Hassen Chalghoumi, imam de Drancy : "Pascal Hilout se trompe, il lit mal le Coran" !

Riposte Laïque : La France a commencé à vous connaître quand vous avez, à la fin de la mission parlementaire, fait connaître votre accord pour une loi contre le voile intégral, en France. Pourquoi avoir pris cette position, et avoir attendu la fin de la mission parlementaire pour la faire connaître ?
Hassen Chalghoumi : Je n’ai pas attendu la fin de la mission parlementaire pour m’exprimer. J’ai exprimé largement avant mon opposition à la burqa, rebaptisée depuis voile intégrale, et mon hostilité contre toutes les formes obscurantistes et toutes les pratiques intégristes, surtout celles qui dévalorisent ou martyrisent les femmes.
J’ai écrit cela dans le livre « Pour l’islam de France » que j’ai remis début janvier au « Cherche midi » et que les intégristes ont tout fait pour le censurer.
J’ai déclaré cela dans la fameuse interview au Parisien du 22 janvier au moment où mêmes les « indignes » représentants de l’islam de France étaient contre la loi.
Depuis, je ne dénonce pas seulement la lâcheté de nombreux représentants de l’islam français, mais la lâcheté et l’hypocrisie de certains représentants de la Nation Française, comme certains députés qui préfèrent fricoter avec les Frères Muslmans et les intégristes antirépublicains.
Riposte Laïque : Nous avons vu, sur des vidéos inquiétantes, des intégristes, à Drancy, regroupés sous le nom de « groupe Cheikh Yassine » (hommage au leader du Hamas) multiplier les pressions, y compris dans la mosquée, pour que vous ne puissiez plus y officier. Depuis combien de temps étiez-vous imam à Drancy, et comment ont réagi les musulmans habitués à vous ?
Hassen Chalghoumi : Pendant plus de 6 mois, la mosquée de Drancy était la cible des intégristes et le théâtre d’agressions, de menaces, d’appels à détruire la mosquée, de cris de haine, contre les Juifs, contre la France, contre l’islam De France.
Les fidèles de la mosquée de Drancy étaient choqués et meurtris par les violences verbales et physiques exercés par ces intégristes dont beaucoup sont proches de l’UOIF. Plus de 15 plaintes ont étés déposés. La justice est restée muette face aux violences islamistes.
La seule plainte qui a abouti, c’est quand j’ai saisi un huissier de justice pour prouver qu’il y a bien des menaces de mort contre moi sur internet. L’auteur a été condamné à 6 mois de prison avec sursis..
Ainsi, il faut payer pour avoir justice. Presque 1000 euros le constat d’huissier. Plus les frais de l’avocat.
C’est pour cela l’UOIF et les intégristes sont de plus en plus puissants, ils peuvent payer n’importe combien et surtout n’importe qui. Ils sont capables d’acheter même ceux qui doivent protéger les victimes et les valeurs de notre République.
Après les émissaires de la censure envoyés à partir de fin 2009 par l’UOIF, après la tentative de putch à l’intérieur de la mosquée, après les tracts et les appels qualifiant le livre de Nouveaux Versets Sataniques, une Grande Manifestation Nationale Contre l’Islam De France devait être organisée entre le Salon du Bourget pendant le Rassemblement de l’UOF et la mosquée de Drancy. La présence d’une compagnie de gendarme mobile a fait échouer cette marche, seulement une soixantaine de marcheur émeutier ont pu arriver aux abords de la mosquée.
Vous pouvez voir cette violence sur
http://www.youtube.com/watch?v=rkpV29N–N4
Riposte Laïque : A Drancy, notre collaborateur, Roger Heurtebise, a constaté que le maire, Jean-Christophe Lagarde, s’était vanté de ne pas avoir prévenu ses concitoyens, pour ne pas les inquiéter, quand qu’il a fait construire une mosquée, en investissant 2,1 millions d’euros du budget municipal. Etiez-vous présent à cette époque, et ne voyez-vous pas dans cette façon de faire une remise en cause des principes laïques ?
Hassen Chalghoumi : Il faut faire attention à la propagande gauchiste qui fricote avec les islamistes et qui veut utiliser la laïcité pour étouffer les musulmans.
J’étais présent pendant cette période, d’ailleurs c’est moi qui a convaincu le maire de ce projet républicain. Peut-être certains concitoyens drancéens ont mal compris, surtout que l’opposition a tout fait pour créer de la confusion et de la suspicion, voire de la haine…
Dès le début, il était question d’un centre culturel musulman avec salle de prière.
