Flagellation et terrorisme en Grande-Bretagne

Publié le 26 août 2008 - par - 321 vues
Share

Quand on voit à la télévision des images d’individus qui se flagellent pour des raisons religieuses, on a du mal à croire que cela puisse encore se produire au 21ème siècle.
Lorsque l’on apprend que cela se passe aujourd’hui dans les rues de Manchester, on s’inquiète.

Quand on lit que des mineurs sont forcés à le faire, on s’indigne et on a envie de s’insurger contre la prolifération de pratiques obscurantistes dans les pays occidentaux.
On peut lire dans le Daily Mail du mardi 19 août 2008 qu’un Musulman fervent a ordonné à deux garçons de se flageller avec un fouet muni de chaînes et de lames (zanjeer) lors de la cérémonie religieuse d’Ashura (1).

Syed Mustafa Zaidi, âgé de 44 ans, a été accusé d’acte de cruauté envers des enfants. Il savait que la loi anglaise interdit aux enfants de moins de 16 ans de participer à cette cérémonie (pourquoi juste les enfants, je ne comprends pas). Pourtant il a quand même ordonné à deux garçons âgés respectivement de 13 et 15 ans de participer à la cérémonie en se flagellant.

Les deux garçons ont dû être hospitalisés, ce qui a entraîné l’intervention de la police et l’arrestation de Zaidi.
Les jurés du Tibunal de Manchester ont pu assister à la vidéo de la cérémonie. On y voyait le dos de l’accusé couvert de sang. Les présents, inquiets, étaient intervenus pour qu’il cesse de se flageller. Zaidi avait alors donné son fouet au garçon âgé de 15 ans lui disant de se flageller. Normalement on ne partage pas le « zanjeer » et un enfant n’est pas censé utiliser un instrument aussi dangereux.

Un membre de la congrégation demanda au garçon d’arrêter. Zaidi saisit alors le garçon âgé de 13 ans par le bras, lui donna son fouet et lui ordonna de se flageller. Un autre homme l’arrêta.
La vidéo montrait 150 hommes torse nu, psalmodiant et se flagellant jusqu’au sang. (1) Les Shiites se flagellent lors d’une cérémonie le jour de l’Ashura pour commémorer la mort de Husayn, petit-fils de Mahomet, tué pendant la bataille de Karbala en 680. Le but de la cérémonie est de susciter la peine pour Husayn et le sort qu’il avait subi.

Une autre information inquiétante nous vient du pays de Gordon Brown.
Un jeune homme âgé de 18 ans, Hammaad Munshi, vient d’être accusé de terrorisme.

Son obsession du terrorisme avait commencé lorsqu’il avait 15 ans. Au lieu de faire ses devoirs, il passait des heures à consulter des sites jihadistes et à distribuer des documents, participant ainsi à un « complot pour anéantir » les non-Musulmans.

Devenu expert en informatique, l’adolescent avait crée un site donnant des conseils sur la fabrication de bombes, détonateurs, Napalms et l’utilisation de mitrailleuses.

Il fut arrêté à l’âge de 16 ans. Après la découverte de son lien avec le chef d’une cellule terroriste nommé Aabid Hussain Khan, la police avait trouvé sous son lit un message manuscrit indiquant qu’il souhaitait mourir en martyr.

Chez lui on trouva également un livret d’instructions sur la mort et les explosifs et dans son portefeuille les dimensions d’une mitraillette.
Le jeune homme a été reconnu coupable de collecte d’informations en vue d’actes de terrorisme par la Cour de Londres le lundi 18 août 2008.
La peine sera prononcée le mois prochain.

Son mentor Aabid Hussain Khan, âgé de 23 ans, cyber terroriste qui encourageait les jeunes musulmans à fréquenter des camps de formation au terrorisme au Pakistan, a été reconnu coupable de possession d’articles susceptibles d’être utilisés pour des actes de terrorisme et condamné à 12 ans de prison.

Ce jeune homme, qui travaillait autrefois dans un burger bar de Bradford (nord de l’Angleterre), avait collecté des notes détaillées sur la Famille Royale, ainsi que des informations sur le réseau du métro de Londres et de New York. Il a commencé à haïr les non-Musulmans à l’âge de 12 ans.

La cellule terroriste qu’il avait créée adhérait au « complot international » pour tuer tous les infidèles et devait embrigader des jeunes influençables. Hammaad Munshi semblait être le plus déterminé à aller au bout de sa mission.

Le cousin de Khan, Sultan Muhammad, âgé de 23 ans, résidant près de Bradford, et employé au tri postal, a été également inculpé et condamné à 10 ans de prison.

Muhammad fut arrêté après Khan à l’aéroport de Manchester en juin 2006 lors de son retour du Pakistan.
L’ordinateur de Khan contenait des informations sur quinze membres de la Famille Royale, un manuel pour tuer les infidèles, des discussions sur la création d’un état islamique secret au fin fond de l’Ecosse, des manuels d’entraînement militaire américains et canadiens, un Guide du Terroriste, un livre sur les explosifs moudjahiddins, un autre sur les poisons, contenant une recette pour préparer de l’huile de ricin et l’incitation à la faire tester par les infidèles.

Khan avait aussi formé un autre terroriste, l’étudiant résidant à Glasgow (Ecosse), Mohammed Atif Siddique, par le biais de chats sur MSN et messages internet.

Siddique, âgé de 21 ans, qui se destinait à une grande carrière de kamikaze, a été envoyé en prison pour huit mois en octobre 2007 car il possédait des vidéos sur la fabrication de bombes et le maniement des armes.

Il traduisait des documents de recrutement d’Al Quaeda.
Dans une conversation sur Internet il avait déclaré : « Dieu accepte qu’on s’attache une bombe à la ceinture » et qu’il fallait trouver « une belle cible…comme par exemple une base militaire au Royaume Uni ».

Le grand-père de Munshi, Yakub Munshi, est un imam soi-disant savant et respecté, qui dirige un tribunal local de la charia ainsi que l’Institut de Recherche Islamique de Grande-Bretagne à la Mosquée Markazi de Dewsbury, près de Bradford.

Combien d’individus de ce genre les britanniques croisent-ils dans la rue, les lycées, les universités, les restaurants, les bars, les bureaux de poste tous les jours ?

Rosa Valentini

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.