Islamistes et communautaristes veulent palestiniser le Mantois

Publié le 19 janvier 2009 - par - 381 vues
Share

Des amis nous ont fait parvenir un compte-rendu de réunion (voir ci-dessous) qui nous a fait bondir. En effet, il est particulièrement révélateur, dans une région déjà fortement marquée par l’islamisation de certains quartiers (Val Fourré, notamment), d’accentuer les tensions et d’instrumentaliser le conflit de Gaza pour servir le communautarisme religieux musulman.

N’est-ce pas une instrumentalisation grossière que d’appeler les citoyens à afficher à leurs fenêtres des drapeaux palestiniens, des keffiehs, ou des pancartes de solidarité avec la Palestine ? Organiser des diffusions de tracts dans les lycées va-t-il contribuer au vivre ensemble, ou à la mise en danger de certains élèves ?

N’est-ce pas, de la part de ce maire communiste de Limay, Saint-Amaux, une faute contre la République que d’afficher, sur sa mairie, la maison de tous, une banderole (payée par le contribuable) dans laquelle ne se reconnaîtront pas, loin de là, l’ensemble des habitants de Limay ?

Mais tous ces gens ne sont-ils pas dans la continuation de leur combat communautariste, entamé depuis plusieurs années, contre l’unité de la République. Ils ont contribué, de manière irresponsable, à l’emprise des islamistes sur le Mantois.

Propos excessifs ? Il faut rappeler le contexte du Mantois, en 2004, où on retrouve tous ces personnages. Après le vote de la loi contre les signes religieux à l’école, il n’y a, dans les Yvelines, qu’à Mantes-la-Jolie, au lycée Saint-Exupéry, qu’il y a des problèmes. Quatre jeunes filles refusent de retirer leur voile, et tentent une transaction avec le bandana, pourtant interdit par le règlement intérieur.

Elles sont aussitôt soutenues par le Collectif des Musulmans du Mantois et l’association Decil, dans lesquelles les amis de Tariq Ramadan sont très influents. Nos islamistes sont ravis de trouver le soutien de toute une frange de la gauche, qui voit dans le combat de ces jeunes filles une lutte contre le racisme, contre le colonialisme et contre la discrimination.

Plusieurs personnalités de cette gauche se distingueront particulièrement. Bénédicte Bauret, citée ci-dessous, osera dire que le voile lui pose, en tant que féministe, moins de problèmes que la mini-jupe (1).

Le président de Décil, le sociologue Joël Mariojouls, sera à la tête d’une manifestation de soutien, s’égosillant au micro en scandant « L’école publique choisit pas son public ».

Le quartier général de cette sympathique petite équipe se situe à la librairie « La Réserve », tenue par le responsable Vert du Mantois, Stéphane Bernard, qui voue une haine pathologique aux laïques.

Ces gens feront passer auprès de jeunes issus de l’immigration un message terrible : « La France ne vous aime pas, elle vous empêche de faire ce que vous voulez à l’école, c’est du racisme ».

Bénédicte Bauret, que j’ai surnommée cruellement « Sœur Bénédicte » dans un article récent, se distinguera, lors des élections municipales de Mantes-la-Ville, où elle était tête de liste de la gauche de la gauche, en acceptant dans ses co-listiers une jeune fille voilée, au détriment des lois de la République. Aujourd’hui, Bénédicte Bauret est toujours conseillère régionale, grâce au PCF, et elle est adjointe au maire de Mantes-la-Ville. Nous apprenons sans surprise qu’elle est également présidente de la LDH du Mantois. Avec une telle militante, nulle doute que la ligne communautariste de la direction de la LDH, et sa complaisance face à l’offensive de l’islam, seront fort bien relayées. On espère simplement que les laïques surveilleront si des subventions ne sont pas votées pour la LDH par la municipalité de Mantes-la-Ville, car il y aurait quand même confusion des genres !

Les participants d’une réunion publique organisée, en 2004, par l’Association des Libres Penseurs des Yvelines (Alpy), seront surpris de la virulence, lors du débat, des propos d’un responsable local de Decil, qui attaquera des responsables de l’Ufal, soupçonnés d’êtres des sionistes parce qu’ils avaient manifesté avec Ni Putes Ni Soumises. L’équation était simple. Ufal = Ni Putes Ni Soumises = Parti socialiste = Sioniste = Agent d’Israël. La veille de l’élection municipale, il sera distribué, sur le Mantois, un tract particulièrement ignoble contre une militante de la ville, d’origine algérienne, connue par son engagement laïque, féministe et républicain (3).

Voilà l’état de la gauche dans le Mantois : un maire communiste, à Limay, qui confond sa mairie avec un lieu de propagande pro-palestinienne.

Des gauchistes bobos dégénérés (ils ont tous un très bon travail, et ne vivent pas dans les quartiers populaires), qui relaie les attaques anti-laïques des islamistes.

Un parti communiste profondément divisé sur cette question, avec un militant courageux, Marc Jammet, et des islamocommunistes comme le nommé Alain Thebaut, qui coordonne toute cette basse besogne.

Un parti socialiste qui, sans l’assumer ouvertement, préfère les caresser dans le sens du poil que de la combattre frontalement.

Des organisations comme le CMM ou Décil, ravi d’avoir de tels idiots utiles (quand ils invitent Tariq Ramadan, toute cette gauche se prosterne devant lui).