Dès le début, il était question d’un ensemble qui comprend une mosquée qui respecte la laïcité et surtout la souveraineté de notre pays, donc complètement indépendant des ambassades et des ingérences étrangères et sectaires : c’est ça qui dérangeait les opposants au Maire de Drancy ; eux, ils voulaient sous-traitaient les musulmans à l’UOIF ou à une ambassade du Maghreb.
Non seulement le Maire de Drancy était honnête et courageux pendant la genèse et la réalisation de ce projet, il s’est révélé courageux et républicain pendant les violences intégristes et antirépublicaines qui ont suivi. Il n’a jamais reculé face aux islamistes. Pendant cette période noire, deux anciens ministres de la politique de la ville, que j’ai invité plusieurs fois à la mosquée, m’ont tourné le dos. Ils ont préféré l’UOIF et les intégristes au moment où les valeurs de notre République étaient insultées et bafouées.
Je comprends maintenant pourquoi la politique de la ville est un échec : ils ont sacrifié la Fraternité républicaine pour les Frères Musulmans.
Je comprends maintenant pourquoi la politique de la ville est un échec : ils nous bassinaient avec l’intégration, ils ont laissé s’enraciner l’intégrisme.
Ils sont fascinés par Tarik Ramadan et par les Frères Musulmans et ils oublient que ce sont les Frères Musulmans qui ne cessent d’assassiner des chrétiens et des musulmans.
La gangrène de l’islamisme n’est pas la conséquence du communautarisme musulman, mais le résultat de la lâcheté et de l’hypocrisie de certains politiciens français.

Il faut vite tourner la page de Fadéla Amara. Notre République ne peut pas sous-traiter qui fonde son identité et ses valeurs. Secrétariat d’Etat ne signifie pas guichet associatif. Diversité ne signifie pas médiocrité. Il faut créer un grand ministère de l’Egalité qui gère la politique de la ville, le vivre-ensemble, l’immigration et l’identité, l’adhésion républicaine, qui lutte contre le racisme et l’intégrisme ; avec un vrai homme ou femme d’Etat.
Riposte Laïque : Vous venez de publier un livre intitulé « Pour l’islam de France ». Nous avons publié trois critiques sur ce livre. La première était très féroce, vous accusant d’utiliser une stratégie de musulman modéré pour imposer l’islam à la France.
http://www.ripostelaique.com/La-strategie-de-l-imam-de-Drancy.html
La deuxième était plus nuancée, vous reprochant, entre autres, le voile de votre femme, et le fait que vous envoyiez vos enfants à l’école catholique, tout en se félicitant de votre démarcation de l’islam intégriste.
http://www.ripostelaique.com/Les-deux-faces-de-l-imam-de-Drancy.html
La troisième nous reprochait ces critiques, expliquant que des gens comme vous étaient le salut de la France et de l’islam.
http://www.ripostelaique.com/Pour-une-fois-qu-il-y-a-un-imam.html
Comment avez-vous réagi à ces trois articles ?
Hassen Chalghoumi : L’article qui m’a le plus blessé est celui du quotidien Le Monde, j’ai eu l’impression que c’est l’UOIF qui l’a écrit.
Vous, vous êtes des militants, vous vacillez entre la révolte légitime contre l’intégrisme islamiste et l’infect racisme anti-musulman. Vos dérapages racistes sont de l’eau bénite pour les intégristes. Attention ! la haine ne ramène que la haine !
Riposte Laïque : Au sein de notre rédaction, Pascal Hilout, né Mohamed, estime que l’islam, tel qu’il est aujourd’hui, n’est pas compatible avec les valeurs de la République, de la démocratie, et de la laïcité, tant que le Coran n’est pas expurgé de certains textes qui sont des appels à la violence contre une catégorie de la population. Il affirme donc qu’il n’a pas sa place en France, ni en Europe. Qu’en pensez-vous ?
Hassen Chalghoumi : Il se trompe. Comme les intégristes, il lit mal le Coran. Comme les islamistes, il comprend mal le Coran. Comme dans la Bible ou la Torah, il y a des versets dans la Coran qui sont invalides, sans effet, car circonscris dans un espace et dans un temps précis.
Le problème, c’est que l’effort cérébral musulman est en panne. Il y a une sclérose intellectuelle qui provoque des névroses spirituelles.
La NAHDA, la renaissance intellectuelle est un impératif vital pour la religion et les communautés musulmanes, sinon les obscurantistes et les terroristes se développeront encore et encore dans l’ombre de l’ignorance.
