Hallucinantes menaces du rappeur musulman Cortex contre Christine Tasin

Publié le 9 septembre 2010 - par - 5 108 vues
Share

Dans une édition spéciale, parue ce mercredi matin, nous vous avions informés des sérieuses menaces de mort subies par Christine Tasin, au lendemain de l’apéritif républicain.

http://www.ripostelaique.com/Christine-Tasin-menacee-de-mort.html

Nous avions déjà publié une première vidéo du rappeur Cortex, insultant les organisateurs de l’initiative du 4 septembre. Mais nous n’avions pas tout vu. Dans la journée d’hier, après avoir lu cette édition spéciale, le sympathique « artiste » du 91 a sorti une deuxième diatribe, que dailymotion a retiré au bout de 24 heures. Mais il reste cette version…

http://rutube.ru/tracks/3568492.html?v=c8e447fc0a7529a4df4b95ff1aac69c8

En 2’30 », cette caricature de racaille islamisée, avec un vocabulaire haineux des plus limités, dit tout. Il se réclame de l’islam, religion de paix et d’amour, mais si on critique l’islam, on mérite la mort ! Il ne se reconnaît pas Français, mais étranger. Il montre son mépris pour les femmes émancipées, pour les homosexuels et multiplie les doigts d’honneur. Il menace de couper la langue de Christine avec un hachoir.

Comment ce personnage, qui avait proféré des menaces contre Marine Le Pen et Eric Zemmour, peut-il encore publier des vidéos, quand la chanson « Peuple de France » a été retirée ?

CORTEX N’EST PAS RACISTE…

… LA PREUVE

Des discours comme celui de ce Cortex, outre les graves menaces dont ils sont porteurs pour l’intégrité physique de Christine, sont révélateurs, à l’état brut, d’une haine contre les valeurs de notre pays, et notamment nos principes laïques et la liberté d’expression. C’est un discours d’appel à la violence. C’est un discours d’appel au meurtre. C’est un discours fasciste et raciste. Ce sont ce genre de propos qui encouragent toute une génération déculturée à passer à l’acte contre des citoyens de notre pays. C’est parce que de telles diatribes sont tenues tous les jours que des agressions gratuites, au faciès, coûtent la vie, de plus en plus souvent, dans un silence médiatique assourdissant, à de pauvres bougres qui ont eu la malchance d’être là au mauvais moment. Ce sont des personnages pareils qui ont failli lyncher le couple Picard et leur enfant, à Perpignan, sauvés par l’intervention de la Bac. Cortex illustre mieux que de longs discours l’édito que j’avais écrit « La France est en état de guerre civile, c’est un fait »

Il est la caricature monstrueuse d’une politique d’immigration sans intégration, du communautarisme haineux, de l’islamisation violente de la France. Il est l’enfant dégénéré des rapports incestueux entre le capitalisme mondialisé et la gôche bobo compassionnelle qui manifestait ce 4 septembre et réclamait des papiers pour tous !

Naturellement, jamais le Mrap, Sos Racisme, la Licra ou la LDH n’ont entamé la moindre action en justice contre de tels propos, ouvertement racistes, proférés contre Christine. L’incroyable sentiment d’impunité qui se dégage des propos de ce barbare inculte interpellera sans doute tous ceux qui sont obligés de tourner sept fois leur plume avant d’écrire un mot, de peur de se retrouver au tribunal, traînés comme des gibiers de potence par les commissaires politiques de l’anti-racisme et du politiquement correct. C’est Fanny Truchelut ou Eric Zemmour qu’ils poursuivent pour incitation à la haine raciale, et pas Cortex !

Naturellement, au-delà des effets de manche, depuis trois années, sous Sarkozy, des tels fascistes continuent à sévir impunément. Dans la France de 2010, un Cortex parade en toute liberté, quand René Galinier croupit encore en prison. Jean-François Kahn, invité aux Grandes Gueules, à RMC, ce lundi, parlait des chiffres de l’immigration, dans les six premiers mois de cette année. Il était effaré de la politique sarkozyste sur cette question, encore plus permissive que celle de la gauche. Comment ne pas voir le rapport entre la politique immigrationniste, menée depuis trente ans par l’UMPS, et la présence, sur le territoire, de milliers de Cortex, prêts, comme en 2005, à mettre à feu et à sang un pays qu’ils haïssent, et qu’ils se vantent de « niquer ».

Naturellement, la gôche compassionnelle, qui manifestait le 4 septembre contre la xénophobie, n’aura pas un mot contre les propos racistes et fascistes de ce sympathique représentant de la religion d’amour et de paix. Naturellement, à l’instar des Sopo-Aounit, elle continuera à dénoncer les apéros « racistes » de Riposte Laïque, et considérera qu’un Cortex, c’est la faute de la République, qui n’a pas su se donner les moyens d’intégrer les enfants de la diversité. Il y aura bien un sociologue qui va nous dire que les propos de Cortex, derrière leur violence, sont un appel au secours d’un être en souffrance, voire une déclaration d’amour mal formulée à la France pour qu’il y ait davantage de République !

Nous avons une pensée particulière pour tous ceux qui, en ayant qualifié régulièrement Riposte Laïque de « racistes », ont mis délibérément en danger Christine et tous les rédacteurs de Riposte Laïque.

Christine est débordée, elle doit travailler, et elle ne peut répondre à toutes les personnes qui l’encouragent. Mais elle m’a chargé de remercier, en son nom, toutes les personnes qui lui ont envoyée un signal amical, depuis hier.

Bien évidemment, ce genre de vidéos ne fera que renforcer notre détermination, celle de Christine, et de milliers de personnes qui se reconnaissent dans la démarche de Résistance républicaine. L’avocat de Résistance républicaine va déposer plainte contre Cortex, et entamer une procédure pour que telles vidéos soient interdites sur les sites hébergeurs. En attendant de savoir quelles dispositions seront prises par les autorités (si elles en prennent), nous avons, d’autre part, organisé une sécurité militante autour de Christine, et allons prendre des mesures particulières.

Samedi 11 septembre, la conférence de presse que nous organisons, à Issy-les-Moulineaux, à 12 h 15, 11/ 13 rue Danton, Métro Mairie d’Issy (ligne 12), lors de la convention nationale du Rif, n’en prend que plus d’importance, et d’actualité.

Nous la ferons en compagnie d’une militante d’origine iranienne. Nous y annoncerons ce que nous proposons, pour les semaines et les mois à venir. Nous encourageons nos lecteurs à venir écouter, ensuite, les interventions sur la liberté d’expression de Christine Tasin et de Pierre Cassen, à partir de 13 heures 30.

http://www.ripostelaique.com/11-septembre-2010-Rencontres-pour,5023.html

Comme le disait Christine, en finissant son intervention, place de la Bourse, ce samedi : No pasaran.

J’ajouterai : « No pasaran, no taliban ».

Cyrano

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.