Dieudonné démasqué, l’enquête qu’il a voulu interdire, par Anne-Sophie Mercier

Publié le 6 juillet 2009 - par - 1 007 vues
Share

Jusqu’en 2004, beaucoup d’intellectuels et de militants ont plus ou moins défendu ce « politico-comique » qui dérapait certes mais semblait de plus en plus persécuté…Peu à peu les bavures, les plaisanteries semblant maladroites se sont multipliées et les défenseurs de la liberté d’expression ont découvert la véritable personnalité de Dieudonné. Il ne peut même plus masquer son antisémitisme: « Je ne prononce plus le mot « juif ». Après mes différents procès, j’ai compris qu’il pouvait y avoir une interprétation sur ce mot, alors que pour « sioniste », il n’y a pas d’interprétation possible. »

Anne-Sophie Mercier, journaliste ressort dans une édition actualisée et enrichie, l’étude qu’elle avait effectuée en novembre 2005.
Dans cette enquête fouillée, elle montre comment le « comique » a évolué assez rapidement et comment aujourd’hui encore il se montre en maître dans l’esquive, un peu d’ailleurs comme Tariq Ramadan qui paraît -du moins en paroles – un enfant de choeur à côté de Dieudonné devenu l’allié de l’islamisme le plus radical!

L’auteure explique comment les politiques publiques plus qu’hésitantes et peu hardies en ce qui concerne l’intégration républicaine des noirs a fait le lit des Dieudonné qui avec démogogie veut défendre la cause noire et fédérer réellement « la France, blanc-black-beur »….

L’humoriste a pu ainsi tromper pendant quelques années des artistes, des militants de gauche et continue aujourd’hui à avoir un public captif et populaire dans les cités même. L’auteure invite donc indirectement la gauche à réinvestir les cités, à réfléchir sérieusement et prioritairement aux questions d’intégration et à lutter intelligemment contre Dieudonné.
Dieudonné ment quand il se prétend bâillonné, il ment encore quand il affirme n’être ni antisémite, ni intégriste. Ses liens avec le président de la Fédération des chiites en France- présent sur sa liste « antisioniste », ses relations chaleureuses avec le Hezbollah et l’Iran des mollahs ne constituent que la face visible de l’iceberg de son engagement nauséabond….

Aujourd’hui c’est Le Pen lui-même qui est le parrain de la fille de Dieudonné…. Comme Doriot en 1937, à qui l’auteure compare Dieudonné, « l’humoristes » qui ne fait rire que les naïfs ou ses complices évolue très rapidement et aujourd’hui il est un personnage politique qu’il nous faut combattre résolument et sans faiblesse.

Jean-François CHALOT

« Dieudonné démasqué
l’enquête qu’il a voulu interdire »
d’Anne-Sophie Mercier
éditions du Seuil
182 pages
juin 2009
18 €

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.