J’ai acheté, et lu, « Nique la France », de Saïd Bouamama

Publié le 17 mai 2010 - par - 15 656 vues
Share

J’ai attendu pour répondre à Christine Tasin d’avoir reçu et lu cet ouvrage. Ce n’est pas une, mais 96 photos de jeunes, vieux, hommes, femmes, blacks-blancs-beurs, qui sont censés « niquer la France ». On peut se demander si les personnes figurant sur ces photos (de bonne qualité au demeurant) avaient connaissance de leur destination .. Ce livre contient en prime le CD avec la chanson éponyme.
Donc demander la suppression de la photo de couverture ne changerait pas grand chose.

M. Bouamama, au sein de l’institut de formation IFAR, est notamment responsable de la préparation au Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et Responsable d’Unité d’Intervention Sociale (C.A.F.E.R.U.I.S.). En est donnée la description suivante : « Les cadres de proximité interviennent dans le secteur social. Ils sont les acteurs de la mise en œuvre de l’action sociale et médico–sociale . Ils tendent à promouvoir l’autonomie et la protection des personnes, la cohésion sociale, l’exercice de la citoyenneté (ça ne s’invente pas !) . Ils cherchent à prévenir les exclusions et à en corriger les effets.

Nul doute que M. Bouamama inculque aux candidats, qui œuvrent le plus souvent dans des établissements publics ou des associations subventionnées par l’État, sa vision de la société française « pyramide de l’oppression avec des strates cloisonnées et hiérarchisées … tout en bas et sans aucun droit les indigènes, ensuite les indigènes évolués… ensuite les petits Blancs et enfin la bourgeoisie coloniale » . Bravo la cohésion sociale ! Un des chapitres de son ouvrage s’intitule » la révolte des quartiers populaires est légitime » (émeutes de 2005). Bel apprentissage de la citoyenneté !

En ce qui concerne l’association évoquée dans l’article de Christine, je dispose de temps et peux aider.

Cordialement,

Agnès Lequime

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.