Riposte Laïque : Dalil Boubakeur a demandé un moratoire de dix à vingt ans sur la loi de 1905, pour permettre à l’Etat de construire le double de mosquées qu’il y a en ce moment. Que pensez-vous de cette proposition, et souhaitez-vous qu’on construise 2.000 nouvelles mosquées en France ? Pensez-vous qu’elles soient une réponse à ce qu’on appelle l’islam des caves, et qu’elles favorisent l’intégration ?
Hassen Chalghoumi : Arrêtons l’hypocrisie ! Il faut demander un moratoire sur les ingérences étrangères. Il faut demander un moratoire sur les allégeances sectaires.
M. Dalil Boubaker ne représente pas l’islam français, c’est un caïd algérien au sens colonial du terme. Comme M. Moussaoui, le président du CFCM, ne représente pas l’islam français car c’est un sujet marocain.
Il y a des citoyens français de confession musulmane et d’origine algérienne et marocaine et qui sont à la fois fiers d’être français, respectant l’islam et surtout compétents et indépendants.
Alors, respectons la laïcité et respections surtout la souveraineté de notre pays.
Riposte Laïque : Comment réagissez-vous au vote des Suisses sur les minarets, et à l’arrivée de Geert Wilders dans le gouvernement hollandais ?
Hassen Chalghoumi : Le vote suisse contre la construction de nouveaux minarets était une réaction contre la prise en otage, stupide et criminelle, de deux citoyens suisses par la régime farfelu de Kadhafi et surtout contre la montée de l’intégrisme islamiste sous la houlette des deux frères Ramadan et des Frères Musulmans.
Il n’y a pas de fumée sans feu. Alors, il ne faut pas se tromper de feu.
Concerant les alliances avec les extrêmes Droite, je suis contre. Le seul barrage contre l’intégrisme, c’est la République et non la haine.
Riposte Laïque : au sein de l’OCI (Organisation de la Conférence Islamique), de grosses pressions s’exercent pour réintroduire le délit de blasphème. L’Union des Associations Musulmanes du 93 relaie cette demande, en France. Pensez-vous que la liberté d’expression doive s’arrêter là où commence la foi du croyant, et qu’on doive éviter, par exemple, de dessiner le prophète Mahomet ?
Hassen Chalghoumi : C’est inacceptable ! Celui qui a essayé de produire une loi contre le blasphème c’est un député français, c’est un ancien ministre de la politique de la ville, c’est Eric Raout : c’est honteux.
Nous sommes dans un pays libre !
Les politiques qui fricotent avec les islamistes et qui fréquentent l’ambassade du Qatar, qui veut jouer maintenant le rôle que jouaient avant le Gabon et l’Iraq, doivent cesser leurs comportements munichois ! ils doivent arrêter de déshonorer la France.
Riposte Laïque : Vous avez affirmé, qu’il était normal qu’il y ait des Quick halal à Roubaix, quand 30 % de la population était musulmane. Pensez-vous légitime qu’en France, au nom d’une spécificité musulmane, il y ait une adaptation au halal dans les écoles publiques, au sein de l’armée française, dans les avions, dans les restaurants d’entreprise, et que des chaînes alimentaires comme Quick ou KFC ne proposent plus que ce genre de viande ? Pensez-vous que l’islam de France, dont vous vous réclamez, soit compatible avec la manière d’égorger les animaux, sans étourdissement préalable ?
Hassen Chalghoumi : Le halal est une réponse au libéralisme économique et à la diversité de la clientèle.. Ne proposer que du halal est inacceptable. Interdire de proposer du halal est inacceptable. Cela peut relever même du du délit économique.
Mais il y a une différence entre un restaurent privé et une école publique. La vraie question est : où va l‘argent du halal ? chez des escrocs, chez des républicains ou chez les islamistes ?
Le débat sur le halal et le sacrifice rituel doit être ouvert en profondeur. L’affaire du Quick est rapide, la progression de l’intégrisme est lente, forte et profonde…
Riposte Laïque : Vous deviez participer, le 30 septembre, à un débat, à l’Assemblée nationale (qui fut rendu impossible, suite à une lettre de Mohamed Moussaoui au président du Parlement) sur le thème : immigration et islamisme, la France en danger ? Que répondez-vous à cette interrogation ?
Hassen Chalghoumi : Le CFCM est une coquille vide présidée par un sujet étranger et gangrené par des intégristes: vous voyez une raison pour qu’ils s’intéressent à la France ou aux problèmes des Français de confession musulmane ??
Il y a un débat qu’il faut impérativement organiser : « les assises de l’islam de France »
Il en va des valeurs de notre République et de la sécurité de notre pays.
Propos recueillis par Pierre Cassen

image_pdfimage_print