J’étais au Local : je partage totalement la démarche de RL

Publié le 31 mars 2010 - par
Share

J’étais aussi au Local le 18 mars dernier. J’y suis arrivé à l’heure pour la conférence de Pierre Cassen c’est-à-dire que je suis resté debout près de l’entrée du début à la fin en raison de la forte affluence. Je me suis tenu longtemps entre Christine Tasin et un couple de personnes âgées, les seules à être assises dans ce coin de la salle (sans doute un ancien couple de skinheads ?).

J’ai surtout pu constater la pertinence d’un des principes de logique que j’ai déjà vu explicité dans RL et que je partage totalement : la parole d’un homme convaincu n’est jamais influencée sur le fond par l’environnement dans lequel il parle.

Ainsi, les chrétiens non violents qui sont ostracisés dans les pays musulmans réunissent leur communauté en cachette sans éructer de haine.

Les imams antisémites qui dans les caves diffusent leur haine, continueront à la diffuser tout autant dans une mosquée payée sur fond public ou étranger, avec ou sans minaret.
Un militant laïque reste un militant laïque qu’il parle dans une cave, au micro d’une radio chrétienne ou dans l’arrière salle d’un bar nommé le Local.
L’enregistrement MP3 de la conférence le prouve amplement.
Le reste n’est que basse désinformation.

Je regrette vraiment énormément que Mohamed Sifaoui y cède si facilement depuis quelques semaines. Le pitoyable article sur son site ( http://www.mohamed-sifaoui.com/article-bienvenue-chez-les-skins-47145783.html ) en est malheureusement le dernier indice.

Si je peux comprendre que l’attachement d’un croyant à ses rites peut l’amener à mal supporter la critique matérialiste et rationnaliste de traditions venues d’un autre age, l’invention pure et simple de faits pour salir ou l’amalgame tout azimut sont des pratiques déshonorantes pour celui qui les utilise.

Selda

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.