Il faut mettre hors d’état de nuire des procureurs de la République comme Patrick Mathé

Publié le 17 août 2010 - par - 429 vues
Share

Voilà ce que le procureur de la République de Béziers, Patrick Mathé, a déclaré à la presse, au sujet de la mise en prison de René Galinier. Cet homme de plus de 70 ans a été mis en prison parce qu’il a tiré sur deux cambrioleuses qui étaient en train de dévaliser sa maison.

« René Galinier a été mis en examen pour tentative d’homicides volontaires sur les deux jeunes cambrioleuses présumées qui s’étaient introduites dans son domicile, alors qu’il faisait la sieste. « Je leur ai expliqué que la décision (l’incarcération) était justifiée en raison de la gravité des faits, du trouble à l’ordre public et de l’état des victimes », a commenté Patrick Mathé. La délégation présente pensait « qu’il y avait légitime défense. Ce n’est pas ce qui s’est passé », a-t-il précisé au Midi Libre. Les deux jeunes femmes, qui se trouvaient dans deux pièces différentes, n’étaient pas armées. Le retraité, « a tiré alors qu’il se trouvait à très faible distance des femmes. C’est quelqu’un qui connaît les armes, il a fait la guerre d’Algérie. Il n’a pas eu le comportement de quelqu’un qui a peur », poursuit-il dans les colonnes du quotidien local. « Ces femmes Roms, qui sont des délinquantes, sont aussi des victimes de notre société », conclut le procureur de la République. »

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-08/retraite-ayant-tire-sur-des-cambrioleuses-le-procureur-justifie-6036792.html

C’est hallucinant… Tirer sur des personnes qui vous cambriolent, c’est un « trouble à l’ordre public » ? Ce ne serait pas plutôt le fait de cambrioler une maison qui est un trouble à l’ordre public, par hasard ? Cette inversion des culpabilités est vraiment écoeurante. Encore un magistrat au cerveau ravagé par la pensée bobo, et par la haine anti-Française. Plus grave, René a fait la guerre d’Algérie. C’est donc forcément, aux yeux de notre procureur, un raciste qui a sûrement torturé et violé d’innocents algériens, il faut donc qu’il expie !

Un commentaire fort juste d’un internaute :

« saintamil, le 13 Août 2010 à 19h05
La messe est dite: le coupable est le vieux qui se défend alors qu’il est en train d’être cambriolé, la victime est celui qui cambriole l’appartement du vieux, « en plus d’être victime de la société ». C’est donc doublement pas sa faute. je frotte mes yeux, non non, je ne suis pas être train de rêver. Ce pays nage en plein délire. Je pense que si l’on continue dans cette direction, on va remettre la légion d’honneur aux cambrioleurs. »

De telles attitudes posent la question de fond. La justice se veut indépendante du pouvoir politique. Mais une démocratie peut-elle laisser un procureur de la République mettre en prison un homme de 73 ans, qui ne sait pas si les personnes présentes chez lui sont armées ou pas ? Doit-on prendre le risque de se faire tuer quand une personne s’introduit chez vous ?

Quelle attitude doit avoir une démocratie quand sa Justice est gangrénée par des juges qui reproduisent le discours victimaire des droits-de-lhommiste ? Quelle attitude quand trois racailles qui tirent à la kalachnikov sur des policiers sont laissés en liberté, et René Galinier est lui mis en prison ?

La démocratie et la République peuvent-elles accepter cette pseudo-indépendance, quand la dérive de nombre de nos juges atteint un tel degré ?

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.