Dix haut-parleurs déversent la prière musulmane dans deux rues de Barbès

Publié le 23 novembre 2009 - par - 828 vues
Share

La semaine dernière, nous avons révélé que les employés de la mosquée Polonceau installent, avant chaque prière, des haut-parleurs sur les trottoirs de la rue des Poissonniers et du boulevard Barbès. (1) Nous avons même réussi à filmer l’installation illégale et la désinstallation de certains de ces haut-parleurs sur la voie publique. (2)

Un employé de la mosquée Polonceau désinstalle un haut-parleur, après la prière illégale, rue des Poissonniers.

Cette semaine, nous en sommes en mesure de révéler que ce ne sont pas trois mais au minimum dix haut-parleurs qui sont installés chaque vendredi à midi par les musulmans de la mosquée Polonceau, quatre dans la rue des Poissonniers et six dans la rue Polonceau !

Numérotés de 1 à 10, voici les emplacements des dix haut-parleurs qui déversent la prière en arabe dans deux rues de Barbès, chaque vendredi.

Ces haut-parleurs sont tous reliés par câbles à la mosquée : les câbles des quatre haut-parleurs placés illégalement sur le trottoir de la rue des Poissonniers partent de l’entrée des femmes de la mosquée, qui donne sur cette rue (à hauteur du numéro 4 sur notre carte) ; et les câbles des six haut-parleurs placés illégalement sur le trottoir de la rue Polonceau partent de l’entrée des hommes de la mosquée, qui donne sur cette dernière rue (à hauteur du numéro 5 sur notre carte).

Pendant une vingtaine de minutes, ces haut-parleurs déversent dans ces deux rues la prière en arabe de l’imam (vendredi 20 novembre 2009, la prière a duré de 13h15 à 13h35).

Voici donc deux rues de Paris soumises chaque vendredi à la diffusion d’une prière musulmane, comme en Arabie Saoudite ! Voici donc une zone de Paris dans laquelle il est impossible à tout habitant et à tout passant d’échapper au prêche d’un imam ! Voici donc un quartier de Paris totalement conquis par les musulmans, qui y occupent non seulement l’espace physique par leurs tapis déroulés sur les trottoirs et la chaussée, mais aussi l’espace sonore, par la diffusion du prêche de leur imam !

Et tout cela sans aucune intervention des autorités françaises pour faire cesser cette occupation illicite du domaine public (loi de 1905) et ce trouble à l’ordre public !

Maxime Lépante

—————-

(1) Dernières nouvelles de l’enclave musulmane de Barbès

(2) Islamisation de Barbès : Prière musulmane (en arabe) diffusée par haut-parleurs 1:33

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.