Il n’y a jamais eu d’abonné au numéro que vous avez appelé, de Léon Ouaknine

Publié le 4 janvier 2010 - par
Share

Ce n’est pas la peine de l’appeler…

Dieu ne peut pas répondre…

Soit il est impuissant,soit un leurre construit par les hommes.

Malgré tout, Il maintient encore sa domination sur certains esprits et sur de nombreux pays et gouvernements.

Les religions sont encore fortement présentes même dans les pays fort développés.

Certaines se renforcent, d’autres se maintiennent alors que la raison et la science ont démonté toutes les constructions factices sur l’origine du monde et des espèces.

Ce qui n’empêche pas 29% des biologistes britanniques à se reconnaître créationnistes!

L’auteur et sa fille essayent dans le cadre de la transcription d’un dialogue de nous faire comprendre les ressorts de religions qui maintenues à distance par la politique des lumières réussissent à faire surface et à se donner une fausse jeunesse ou modernité face à l’islamisme conquérant.

Ce qui compte aujourd’hui, c’est l’essentiel: préserver son pré carré tout en acceptant quelques réformes qui ne pourraient pas être contenues.

Si l’église ne peut pas empêcher la contraception en Europe, il lui reste un vaste terrain d’intervention comme l’Afrique et tant pis si des millions d’africains sont les victimes directes ou indirectes de la traduction de la voix de dieu!

Aujourd’hui l’islam politque part à la conquête en s’appuyant sur l’influence qu’il a dans les instances internationales.

C’est ainsi que l’assemblée générale de l’ONU a pu voter une résolution criminalisant tout discours anti religieux et toute attaque contre le prophète.

« C’est le Pakistan qui pilotait cette résolution alors qu’au même moment, ce pays signait avec les Talibans un accord pour fermer toutes les écoles de filles dans la région de Swat ».

Quand on sait que ces filles livrées aux intégristes sont aspergées d’acide parce qu’elles veulent apprendre à lire et à écrire, on est horrifié devant l’apathie des gouvernements occidentaux….

Si cette résolution n’est pas exécutoire, elle n’en demeure pas moins un précédent et aujourd’hui les 57 pays de l’OCI ( organisation de la conférence islamiste) sont prêts à aller plus loin.

Les prétendus anti racistes vont encore tergiverser et nous traiter d’islamophobes. Ils ne comprennent pas que les premières victimes de l’abominable offensive islamiste sont les femmes et fillettes qui d’origine immigrée sont marquées par une identité religieuse et laissées à la merci des barbus.

Il serait erroné de penser que seule la religion musulmane remet en cause l’égalité des droits et la liberté d’expression. Les autres religions du livre n’en restent pas là…Elles passent ainsi à l’offensive. C’est ainsi que l’archevêque de Canterbury a demandé une refonte de la loi contre le blasphème….Ce cadre juridique existe, il suffit qu’il soit remodelé afin de punir « l’utilisation de mots « irréfléchis ou cruels à l’égard des religions. » »

Ce livre montre que la bête immonde n’est pas morte. Malgré les progrès de la science et de l’humanité, les forces obscures du passé continuent leur oeuvre là bas et ici.

Si nous ne réagissons pas , le prix à payer sera lourd, très lourd notamment pour les populations les plus démunies et les plus vulnérables.

Alain Bleuzet

« Il n’y a jamais eu d’abonné

au N°que vous avez appelé!

Conversations entre un père et sa fille

livre de Léon Ouaknine

les éditions Grenier

Canada 2009

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.