Je me demande si je ne vais pas soutenir la Halde…

Publié le 26 mai 2009 - par - 224 vues
Share

Rassurez-vous, amis de Riposte Laïque, je n’ai pas pris un coup de soleil malencontreux, n’ai pas reçu un pot de fleurs sur la tête, ni goûté de manière excessive au nouveau rosé de la commission européenne. Peu m’importe que les Haldophobes tels Roger Heurtebise ou Christine Tasin, qui passent leur temps à brocarder cette institution, s’étranglent de rage, je suis presque tenté de soutenir sa dernière proposition : faire sauter le verrou de la nationalité française pour entrer dans la fonction publique. (1)

Trois courageux députés verts (2) avaient, en leur temps, essayé d’en finir avec cet archaïsme, et cette discrimination. En vain. Je sais que mes amis Guylain Chevrier et Gabrielle Desarbres (3) se sont déchaînés contre la dernière « halderie », voyant la volonté de Bruxelles et de ses acolytes de casser le service public, de nier la République et la Nation ! Je sais que Eric Zemmour (4) répète sur les plateaux de télévision qu’il faut dissoudre ce machin. Je les soupçonne, ces passéistes, ces nostalgiques, d’applaudir cette déclaration du Général de Gaulle, faite en mars 1959, rapportée par Alain Peyrefitte : « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France.

Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français.

Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français.

Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »

Quels propos scandaleux ! Il a eu de la chance, mon Général, que la Halde n’ait pas existé à cette époque, et que Mouloud Aounit n’ait eu que 6 ans en 1959, sinon, c’était le tribunal, et les arrêts de rigueur ! Donc, La Halde et les Verts veulent ouvrir la fonction publique, estimée à 7 millions de postes, aux personnes de nationalité étrangère.

Déjà, je comprends que l’on puisse être surpris d’apprendre que 7 millions d’emplois seraient réservés à ces nantis de Français, dont les naturalisés de fraîche date, puisque 150.000 personnes acquièrent la nationalité française tous les ans.

Pourquoi pourrais-je être tenté de soutenir cette proposition ? Parce que je la trouve cohérente, et je déteste les politiques pleines de contradiction et mal assumées. La Halde a été créée à la demande de l’Union européenne. Elle est dirigée par Louis Schweitzer, ancien patron de Renault, ancien directeur de cabinet de Laurent Fabius, aujourd’hui président du Medef International. Selon l’Union européenne, il faut en finir avec toute idée de Nation et de protectionnisme, au nom de la Grande Europe, de la mondialisation, de la libre concurrence, de la libre circulation des capitaux et des travailleurs, le tout habillé par le concept de lutte contre les discriminations, dans une société multiculturelle. La Halde est donc parfaitement dans son rôle, et dans sa mission en demandant cela, elle est payée pour cela.

Je pense par ailleurs, que, pour être cohérente, elle devrait aller encore plus loin. En effet, va-t-on continuer à imposer la langue française comme condition d’accès à la fonction publique. Ce serait là encore une discrimination franchouillarde insupportable. On pourrait tolérer que le postulant, s’il ne parle pas français, parle anglais. Ce serait aux usagers de s’adapter. Les régionalistes corses, basques, bretons ou alsaciens, qui réclament le bilinguisme dans les préfectures, seraient ravis : il y aurait dans l’administration une langue universelle, l’anglais, et leur langue régionale. Enfin débarrassés du Français ! Superbe illustration de l’Europe des Régions rêvée par les crânes d’œuf de Bruxelles.

Bien évidemment, la concurrence libre et non faussée devrait également jouer à plein dans cette nouvelle fonction publique, dont les salariés devraient s’adapter aux règles du privé. Hors de question de maintenir un îlot de République, un espèce de village gaulois de fonctionnaires protégés, en France, quand le monde entier connaît les bienfaits de la privatisation de toutes les activités humaines.

Voilà quelles pourraient être les premières conséquences de cette nouvelle proposition de la Halde.

