Du terrorisme intellectuel de la bien-pensance aux intimidations physiques contre RL

Publié le 7 avril 2010 - par
Share

Hier soir, ce mardi 6 avril, à Toulouse, pour la première fois un petit commando a cherché à perturber une réunion organisée par Riposte Laïque. Tous habillés de noir, vêtus, pour certains, de rangers, distribuant un tract ordurier contre notre journal, ils cherchaient à intimider les spectacteurs qui avaient librement choisi de venir écouter le discours de notre conférencier, Pierre Cassen. Vous lirez le récit de Christine Tasin, montrant les pratiques, dignes de celles de petits fascistes, de ces jeunes militants, incultes politiquement, mais prêts à utiliser la violence pour interdire une liberté d’expression qui les dérange.

http://www.ripostelaique.com/Des-anarchistes-d-Allah-n-ont-pas.html

Ils ne font que relayer, sur le terrain, une autre dictature.

« Bene, bene, bene respondere. – Dignus, Dignus est intrare – In nostro docto corpore. » (1)

C’est ainsi que, selon Molière, la corporation des médecins accueillait un nouveau postulant, après lui avoir posé une série de questions aussi idiotes que les réponses apportées. L’iconoclaste écrivain se moquait ainsi d’une coterie médicale pédante s’abritant derrière sa « science » pour justifier ses erreurs.

Aujourd’hui, d’autres confréries savantes s’arrogent également le monopole de leurs sciences respectives, et vont encore plus loin que les « médecins imaginaires » de Molière : ils transforment leurs spécialités en religion dogmatique, et vouent aux gémonies tout hérétique à leurs catéchismes. Ils utilisent sans cesse l’un des principes du terrorisme intellectuel : l’argument d’autorité. Celui-ci consiste à dire : j’ai raison parce que je suis savant (et pas vous). On ne juge non pas le contenu de l’argument mais sa source, qu’on salit accessoirement en lui faisant quelques procès d’intention.

Sylvain Gouguenheim fut l’une de leurs victimes. Il a osé écrire un livre pour démontrer que l’héritage des philosophes grecs s’est transmis à l’Occident chrétien directement par Byzance et les arabo-chrétiens, réduisant ainsi le rôle des arabo-musulmans. Tollé général, pétition dans Libération (3), « reductio ad hitlerum », et pressions pour qu’on éjecte l’hérétique de la communauté des historiens et qu’on lui retire même ses emplois. Il ne fallait pas égratigner la doxa islamophile.

Plus récemment, c’est le journaliste Eric Zemmour qui s’est retrouvé au centre d’une chasse aux sorcières. Pour avoir remarqué publiquement la corrélation patente entre immigration et délinquance, il fut accusé d’un « dérapage », puis de « racisme », et même de « lepénisme ». Plusieurs de ses collègues et autres vedettes médiatiques demandèrent tout simplement sa tête : le mécréant devait être non seulement traîné devant les tribunaux, mais viré de tous les médias où il intervient. Ce n’est pas seulement son « dérapage » sur Canal + que mettaient en cause le nouveau président de la Licra et ses complices, mais l’ensemble de son œuvre (4).

Et la semaine dernière, c’est au tour de Claude Allègre et Vincent Courtillot de passer à la casserole. Dans Libération, décidément spécialiste en procès en sorcellerie, 400 scientifiques intiment à la ministre de la Recherche de mettre ces deux collègues au pas (5). Leur crime : remettre en cause le dogme du réchauffement climatique !

Selon les signataires, les ouvrages d’Allègre et Courtillot, « publiés sous couvert d’expertise scientifique, ne sont pas relus par les pairs, et échappent de ce fait aux vertus du débat contradictoire ». Quelle contradiction ! Il faudrait donc que toute étude sur le climat ait l’imprimatur de la pensée unique pour faire l’objet d’un débat. Et quand on part du « pacte moral qui relie les scientifiques et la société », on tombe tout simplement dans les anciens cadres de la science consensuelle, celle qui expédiera Giordano Bruno griller sur les fagots de l’Inquisition.

