, il revient sur l’affaire des caricatures du prophéte Mahomet, dans un journal danois, le Jylland- Post . Et démonte brillamment les accusations portées contre ce journal, le gouvernement et l’état danois .

1ere accusation :  » Le Jylland- Post est lié à l’extrême -droite. »
Le livre établit sans conteste que le Jylland-post, est un journal de libre opinion, qui porte comme valeur centrale le respect des droits démocratiques , le refus de l’obscurantisme, du racisme . Ce journal s’est d’ailleurs plusieurs fois exprimé contre le fascisme islamiste, mais aussi les groupes néo-nazis danois.

2éme accusation :: « Les caricatures de Mahomet constituent une provocation pour exacerber le rejet de la population musulmane résidant au Danemark ».

Sifaoui revient sur les circonstances à l’origine de l’affaire . Un citoyen danois de confession musulmane, avait conçu une bande dessinée pour raconter la vie de Mahomet (Comme il existe de bandes dessinées sur Marx, sur la révolution française, ;..) Dans ce but, il recherchait des dessinateurs pour illustrer sa bd. Sans succès, car, par peur des représailles des islamistes interdisant de représenter l’image du Prophéte, les candidats contactés lui faisaient faux bond à la dernière minute .

Ce citoyen danois , excédé par cet obcurantisme, a contacté le Jylland -Post, pour expliquer que sa conception de l’Islam, était aux antipodes de celle des islamistes, et qu’il voulait que la liberté de la presse au Danemark soit une liberté pour tous.

L’équipe de direction du journal a décidé d’effectuer un test pour mesurer si ce principe(base d’une société démocratique) , était acquis pour tout le monde.
Ce qui a amené à la publication de ces dessins, amusants, humoristiques ; (Il faut noter que le mois précédant cette publication , des dessins comiques représentant le pape au Vatican avaient été publiés). On est bien loin de la provocation raciste.

3éme accusation » :Tous les musulmans danois ont été choqués » ;

D’après les études du bureau des statistiques, 200 000 citoyens danois sont de « culture musulmane » Une manifestation virulente organisée par les islamistes a rassemblé à peine 4000 personnes . (dont beaucoup n’étaient pas musulmans) , mais des cathos bien-pensants .

Des courriers de lecteurs de culture musulmane, ont soutenu le Jylland-Post. (nombreux).

4éme accusation « Le gouvernement danois qui a soutenu le Jylland -Post , est raciste ».

Le gouvernement danois n’a pas cédé sur le droit à la liberté d’expression, le droit à l’humour, à la critique.. En assénant une vérité perdue de vu par beaucoup.  » Aucune religion n’est au-dessus de la liberté d’expression. Si un texte est choquant, le libre débat, la polémique , sont des outils à utiliser dans une société démocratique . Pas la fatwa, ou la bulle papale ».
En outre, l’auteur souligne les faits suivants:

Loin d’être un pays raciste, le Danemark verse de décentes allocations mensuelles aux gens qu’il reçoit sur son sol. Par ailleurs, le Danemark est un des rares pays européens qui a refusé de livrer ses citoyens juifs pendant l’occupation , et a organisé leur protection avec l’aide de nombreux citoyens. Le roi lui-même a déclaré »Je ne connais pas de juifs, que des citoyens danois qui ont droit à ma protection ».

En fait, cette affaire des caricatures, et l’auteur le démontre dans la seconde partie, a été une aubaine pour les groupes islamistes réfugiés au Danemark, pour tenter de se gagner des adeptes ( alors que ces groupes , représentent à peine 3 pour cent de la population de culture musulmane ), un essai pour rogner encore plus les libertés démocratiques et regagner le contrôle de « leur communauté ».

Cette affaire des caricatures a aussi été pain béni pour certains états en butte à la menace des islamistes(Algérie, Maroc) , pour se concilier ces mouvances avec des condamnations officielles reprenant les théses islamistes.

Ce qui est une grave erreur .La loi de repentance en Algérie, qui amnistie les islamistes( même ceux qui ont tué, massacré) est une insulte aux démocrates algériens, et un blanc seing pour le fascisme vert.

Quant aux gouvernements européens qui, dans un silence assourdissant, n’ont pas eu le courage de soutenir la position claire du gouvernement danois sur le principe de la liberté d’expression, non négociable; Sifaoui les traite de munichois. A juste titre. Un livre qui remet les idées en place

Dominique Dubreuil

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.