Être laïque, être anti-raciste : même combat !

Publié le 31 mai 2010 - par - 631 vues
Share

Je suis de gauche et me situe volontier entre le PC et le PS.
J’écris très occasionnellement dans RL et je dois dire que je n’ai jamais rien lu de raciste dans ses colonnes. Heureusement ! Car à la première suspicion d’embrasser cette doctrine, je serai le premier illico à me boycotter ce journal !

Donc aujourd’hui, si j’en crois certains journalistes je serai suspecté d’être raciste parce que je rejoins RL dans son message ?!?!!
Il faut avouer que le paradoxe serait amusant s’il n’en était pas grave.
J’ai tenu à expliquer ici comment je comprends ce paradoxe et surtout à quel point je peux être anti-raciste et laïque, valeurs qui sont pour moi les deux faces opposées d’un même dé.

Qu’est ce que le racisme ?

C’est une doctrine politique qui considère que les Êtres Humains se divisent en race, dont l’appartenance s’identifierait grâce à des caractéristiques morphologiques, comme la couleur de peau.
Aujourd’hui, nous savons grâce à la génétique que cette doctrine est infondée :
il n’y a qu’une seule race sur Terre et nous en sommes tous membres.
Tout homme peut avoir un enfant avec toute femme. Et cette universalité est tout simplement magnifique.

Sur quoi s’appuie le racisme ?

Sur le refus de la différence, tout comme l’homophobie qui s’appuie sur la non acceptation des comportements homosexuels jugés abominables (dans la plupart des ouvrages religieux comme le Lévitique par exemple) ou assimilés à une maladie mentale (comme dans une loi britannique heureusement révolue).
L’observation de Mère Nature nous montre cependant que nous devons être humble :
l’homosexualité existe chez les chats, les chiens, les chevaux, les boeufs, les cochons, les moutons … et dans tout le règne animal.

Il m’arrive donc de manger du porc qui a eu des relations homosexuelles (peut être ?) et n’en déplaisent aux musulmans que je ne souhaite nullement offenser, ils leur arrivent de se régaler d’un bon méchoui avec un mouton hallal qui n’a pas nécessairement eu une vie totalement hétérosexuelle.
C’est ainsi, l’homosexualité fait partie de la vie. Elle est tout aussi universelle que l’hétérosexualité entre un homme et une femme, indépendamment de la couleur de sa peau, de la forme de son nez, de la couleur de ses yeux, …

Et donc, l’homme qui vous écrit ces lignes serait raciste parce qu’il s’exprime contre l’Islam radical ? parce qu’il est contre le port de la burka dans son pays ?
Je refuserai la différence entre une femme portant le voile intégral et moi-même ?
Curieusement, mes amis musulmans n’ont aucun problème avec moi, pas plus que mes amis juifs, catholiques, protestants, bouddhistes, de droite comme de gauche (je ne suis pas sectaire, j’ai aussi des amis à l’UMP depuis qu’ils ne sont plus au PS – proximité de frontière oblige).

Bien entendu, je ne suis pas raciste. Car j’aime la différence.
Je ne suis pas intolérant non plus et je considère que voir la différence au quotidien dans la rue est le meilleur des exercices pour apprendre la citoyenneté.
Et j’aime à tel point la différence que voir deux femmes intégralement voilées côte à côte me pose un sérieux problème : il n’y a plus de couleur de peau, il n’y a plus de caractéristiques morphologiques, il n’y a plus rien d’autre qu’une ignoble uniformisation imposée en message politique par une doctrine religieuse.
Comment intégrer le respect de la différence si on ne peut plus la voir ?

On ne mettra pas fin au racisme en obligeant les non-blancs à se décolorer la peau. Pas plus qu’en faisant faire une superbronzette à ma petite face de craie.
Et on ne mettra pas fin au refus de la différence en cachant toutes les femmes sous du tissu : cet accoutrement n’inspire pas le respect.
Tout au contraire : il empêche l’acceptation de la différence entre les femmes qui la portent et l’acceptation de la différence par les hommes qui ne peuvent plus les percevoir comme citoyenne.

Car je respecte l’autre en l’acceptant tel qu’il est DONC LORSQUE JE LE VOIS tel qu’il est.
Si je ne vois pas mon prochain, je ne suis pas face à mon devoir de l’accepter dans sa différence.
Le message de diversité offert aux citoyens dans leurs rues est fondamental. Et que ce passe t’il lorsque ce message disparait ?
Tout comme l’espace privé, l’espace public est un lieu d’expression de l’individualité mais dans le respect des libertés des autres.
Détruire cette diversité par un uniforme outrancier revient à nier le droit à la différence entre les citoyens qu’ils le portent ou ne le portent pas.

Ainsi vous et moi, nous ne sommes jamais que les tristes spectateurs d’un paysage citoyen défiguré.
Alors on critique l’observateur qui parle, pour le contraindre au silence.
En admettant qu’on me fasse taire (chose très hardue !!!), l’inégalité et l’atteinte portée à la diversité demeurent.
Insultez-moi autant que vous pouvez : si c’est là le seul arme qu’il vous reste …

De mon côté, comme ma conscience est libre, je ne peux que me saisir du bouclier de la laïcité et inviter mes amis musulmans, catholiques, juifs, orthodoxes, protestants, bouddhistes, …. à venir se réfugier derrière – mieux, à m’aider à le tenir – pour qu’une doctrine politique, l’Islam radical, ne vienne pas empiéter sur les valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité que porte notre République démocratique.
Hier, c’etait le Vatican. Aujourd’hui, c’est l’Islam radical. Et demain ? Ce sera l’Eglise de Scientologie ?
Face aux doctrines politico-religieuses, il n’existe qu’une seule arme pour protéger l’Etat : la loi de 1905.

Celui qui est profondément laïque ne saurait être raciste : il se doit d’intégrer un amour inconditionnel pour la diversité.
Et il se doit aussi d’intégrer un sens aigü de ses responsabilités envers les autres.
Voilà pourquoi j’écris dans Riposte Laïque et pourquoi moi, qui suis anti-raciste, je me reconnais en tout point avec les valeurs portées par ce journal.
Je m’y reconnais d’autant plus que la langue de bois, ce n’est pas mon truc non plus.

« Une fois qu’on a accueilli le mal chez soi, il n’exige plus qu’on le croie. » – Franz Kafka.

Emmanuel Itié

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.