Il est reproché à Vincent Courtillot et Claude Allègre de ne pas être des climatologues, et de se contenter de mettre à mal les « modèles » du GIEC qui ont servi au sommet de Copenhague sur le climat. Mais faut-il être climatologue pour démontrer qu’un modèle est incomplet donc erroné, quand il n’est pas carrément arrangé et biaisé ? C’est ce que fait admirablement Vincent Courtillot dans ses conférences, accessibles à quiconque a un petit bagage scientifique de niveau bac + 0 (5).

C’est le même procès en incompétence qu’on retrouve en économie. « Vous autres, gens du peuple, n’y comprenez rien à la modernité et son corollaire : le libéralisme mondialiste. Vous avez même osé voter majoritairement « non » au Traité sur la Constitution Européenne à cause de cela, mais aussi à cause de votre passéisme qui rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire ».

Pourtant, tout comme celui du GIEC, le « modèle » des européistes a du plomb dans l’aile. L’euro n’a pas apporté la prospérité radieuse attendue, bien au contraire. Le « modèle » libéral n’a même pas prévu la crise économique et sociale dont les peuples, et en particulier les gens pauvres, paient aujourd’hui le prix cher. Qu’à cela ne tienne : pour sortir de la crise, il faudrait, toujours selon les mêmes experts économiques et politiques, encore plus de mondialisme, encore plus de libéralisme. Il faudrait sacrifier les services publics, les prestations sociales, la police et la gendarmerie, et même les établissements de santé et les écoles laïques.

Il n’est pas besoin d’être climatologue pour invalider le « modèle » des réchauffistes : il suffit de constater qu’il ne marche pas par quelques contre-exemples. Il n’est pas besoin d’être économiste pour constater que la mondialisation nous conduit à la paupérisation généralisée : il suffit de constater les fermetures d’usines et les files d’attente aux Restos du Cœur. Il n’est pas non plus nécessaire d’avoir lu le Coran ou d’être islamologue pour constater les dégâts d’une idéologie religieuse aujourd’hui et maintenant, à Kaboul, au Nigeria ou dans les territoires perdus de la République. Mais là encore, le bon peuple doit se tromper, puisque les « experts » médiatiques lui expliquent que l’islam est une religion de paix et de tolérance. Même la très anticléricale et féministe Caroline Fourest monte au créneau pour se faire l’avocate et l’exégète zélée du Coran et de Mahomet, résolument « progressistes » (sic !) à ses yeux. Pour elle, Aïcha mariée à 6 ans à un vieux épileptique de 53 ans est l’archétype de la libération des femmes et les razzias racistes et assassines du fondateur de l’islam ne sont que des détails de l’Histoire.

Ce peuple de France et d’Europe demande très majoritairement une loi d’interdiction totale de la burka en France. Il n’a rien compris, comme lui explique le Conseil d’Etat aidé de quelques politiciens. Il n’y connaît rien, ni en droit canonique, ni en gestion de la société, puisque seuls les Pharisiens modernes savent ce qui est bon pour lui. Il ne doit pas avoir son mot à dire, pas plus que les Suisses qui ont voté majoritairement « oui » à l’interdiction des minarets. D’ailleurs la Commission Européenne, qui étudie en ce moment la possibilité de référendum d’initiative populaire, se demande comment en exclure toute proposition hétérodoxe, comme par exemple l’entrée de la Turquie islamiste et voilée dans l’Union Européenne. La voix du peuple, oui, mais à la seule condition que le peuple dise exactement la même chose que les gardiens du temple. Jésus, Voltaire, Jaurès et tous les combattants de l’hypocrisie et du mensonge doivent s’en retourner dans leur tombe !

Le catéchisme officiel nous expliquait aussi que « l’immigration est une chance pour la France ». Pour les « spécialistes » de gauche comme de droite, et pour des raisons différentes (les uns cherchant leur lumpenprolétariat électoral et les autres leurs nouveaux esclaves pour détruire les acquis sociaux), il faudrait encore plus d’immigrés sur notre sol. Curieusement, aucun de ces « experts » n’a fait l’expertise de cette « chance ». Assistant à un séminaire ministériel organisé par le ministre Eric Besson, Malika Sorel constate que les participants s’accordaient sur la nécessité de nouvelles immigrations, sans jamais démontrer ni chiffrer ce besoin supposé (7). Et la même Malika Sorel ose à son tour s’attaquer au tabou du coût de l’immigration, dont il faudrait tout de même tenir compte dans le bilan « globalement positif » que nous serinent les politiciens et les économistes (8). Gageons qu’elle sera autant mise au placard que la démographe Michèle Tribalat qui se permet d’étudier les flux migratoires internationaux et nationaux et dont le dernier livre a été soigneusement ignoré par les médias (9).

