Diams, la haine obsessionnelle de la République

Publié le 29 janvier 2010 - par - 432 vues
Share

Samedi 23 janvier, lors de la cérémonie des NRJ MUSIC AWARDS sur TF1, Mélanie Georgiades, alias Diam’s, a franchi un nouveau palier dans le classement des « artistes » – les guillemets ont ici leur importance – les plus insupportables. Je ne souhaite pas revenir sur l’agressivité inhérente à ses éructations, ni sur ses gesticulations grotesques qui tenaient lieu de chorégraphie. En revanche, les énièmes paroles enfiellées de sa chanson m’ont une nouvelle fois interpellé.

Jusqu’à présent, nous avions l’habitude de l’entendre expectorer ses glaires contre la France, la République, l’école ou la laïcité (cf notamment « Ma France à moi », « La boulette » ou dernièrement « Lili »). C’est un fait : Diam’s crache régulièrement sur la France alors que notre pays – qui est également le sien – lui a permis de connaître un certain succès. Cette fois-ci, la chanteuse ne « veut pas être grande ». A mi-chemin entre un onirisme puéril des plus inquiétants et un hymne politico-contestataire des plus médiocres, son tube « Peter Pan » ressasse les poncifs sociétaux les plus éculés. Notons que Fadela Amara est dépeinte en « sorcière qui fait peur ». Apparemment, les propos de l’ex-présidente de « Ni putes ni soumises », contre le port de la burqa et sur le « nettoyage au karcher » de certaines cités, n’ont pas trouvé grâce à ses yeux. Il se trouve que notre vedette abhorre l’ordre républicain et ceux qui, à droite comme à gauche, le promeuvent. Elle déteste d’ailleurs l’actuel locataire de l’Elysée en raison de ses déclarations – qui restèrent à l’état d’incantations électorales – à l’encontre des « racailles ». Avec une telle opposante, Sarkozy n’a aucun souci à se faire. Elle ne lui fait, hélas, pas grand tort.

Celle qui souhaite « kiffer la vibes – et aujourd’hui le voile – avec son mec » s’enfonce dans la démagogie la plus crasse. En s’érigeant en contre-modèle républicain, Diam’s encourage la sédition morale d’une certaine jeunesse influençable.

Chancre plus que chantre des banlieues, Diam’s incarne pleinement ce qu’elle prétend combattre : la haine.

Aramis

Nique la France

Bonjour,

Vous n’avez peut-être pas encore vu la superbe vidéo du site niquelafrance.com

C’est édifiant. Je vais contrôler combien de jours le pouvoir politique laissera « chier » sur la France.

Je suis sur que MRAP, LICRA, HALDE et autres organisations ne bougeront pas le petit doigt.

Incroyable

niquelafrance.com

Bien cordialement

François Burgard

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.