J’étais à la Techno Parade, et aucun média n’a parlé de la gravité des agressions

Publié le 4 octobre 2010 - par
Share

Je viens de prendre connaissance de votre numéro 164. J’ai lu avec certains frissons que vous relatiez les evenements de la techno parade du 25 septembre dernier. Et pour cause, j’y étais! Rien ni personne à la TV ou ailleurs n’a relaté la vérité, et la manière préméditée, préparée, et pleinement consciente de ce qui s’appelle un sabotage.

Oui c’est bien d’un sabotage dont il s’agit. Amateur de musique electronique, je suis arrivé à Bastille peu avant 17 h, accompagnée de ma femme. Là j’ai tout de suite compris que quelque chose n’allait pas! Nous étions entourés de « jeunes de couleurs »: comprenez des maghrébins encapuchés et des blacks se déplacant en bande, dont certains voulant faire croire à un « handicap quelconque » étaient munis de béquilles… Force est de constater que les styles de musiques electroniques n’interessent pas les jeunes de ces communautés. Et pourtant ils représentaient une large majorité des présents. Les troubles fête avaient bel et bien prémédité leur action !!

Autour de nous s’étaient formés des petits groupes de ces « jeunes », n’hésitant pas à dire qu’ile étaient là « pour foutre la merde ».

Et puis ça a dégénéré: l’alcoolisation aidant surement, des bouteilles de verre ont été lancées dans tous les sens (avec le danger inacceptable que cela comporte!). Egalement des pommes de terre firent irruption, non pas sur les forces de l’ordre presente mais au hasard. Puis les CRS aidés de policiers en civil sont intervenus sur des sujets repérés comme etant à l’origine des jets de projectiles, puis interpellés. Ces derniers ont du essuyer des jets de bouteilles de verre, des provocations, des intimidations et autres sifflets.

S’ensuivirent des mouvements de foule lorsque les CRS s’avançaient, où je dus à plusieurs reprises proteger ma compagne, craignant pour sa sécurité. Nous étions venus pour la fête, certains avaient décidé qu’elle ne se terminerait pas à Bastille.

IL est plus qu’inacceptable qu’aucun media n’a à ma connaissance, relayé ces evenements…. Ce sabotage « anti-techno », surement anti culture occidentale se produit de plus en plus souvent. Que cela se passe en discothèque ou ailleurs, tout ce qui n’est pas « rap-r’n’b-raï » est sujet à être saboté, hué, conspué.

Nous sommes revenus à notre domicile révoltés par de tels troubles fête, ce samedi tant attendu était gaché. Je propose que nous sabotions, nous français laïques et tolérants, le prochain concert de Cheb Mami! Les réponses ne se feraient pas prier.

Cordialement

Aurel MATHIEU

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.