Quel homme politique osera encore dire que « l’immigration est une chance pour la France » après les émeutes urbaines de 2005, ou les événements de la semaine dernière à Tremblay-en-France ? Le maire de Drancy osera-t-il encore parler de sa mosquée « municipale » (financée et entretenue par le contribuable) comme d’un lieu républicain et tolérant alors que pendant des semaines elle a été le lieu d’affrontements violents et que la prière du vendredi ne peut désormais s’y dérouler que sous la protection de CRS ? Quel maire de banlieue peut encore évoquer le « vivre-ensemble » quand le dernier boucher-charcutier traditionnel de Sarcelles va jeter l’éponge suite à des agressions multiples parce qu’il ose vendre du cochon (10) ? Et pourtant les nouveaux curés télévisuels continuent à vous expliquer que le « métissage » et le « multiculturalisme » (deux termes pourtant totalement contradictoires) sont « indispensables » au bonheur et à l’avenir des Français. Même quand ceux-ci ne peuvent plus prendre le RER sans la peur au ventre, ni acheter une côte de porc à Sarcelles.

On pourrait aussi citer les « antiracistes » hémiplégiques et discriminatoires, les « sociologues » qui font tout sauf étudier notre société et qui dressent des tabous idéologiques pour interdire d’en analyser certains comportements, les « journalistes » qui se croient encore au temps de la Pravda et de l’ORTF, etc. La liste est longue des vicaires, des bedeaux, des abbesses, des évêques, des confesseurs, des aumôniers et juges ecclésiastiques de la nouvelle religion.

Le but de ces nouveaux médecins de Molière, ce n’est pas seulement de protéger leur pré carré et leurs rentes. C’est d’interdire clairement le droit d’expression de tous ceux qui pourraient mettre en évidence leurs erreurs et leurs mensonges, et, in fine, de combattre le droit des peuples à décider eux-mêmes de leur destin. Ce sont des aristocrates religieux anti-démocrates, pour ne pas dire : des fascistes de la pensée.

Quand cela ne suffit pas, ils peuvent compter sur la violence physique que s’apprêtent à mettre en place, sur le terrain, les petits nervis du politiquement correct, déguisés, hier à Toulouse, en anarchistes d’Allah.

(1) « Il a bien répondu. Il est digne d’entrer dans notre corps de savants. » Molière, « Le Malade imaginaire », 1673

(2) Sylvain Gouguenheim, « Aristote au Mont-Saint-Michel. Les racines grecques de l’Europe chrétienne », Seuil, 2008

(3) http://www.liberation.fr/tribune/010179795-oui-l-occident-chretien-est-redevable-au-monde-islamique

(4) http://www.ripostelaique.com/La-petite-meute-neo-fasciste-n.html

(5) http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/04/climat-400-scientifiques-signent-contre-claude-all%C3%A8gre.html

(6) http://www.js.univ-nantes.fr/14918022/0/fiche___pagelibre/&RH=JS_FR1

(7) http://puzzledelintegration.blogspirit.com/archive/2009/12/14/pour-eux-nous-sommes-deja-morts-et-enterres.html

(8) http://puzzledelintegration.blogspirit.com/archive/2010/03/31/l-immigration-ca-coute-ou-ca-rapporte.html

(9) Michèle Tribalat, « Les yeux grands-fermés : l’immigration en France », Paris, Denoël, 2010

(10) http://www.leparisien.fr/abo-val-d-oise/le-dernier-boucher-traditionnel-pret-a-jeter-l-eponge-02-04-2010-871599.php ou http://img52.imageshack.us/img52/4820/scanh.jpg

—————-

2 LIVRES, 1 BROCHURE, 1 DVD A COMMANDER A RIPOSTE LAIQUE

Les Dessous du voile, livre écrit par Cyrano et toute l’équipe de Riposte Laïque. 380 pages – 19 euros, frais de port compris.