Que dire d’un Parti socialiste qui, sur le Mantois, croyant faire une politique électoraliste intelligente, a préféré jouer les islamogauchistes que les républicains et laïques, et qui s’est fait étriller par la droite, lors des dernières élections, malgré un contexte national favorable.

On ne présentera pas Mouloud Aounit, qu’ils comptent inviter. C’est un relais fidèle, à la tête du Mrap, depuis des années, de toutes les offensives de la religion musulmane contre la laïcité. On ne rappellera pas qu’outre sa défense inconditionnelle du voile à l’école, ce personnage a demandé la réintroduction du délit de blasphème, et défendu l’introduction de la viande hallal dans les écoles publiques.

Quant à la droite, même si elle se fait fort discrète sur la Palestine, faisons confiance à Pierre Bédier, véritable patron de la Région, pour arroser les communautés, et savoir acheter la paix sociale avec les islamistes, comme l’atteste, dès le lendemain de son élection, la construction d’une deuxième mosquée, au détriment d’un centre social (4). On comprend qu’un imam ait pu s’écrier, à la veille de cette élection : « Chaque voix pour Pierre Bédier, c’est une pierre de plus pour la mosquée ! ». N’oublions pas que le nouveau maire UMP du Mantes a fait voter, en conseil municipal, des carrés musulmans, au détriment des principes de la République (5).

Le Mantois, un territoire perdu de la République ? Heureusement pas dans son intégralité, mais des pans de cette région n’ont plus rien de commun avec une République laïque.

Quoi d’étonnant avec de tels apprentis sorciers.

Lucette Jeanpierre

(1) http://www.courrierdemantes.com/news/fullstory.php/aid/11975/Le_collec

(2) http://www.ripostelaique.com/Sur-le-Mantois-un-tract-ordurier.html

(3) http://www.ripostelaique.com/Bedier-joue-l-Arabie-saoudite-pour.html

(4) http://www.ripostelaique.com/Carres-confessionnels-au-cimetiere.html

CE QU’ILS SE PREPARENT A FAIRE SUR LE MANTOIS !

Pour l’arrêt des massacres à Gaza

Compte rendu de la réunion partenariale du 14 janvier 2009

Présents : LDH, Fratercités, PCF, DECIL, Les Verts, Réveil des Consciences, EL FETHE , Parti de Gauche, PS

Excusés : LCR, NPA

Bilan de la manifestation de samedi :

· Tous les participants soulignent le succès de cette manifestation tant par le nombre de participants (c’est la plus grande manifestation Mantaise sur un sujet international depuis de nombreuses années), la diversité des manifestants, l’esprit de responsabilité de chacun pour son bon déroulement.

Soirée de solidarité mardi 20 janvier :

· En partenariat avec le MRAP et l’Union Juive Française pour la Paix( UJFP), les organisations présentes décident la tenue d’une soirée de solidarité avec le peuple palestinien mardi 20 janvier à 20h 30…(attente réponse mairie MLJ)

· Voir projet de tract invitation ci-joint.

· Les intervenants lors de cette soirée seraient 3 personnalités nationales :

o Mouloud AOUNIT, Président du MRAP

o Michel OUAKNINE, responsable de l’UJFP

o OMAR , responsable national de Génération Palestine

o Bénédicte BAURET, présidente de la LDH du Mantois

o Un représentant du collectif des musulmans du Mantois

· Planning de diffusion du tract invitation :

o Vendredi 16 janvier à partir de 15h : marché du val Fourré, RDV devant la mairie annexe

o Samedi 17 janvier (RV 14h à la section): Carrefour Limay et plus si possible….

o Samedi 17 janvier partir de 10h : Marché de Mantes la Jolie

o Dimanche 17 janvier à partir de 10 h : Marché de Mantes la Ville

o Lundi 19 janvier à 8h :

§ Lycée Saint Exupéry

§ Lycée Rostand

§ Lycée de Magnanville

§ Lycée Camille Claudel Mantes la Ville

Afin de coordonner correctement ces diffusions, merci de faire connaître en amont par mail ou téléphone à Alain THEBAULT les participants à ces diffusions (06 16 11 40 89 – thebaultalain@wanadoo.fr), celles-ci ne pouvant se tenir que s’il y a suffisamment de participants à ces diffusions.

· Action après le 20 janvier

o Afin de poursuivre la mobilisation à l’issue de cette soirée, il est décidé d’une initiative sur le pont de Limay le vendredi 30 janvier à partir de 17h 30, sous la forme d’une Chaîne humaine avec des bougies,…

Autres initiatives possibles et qui peuvent être mise en œuvre individuellement :

· Lettres aux Députés Européens, Députés à l’Assemblée Nationale et aux Sénateurs. Projet de lettre en pièce jointe)

· Boycott des produits fabriqués en Israël, ils sont repérables par un code barre qui commence par 929

· Accrochage aux fenêtres, balcons, de drapeaux Palestiniens, de Keffiehs ou bien de pancartes de solidarité avec la Palestine

· Solliciter et interpeller la presse pour que les journalistes rendent compte de la vérité sur la situation à Gaza.

Tu trouveras ci-dessous le calicot qui sera déployé sur le fronton de la mairie de Limay demain.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.