A l’école ? Extension à tout le système scolaire des accords Kouchner-Vatican, et possibilité pour des prêtres italiens ou polonais, des pasteurs allemands, des rabbins israéliens, des imams algériens de venir enseigner dans les écoles publiques françaises. Extension du concordat d’Alsace-Moselle à tous les départements français, comme l’envisageait le rapport Machelon, commandé par le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy. Rappelons que la Halde milite activement contre la discrimination que la France laïque ferait subir aux religions, islam en particulier. Bien évidemment, avec les nouvelles règles imposées par les disciples de Schweitzer, ce seraient dorénavant les chefs d’établissement qui feraient le recrutement. Ils pourraient payer les enseignants, au prix du marché, sachant que l’arrivée de nouveaux migrants de pays pauvres, parlant français ou anglais, permettrait d’exercer ce que les économistes appellent « une politique salariale adaptée à une nouvelle offre de main-d’œuvre disponible ». Bien évidemment, il faudrait abroger la loi du 15 mars 2004, qui interdit le voile et les autres signes religieux à l’école, et les autoriser pour les nouveaux enseignants, afin de respecter leur culture et leur identité.

La Poste ? Fini les honteux privilèges de Besancenot et des siens. Les facteurs touchent 1200 euros par mois, ont une convention collective, sont souvent syndiqués, et certains ont des tournées pas trop longues, ils ont fini de travailler à 11 heures. Ouverture à la concurrence ! Pourquoi faudrait-il être Français pour distribuer le courrier ? Même logique, ce seraient les responsables des bureaux de Poste qui choisiraient leurs effectifs, et décideraient de la rémunération de leurs agents. Et bien évidemment, pour les usagers, plus question de payer le timbre au même tarif, si on habite à 30 mètres du bureau de Poste ou au fin fond d’une campagne.

Pour EDF et le prix du kw/h, même logique que pour l’eau privatisée : le prix s’adapte aux réalités locales, il faut en finir avec les péréquations égalitaires républicaines, c’est du passé, tout cela…
Et le tout à l’avenant, concurrence partout, salariés précarisés : français-immigrés, égalité des droits, grâce à la fine équipe de Schweitzer, vous pourrez être virés dans le public comme dans le privé !

Mais la Halde ne peut pas s’arrêter là dans sa chasse aux discriminations. Et les élus du peuple ? Pourquoi faudrait-il être Français pour être conseiller municipal, maire, conseiller général, conseiller régional, député européen, député, sénateur ou président de la République ? José Bové proposait de présenter des sans-papiers aux dernières élections législatives. Dépassé, tout cela ! Si la Halde est courageuse, elle devra lever l’obstacle de la nationalité pour l’élection présidentielle, et pour toutes les élections démocratiques. Français-Immigrés, égalité des droits !

Alors, pourquoi ai-je envie de défendre cette proposition monstrueuse, anti-républicaine des illuminés de la Halde, alors que Riposte Laïque combat régulièrement ces ennemis de la laïcité ?

D’abord parce ce que je trouve qu’elle illustre à merveille la connivence des libéraux et des gauchistes, et que j’ai envie qu’on en voie clairement les conséquences. Les libéraux veulent en finir avec la République et les services publics, pour permettre à leurs petits copains de gagner des parts de marché qui aujourd’hui leur échappent encore, au nom de la mondialisation. Les gauchistes et les bobo-compassionnels veulent la régularisation de tous les sans-papiers, et la libre circulation de tous les travailleurs, au nom de l’internationalisme prolétarien. Ils s’entendent donc comme larrons en foire, pour casser la Nation française et la République, qu’ils haïssent.

J’ai également envie de défendre cette proposition par roublardise, je l’avoue. J’en ai assez des discours de ceux qui bénéficient de la préférence nationale dans la fonction publique, et qui défendent la régularisation des sans-papiers, et la libre installation des étrangers en France, sachant que ce sont les salariés du privé qui subissent les conséquences de ces discours démagogiques, et pas ceux qui les prononcent.

