Honte à vous Monsieur Ayrault, Maire de Nantes

Chers amis de R.L.,
J’ai adressé ce jour le courrier suivant à Mr Ayrault – Maire de Nantes suite à l’interdiction de la présence de prêtres en aubes dans la cour du Château des Ducs de Bretagne à l’occasion du Pardon (pélerinage) « Tro Breiz ».
Je connais et respecte la ligne éditoriale de R.L. J’apprécie également l’ouverture d’esprit de la rédaction qui laisse s’exprimer diverses sensibilités dans ses colonnes. Vous ne partagerez, peut-être, pas mon point de vue, mais je me permets de vous adresser ce texte pour une éventuelle publication. Mon coeur de Breton (laïque convaincu mais attaché à son histoire et à ses traditions) est blessé par la décision des services culturels de la ville de Nantes. Le 2 poids 2 mesures de certains élus (en l’occurence socialiste) me heurte profondément. D’un côté Mr Ayrault se refuse à voter l’interdiction du voile intégral et inaugure la mosquée de Nantes, et de l’autre la présence d’une soutane dans un lieu historique (pour un événement qui a lieu une fois tous les 7 ans) lui est insupportable. Quel cohérence !
Bien à vous, avec mes salutations républicaines et laïques.
Philippe BESCOND GARREC – un Breton en colère

————————————————————————————-

Honte à vous Monsieur Ayrault, Maire de Nantes

Le millier de pélerins, accompagnés de sonneurs, qui devaient se retrouver en procession avec prêtres en aube et bannières dans la cour du Château des Ducs de Bretagne à Nantes lors du Pardon « Tro Breiz », ne sont donc pas les bienvenus dans le coeur historique de la cité gérée par Mr Ayrault – Maire de Nantes.
« Ce n’est pas la marche qui pose problème » a déclaré à Ouest France Pierre-François Parodi, directeur adjoint. «  Nous sommes ravis d’accueillir les randonneurs dans l’enceinte du château. Mais nous ne pouvons pas accepter qu’une procession religieuse avec des prêtres en soutane et des bannières parte d’un équipement culturel municipal. Il faut respecter la neutralité du lieu comme le stipule l’article 10 du règlement interne.» – information citée par Breizh.novopress.info
Pour information, le Tro Breiz est un pélerinage en 7 étapes (Saint-Brieuc , Saint-Malo , Dol-de-Bretagne, Vannes, Quimper, Saint-Pol-de-Léon, Tréguier) en l’honneur des sept saints fondateurs de la Bretagne qui s’accomplit sur 7 ans.
Nantes étant la capitale historique de la Bretagne (avec Rennes) les pélerins avaient donc prévus de se retrouver au coeur de la résidence des Ducs de Bretagne. Les services culturels de la ville de Nantes en ont décidé autrement.
Bien qu’agnostique, je considère les Pardons comme faisant partie du patrimoine culturel breton et partie intégrante de l’identité bretonne. Il m’arrive même d’y participer en tant que Breton fier de sa culture et de son histoire.
Mr Ayrault se serait honoré d’accorder une dérogation pour qu’au moins une fois tous les 7 ans les catholiques Bretons puissent se retrouver au plus prés de leurs racines. J’irai plus loin, en tant que maire de la capitale bretonne, il aurait du accueillir lui-même les prêtres et les pèlerins comme il le fait à maintes occasions pour d’autres « communautés ».
Celà fait écho à la décision de Mr Delanoé – Maire de Paris, qui accepte les prières publiques rue Myrrha mais interdit le rassemblement de pèlerins catholiques dans un square le printemps dernier.
Fervent laïque, je pourrais considérer (sous réserve de respecter l’identité et l’histoire de la Bretagne) la position de Mr Ayrault comme justifiée, si je ne relevais sur son blog (jmayrault.fr) les faits et les discours suivants:
– le 20 mai 2010 – Inauguration de la mosquée Arrahma par le maire de Nantes:
C’est sous un beau soleil printanier que Jean-Marc Ayrault a inauguré ce jeudi 20 mai la mosquée Arrahma dans les quartiers de Nantes Nord. Un beau projet, entièrement financé par des dons privés.
« La République française admet, protège toutes les croyances : quelle que soit la voie que l’être humain se fraye vers son idéal, cette voie nous est sacrée ; nous la respectons et nous entourons ceux qui la suivent d’une égale sollicitude. Cette égalité, devant nos lois, des consciences humaines et de leurs élans sincères, est la marque de notre démocratie. »
Vous me permettrez de reprendre ici ces mots prononcés à l’occasion de l’inauguration de la grande mosquée de Paris, en 1926, par Gaston Doumergue, alors président de la République.
Le vivre ensemble à Nantes repose sur ces valeurs profondément humanistes d’égalité et de respect.
Le rôle d’un maire n’est pas de se mêler de la vie spirituelle de ses concitoyens ou de la construction d’édifices religieux. Mais il lui incombe de veiller aux équilibres et à l’équité, facteurs de cohésion sociale. » J.M. Ayrault
Notes: La municipalité de Nantes apporte 200 000 € pour contribuer au financement du centre culturel + cession d’un terrain pour la mosquée (à quel prix ?).
– 20 mai 2010 – Mr J.M. Ayrault présent à la gay pride de Nantes.
 » Je suis heureux qu’une telle manifestation ait également lieu à Nantes, que tout le monde puisse s’exprimer librement. Cette Marche des fiertés est aussi l’occasion de rappeler que la discrimination selon les orientations sexuelles est toujours d’actualité ».  J.M. Ayrault
– 7 juin 2010 – 140 ans de la synagogue de Nantes.
Dimanche, Jean-Marc Ayrault était invité à participer à la cérémonie des 140 ans de la synagogue de Nantes.
Jean Daubigny, Préfet, Jacques Auxiette, Président du Conseil régional, Patrick Rimbert et Christian Brisset, Maires adjoints, étaient également présents. 
– 14 juin 2010 – Inauguration du Petit calvaire de Vigneux de Bretagne.
Jean-Marc Ayrault a répondu présent à l’invitation. Jean-Marc AYRAULT a salué « Marcel Poulizac et Claude Menager qui fédèrent autour d’eux les énergies de la commune et réalisent un travail de qualité qui contribue pleinement à préserver soit par esthétisme, par croyance ou encore par passion des vieilles pierres une part de l’histoire de Vigneux de Bretagne. » (et l’histoire de Nantes et de la Bretagne qu’en faites-vous Mr Ayrault ?)
– 25 juin 2010 – Découvrir les racines des relations entre la France et la Chine au château des ducs de Bretagne « Le Château des Ducs de Bretagne tient un rôle primordial dans le développement culturel et touristique de la métropole nantaise. Avec ses 4,2 millions de visiteurs depuis sa réouverture en 2007, dont 620 000 pour le Musée et les expositions, il est un lieu ouvert sur tous les publics et sur tous les mondes.  « Témoin vivant de l’histoire de Nantes et de celle de sa région, le Château des ducs de Bretagne est un site patrimonial exceptionnel au cœur de la Ville et une raison de fierté pour tous les Nantais ». J.M. Ayrault (donc la Chine à l’honneur au château des ducs de Bretagne mais pas les pèlerins catholiques bretons, je rève !)
Notre bonne duchesse Anne doit se retourner dans sa tombe. Honte à vous Mr Ayrault.
Philippe BESCOND GARREC

image_pdfimage_print