En Algérie, les islamistes ont commencé à occuper les rues…

Publié le 13 décembre 2010 - par
Share

Il y a 10 ans, alors que les islamistes commencaient à assassiner les intellectuels et les democrates algeriens, presque toute la gauche francaise et sa presse, firent tout ce qu’ils purent pour nous expliquer que la violence islamiste était légitime, et que l’on ne savait pas trop qui tuait vraiment en Algérie.

Ce fut Pasqua qui dans une interview dans le Monde, tout en faisant la difference entre islamisme et islam, se rangea du coté des démocrates algériens, en disant qu’il ferait la guerre à l’islamisme.
Et aujourd’hui c’est Marine le Pen qui ose dire la vérité.

Que faire donc si certains hommes de la droite sont plus clairvoyants au sujet de l’islamisme que la grande majorité de la gauche ?
Faut-il se déterminer dans la vie par rapport à des étiquettes, ou par rapport à des faits et des prises de position ?

Et pour ce qui est du sujet de la controverse : l’occupation des espaces publics, je signale qu’en Algérie les islamistes commencerent par occuper les rues lors de la grande prière du vendredi, avant de passer aux assassinats d’écrivains, puis du tout venant… Et c’est l’armée algérienne qui prit l’initiative de dégager la voie publique, chose que l’Etat de droit francais se refuse de faire au mépris de la concorde républicaine.

Jean-Pierre Lledo

Cinéaste algérien

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.