Incivilités à la Goutte d’Or : apéro ? Non, match de foot de l’Algérie !

Publié le 21 juin 2010 - par
Share

Passionné de sport et notamment de football, je n’ai bien sûr pas manqué de lire nombre d’articles sur les frasques de l’équipe de France et/ou ses joueurs, à la coupe du monde.

J’ai failli croire que le temps s’était arrêté en France, tant cet évènement a occupé l’espace médiatique d’hier. Cela étant dit, il aurait sûrement été préférable que ce soit le cas. En effet, les varois auraient ainsi pu oublier le temps d’une journée leur misère, nous n’aurions pas appris la mort d’un 44ème soldat français en Afghanistan ou Mr De Villepin n’aurait pas officiellement annoncé la création d’un « nouveau parti politique »….

Cependant, quoi qu’on dise ou écrive, ce n’est pas le cas, la vie des français ne se résume pas uniquement aux rapports entre un joueur de foot et son sélectionneur.
Ainsi, un article de l’AFP est publié hier à 19h47 (l’heure est importante), sur la page d’accueil d’Orange, relatant un incendie de véhicules dans le quartier de la goutte d’or à Paris.

http://actu.orange.fr/france/six-voitures-brulees-samedi-a-l-aube-a-paris-pres-de-la-goutte-d-or_570314.html

Ma première réaction a d’abord été de constater qu’aucun autre média n’avait relayé cette information, tout en étant conscient que l’information footballistique s’imposait d’un point de vue journalistique bien sûr.
Les faits se sont produits hier matin à 04h40 et on ne divulgue les faits que 15h00 plus tard. Comme il est étonnant de remarquer que l’information circule beaucoup plus vite entre l’Afrique du Sud et la France, plutôt qu’à Paris intra-muros !!!!!

On nous informe que six véhicules et un deux-roues ont été complètement détruits, et que quatre autres voitures ainsi que des vitrines de commerces ont été atteintes par un incendie d’origine indéterminée.
J’ai ensuite été surpris des évènements que le journaliste a utilisés pour étayer son article. En effet, il nous explique brièvement que la veille au soir, de nombreux bars du quartier retransmettaient le match de foot Angleterre-Algérie et qu’un peu plus tôt, un apéro-pinard avait été annulé dans ce même quartier.

Selon le chef de service de communication de la Préfecture de Police, « les téléspectateurs ont quitté les lieux vers 01h00 et il n’y a pas de lien entre le match et les incidents ».

Par ailleurs, ce journaliste a cru nécessaire de préciser que l’apéro pinard a été annulé par la préfecture de police pour « risques graves de troubles à l’ordre public que ce rassemblement est de nature à provoquer ». Cette précision m’interpelle sur l’intérêt d’être citée : Pourquoi apporter une telle précision puisque les éventuels participants à cet apéro n’étaient pas présents sur les lieux ce soir là? Sauf à semer le trouble dans l’esprit des lecteurs? On notera également la nuance dans les paroles du représentant de la Préfecture de Police. Autant, en relation avec le match, il NE PEUT y avoir de lien, autant pour l’apéro-pinard, « on NE FAIT pas de lien ». Dans un cas on exclut une possibilité, dans l’autre, l’éventualité est possible…..

Si les faits s’étaient produits dans un quartier huppé de Paris, avec des téléspectateurs pour un match de foot de la France, où un apéro hallal y aurait été annulé (je sais, c’est utopique) et qu’on avait utilisé de tels arguments pour étayer un article de presse relatant un incendie de véhicules, est-il imaginable qu’on eut entendu le mot « stigmatiser »? Aurait-on lu plus d’articles? Aurait-on diffuser l’information beaucoup plus tôt dans la journée? Nous aurait-on répété qu’un tel amalgame, ou raccourci, ne servirait qu’à stigmatiser une population déjà suffisamment victime de tous les maux de la société? C’est possible mais fort heureusement, les faits se sont déroulés dans un quartier où la population ne saurait être suspectée de quelque exaction que ce soit et où des virtuels participants à un apéro saucisson-pinard, antérieurement annulé, auraient pu se trouver encore sur les lieux plusieurs heures après…..Ouf l’honneur est sauf. Tiens, en parlant d’honneur, je retourne lire la presse m’expliquant justement le « point d’honneur » que Mr Anelka met à porter le maillot de l’équipe de France de football et représenter ainsi son pays !!!!!

Manu Dorat

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.