J’aurais vraiment envie de voir les bobos-gauchos compassionnels confrontés aux réalités de leurs propos, et d’observer comment ils réagiraient, quand ils perdraient leur travail, victimes de la concurrence des salariés qu’ils auront contribué à faire venir en France…. Iraient-ils jusqu’à reprendre cet article, écrit en 1886, et titré « L’invasion ». L’auteur, horriblement xénophobe, dénonçait vivement « ces 800.000 étrangers qui travaillent à bas prix, font outrageusement baisser les salaires, quand ils ne les suppriment pas complètement pour nos ouvriers expulsés des usines ». Il s’appelait Jules Guesde, était un des penseurs du socialisme français, qu’a évoqué la semaine dernière Jean-François Chalot (5).

Peut-être, à l’instar d’Eric Zemmour et de tous ceux qui se moquent de la Halde (6), entendrait-on, de la part de nouveaux chômeurs, des discours surprenants.

Besancenot, ayant été remplacé à Neuilly par un facteur palestinien sans-papier, réclamerait peut-être la préférence nationale pour tous les emplois en France.

Marie-George Buffet, battue aux élections législatives en Seine-Saint-Denis par une militante voilée algérienne, reviendrait peut-être aux discours du Marchais de 1979, qui réclamait l’arrêt de l’immigration.

Noël Mamère, battu à la mairie de Bègles par un homosexuel grec réclamant la légalisation du mariage homosexuel polygame, dirait peut-être que finalement, dans la continuité de « Gardarem lou Larzac », les Verts sont pour que chacun vive et travaille au pays, mais dans le sien.

Seule se distinguerait Ségolène Royal, battue en Charente-Poitou par un UMP spécialisé dans le vente d’objets sado-maso, qui demanderait pardon, au nom de la France, au monde entier d’avoir tant tardé à ouvrir la fonction publique aux non-Français.

Quant à Martine Aubry, François Bayrou et Nicolas Sarkozy, ils diraient que pour défendre l’emploi en France, il faut encore plus d’Europe !

Vous comprenez mieux pourquoi je pourrais être tenté de soutenir la proposition délirante de la Halde, si je n’étais pas un républicain attaché à son pays, sa République, sa Nation et ses services publics… Tout ce que Schweitzer et ses complices gauchistes veulent détruire.

(1) [la-halde-denonce-les-emplois-fermes-aux-etrangers_1181799_3224.html->http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/04/16/la-halde-denonce-les-emplois-fermes-aux-etrangers_1181799_3224.html

(2) http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion1070.asp

(3) [Une-semaine-d-actu-en-vrac-des.html->http://www.ripostelaique.com/Une-semaine-d-actu-en-vrac-des.html

[http://www.ripostelaique.com/La-Halde-attaque-la-fonction.html->http://www.ripostelaique.com/La-Halde-attaque-la-fonction.html

(4) [http://www.dailymotion.com/video/x9bye3_lhebdo-3eme-partie-16-mai-2009-fro_news->http://www.dailymotion.com/video/x9bye3_lhebdo-3eme-partie-16-mai-2009-fro_news]

(5) [http://www.ripostelaique.com/Jean-Jaures-et-Jules-Guesde-le.html->http://www.ripostelaique.com/Jean-Jaures-et-Jules-Guesde-le.html

(6) [Louis-Schweitzer-La-Halde-devra.html->http://www.ripostelaique.com/Louis-Schweitzer-La-Halde-devra.html

COMMANDER LES DESSOUS DU VOILE

Vous pouvez nous envoyer un chèque de 19 euros, frais de port compris, à Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille

Vous voulez faire une commande par virement bancaire en indiquant votre adresse postale :

Compte RIPOSTE LAÏQUE

Société Générale

Domiciliation : Marseille (01250)

N° de Compte : 30003 01250 00037266836 60

Identification internationale : (IBAN) : FR76 30003 01250 00037266836 60

Identification internationale de la Banque (BIC) : SOGEFRPP

Vous souhaitez le commander sur Amazon :

http://www.amazon.fr/gp/offer-listing/2746607042/ref=sr_1_olp_1 ?ie=UTF8&s=gateway&qid=1238170522&sr=8-1

Vous pouvez enfin le commander chez votre libraire

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.