Gérin demande l'interdiction de la burka. Villiers demande la dissolution de la Halde. Ils ont raison !

Le député UMP Jacques Myard aurait-il enfin un appui ? Longtemps seul à présenter des projets de loi demandant l’interdiction de la burqa et du voile intégral en France, il paraît avoir été rejoint par André Gérin, le député-maire communiste de Vénissieux (1). Dans un courrier adressé au Premier ministre, il demande une commission d’enquête parlementaire, et n’hésite pas à évoquer une idéologie salafiste, raciste anti-blanche, anti-française, pour appuyer sa requête. A ce sujet, notre journal avait évoqué l’étonnante approche rédactionnelle du Canard Enchaîné (2), qui, dans un article sur une affaire de logement à Vénissieux, ville d’André Gérin, n’avait pas hésité à défendre les Belphégor, les jugeant stigmatisées dans l’accession au logement social.
Certains députés s’émanciperaient-ils du politiquement correct ? Toujours est-il que Villiers demande la dissolution de la Halde (3). Nous entendons d’ici les cris d’orfraie de certains de nos amis que, par charité laïque, nous ne nommerons pas : « Si Villiers est pour dissoudre la Halde, il faut demander son renforcement ! ». Eh bien, Villiers a beau être un conservateur, qui a combattu le droit à l’IVG, sur la question de la Halde, il a raison, et là encore, honte à la gauche !

La Halde est présidée par un milliardaire, Louis Schweitzer, président du Medef International, adepte de la libre concurrence, et elle vient d’oser demander la fin de la nationalité pour mieux casser le statut de la fonction publique. Une gauche digne de ce nom aurait sauté sur l’occasion, pour demander sa dissolution. Mais le communautarisme qui l’a gangrénée l’empêche de mener cette démarche, et donc elle laisse le terrain à un Villiers. Exactement comme pour Fanny Truchelut ! Eric Zemmour a totalement raison de soutenir, comme nous, cette démarche (4). Nous avons, sur la Halde, et sur les pratiques de certains de ses dirigeants, qui commandent des rapports à des sociétés qu’ils ont monté, et qui donc passent à la caisse (5).
Dans une démocratie digne de ce nom, en période de crise, où l’Etat appelle à faire des économies, il y a longtemps que ce machin d’illuminés aurait dû être dissout, et que quelques-uns auraient des comptes à rendre à la République, sur la manière dont ils ont dilapidé les fonds publics (11 millions d’euros par an) qu’on leur octroie !
Espérons que Gérin et Villiers ne restent pas isolés, et qu’enfin des députés, dont certains ont sonné la révolte sur le projet Hadopi, rompent avec la discipline de leurs partis, et avec la dictature du politiquement correct.
Lucette Jeanpierre
(1) http://reveilcommuniste.over-blog.fr/article-30144822.html
(2) http://www.ripostelaique.com/Quand-Le-Canard-Enchaine-se-montre.html
(3) http://www.libertas2009.fr/presse/villiers-demande-au-chef-de-letat-de-dissoudre-la-halde
(4) http://www.rebelles.info/article-30862670.html
(5) http://www.ripostelaique.com/Halde-la-14-Discriminer-plus-pour.html

image_pdf
0
0