La colère d’un Français, livre écrit par Maurice Vidal. 220 pages – 19 euros, frais de port compris.

Vérités sur l’islam, brochure de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Brochure de 70 pages, en trois parties, expliquant de manière très argumentée ce que les militants doivent connaître de l’islam, et de la réalité de son offensive mondiale.

Laïcité et Droits des Femmes, DVD réalisé par Véronique Decrop, 15 euros, frais de port compris. 42’45 »

Interventions de Catherine Marand-Fouquet, Anne Zelensky, Philippe Val, Marc Dolez, Nawal el Saadaoui, Philippe Dehay, Cherifa Kheddar, Wassyla Tamzali, Jean-François Kahn.

Réduction de 10 % pour l’achat de deux produits (frais de port réduits).

Chèques à adresser à Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille
————-

LES CONFERENCES RIPOSTE LAIQUE

Mardi 27 avril

20h 15 (accueil à partir de 19H30)

Dans les Salons de la Mairie du XVIe Arrondissement

71, avenue Henri Martin – 75116 Paris – (métro POMPE)

Les associations B’nai B’rith

Ben Gourion, Hatikva et Déborah-Sam-Hoffenberg

vous invitent à une conférence-débat

avec Pierre Cassen, rédacteur de Riposte laïque

sur le thème du livre de Maurice Vidal :

 » La colère d’un français face à l’islamisation de la France  »

à 20h 15 (accueil à partir de 19H30)

Dans les Salons de la Mairie du XVIe Arrondissement

71, avenue Henri Martin – 75116 Paris – (métro POMPE)

Entrée libre

Vendredi 30 avril

Conférence de Maurice Vidal, autour du livre « La colère d’un Français ».

à 18h30 dans la salle Rabelais au château du Terral, à St Jean de
Védas (près de Montpellier).

————-

MIEUX CONNAITRE RIPOSTE LAIQUE

Interview sur la symbolique du voile d’Annie Sugier et Pascal Hilout, par Jean Robin (10 minutes)

http://tatamis.blogspot.com/2010/03/liberte-voilee.html

Audition de Pascal Hilout, à la mission parlementaire sur le voile intégral, le 2 décembre 2009.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/commissions/voile-integral/voile-integral-20091202-3.asp

Journée du 8 mars 2010 : Claude Reichman interviewe Pierre Cassen (30 minutes)

http://www.reichmantv.com/media/F38.wmv

Identité nationale, votation suisse, mission parlementaire sur le voile intégral, débouché politique : entretien de 1 heure avec Pierre Cassen par Radio La Luette.

http://luette.free.fr/spip/spip.php?article271

http://fr.sevenload.com/videos/Cr8ztj1-Pierre-Cassen

Interview donnée à Radio Libertaire par nos deux collaborateurs, Anne Zelensky et Pierre Cassen, qui expliquent fort bien la philosophie de notre journal (aller sur notre site, à droite, sous la présentation du livre « Les dessous du voile ».

Conférence Pierre Cassen à Saint-Leu


CONFERENCE 1ERE PARTIE VERSION COURTE
Uploaded by JFORUM-fr. – News videos from around the world.

2e partie

3e partie

Débat Pierre Cassen – Marc Blondel sur RFI : faut-il légiférer contre la burqa ?

http://www.ripostelaique.com/IMG/mp3/RFI_-_26_01_2010_a_18h14_-_18h31_TU_Debat_Cassen_Blondel.mp3

—————-

LES CONFERENCES PROPOSEES PAR RIPOSTE LAIQUE

Comment défendre la laïcité en 2010 ?

La laïcité, un rempart contre le communautarisme

La laïcité et le féminisme, alliés naturels

Identité nationale, République laïque et Nation

Faut-il interdire le voile islamique en France ?

Pourquoi ont-ils cassé l’école de la République ?

La votation suisse est-elle raciste ?

L’islam est-il compatible avec la laïcité ?

La laïcité est-elle une spécificité française ?

Laïcité et athéisme

République et immigration

PETITION CONTRE LE VOILE ET LA BURQA

http://www.ripostelaique.com/Halte-a-la-burqa-et-au-voile.html

VIDEOS DE RIPOSTE LAIQUE

http://www.youtube.com/user/ciceropicas

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.