Juppé qualifie de “nazis” ceux qui ont le courage de résister à l’islamisation de leurs pays !

Publié le 22 novembre 2010 - par - 285 vues
Traduire la page en :

Belle leçon d’amalgamisme improvisé, ce dimanche sur Canal Plus. L’émission Dimanche Plus invitait Alain Juppé (1), et le faisait commenter un documentaire sur les mouvements anti-islamistes européens. Cinq minutes sont consacrées à la manifestation d’Amsterdam du 30 octobre dernier, où notre ami de l’Alliance Stop à la Charia, Alain Wagner, a fait un discours très pugnace. (2) Le journaliste de Canal n’a retenu que ce qui l’arrangeait le plus : la présence des membres de l’English Defence League, catalogués « hooligans ».

Cela est comique, car le reportage montre qu’il y avait dans les parages, des « hooligans » encore plus hooligans, car il fallait faire défendre le rassemblement des anti-charia par la police ! A 29 minutes et 11 secondes du début de la deuxième vidéo, on peut avoir un petit aperçu de ce comité d’accueil local, composé sans doute des « chances pour les Pays-Bas » stigmatisées, bien sûr. Puis, sans transition, on passait au rassemblement de « Synthèse nationale » tenu le 11 novembre à Paris (3), présenté comme rassemblement identitaire. Or, il faut absolument préciser que les organisateurs de la réunion filmée par Canal Plus ne sont pas des membres du Bloc identitaire. Il s’agit de la Nouvelle Droite Populaire, de laquelle fait partie Roland Hélie, patron également de « Synthèse Nationale », dont ce rassemblement fêtait le quatrième anniversaire. La NDP, c’est ce groupuscule qui attaquait le Bloc identitaire et Riposte Laïque pour l’organisation de l’apéro saucisson-pinard du 18 juin dernier. (4) Les reproches : pas assez anti-israëliens et anti-immigrationnistes à leur goût, trop proches des francs-maçons et du B’naï Brith.

La suite du reportage montre Oscar Freysinger lors d’une réunion de campagne. Les journalistes français ne s’embarrassent pas de contradictions et prétendent d’abord que le parlementaire suisse serait le modèle des nationalistes qui gravitent autour de « Synthèse nationale », pour reconnaître ensuite que celui-ci « refuse de discuter avec les mouvements néo-nazis ». Cherchez l’erreur ! C’est ce que devraient faire un Pascal Perrineau, interviewé en tant qu’expert officiel de Science Po, mais qui n’a rien d’autre à dire que l’idée girardienne devenue folle des « musulmans bouc émissaires ».

Alain Juppé commentant d’une manière méprisante le reportage, dénoncera la « haine et la bêtise » des islamovigilants, sans nuance aucune. Plus encore, il dira que l’on « voit bien les connexions entre les nazis et ces mouvements ». Pas des « néo-nazis », des nazis tout court ! Les nazis n’ont pas été vaincus en 1945, ils existent toujours, Alain Juppé les a rencontrés ! Mais ils sont bizarres ces « mouvements connectés aux nazis », s’ils attaquent le Coran parce qu’il ressemble à Mein Kampf, comme le dit à la caméra Alain Wagner. On se perd en conjectures pour comprendre les analyses de M. Juppé : comment donc les « nazis » seraient-ils devenus si tolérants pour s’allier avec ces « mouvements » qui conchient Mein Kampf ? Les « nazis » aimerait-ils leurs ennemis ? La tolérance extrême serait devenue la vertu cardinale des « nazis » ? Mais alors, qu’ont-ils de si menaçant ces « nazis », s’ils tolèrent même ceux qui les haïssent ?

Toutes ces contradictions comiques n’émergent que parce que M. Juppé, comme les journalistes qui ont commis ce reportage, tiennent absolument à leur amalgame « islamovigilant = nazi ». Classique, en somme. Une précipitation affolée à atteindre le premier le point de Godwin. Leur affolement ne trahit que l’impression obscure que le sol se dérobe sous leurs pieds, et que leurs « analyses » décollent verticalement dans l’absurde. Car ceux qui combattent l’islamisme sont du côté de la démocratie, des droits de l’Homme, et de la vérité, tandis que ceux qui le soutiennent sont ses ennemis objectifs. Et plus on essaiera de faire des amalgames odieux, et plus cela deviendra criant que la vérité est du coté des militants anti-islamiques. Continuez à parler des nazis, messieurs les journalistes, on finira par reconnaître leur nouveau visage dans celui des partisans de la charia.

On aimerait savoir aussi quels sont les fameux musulmans modérés dont parle M. Juppé ? S’agit-il de ceux qui suivent Tareq Oubrou, recteur UOIF de la mosquée de Bordeaux, que l’on prévoit de construire avec la bénédiction du maire de Bordeaux ? Si c’est la cas, il y a de quoi s’inquiéter, connaissant l’admiration d’Oubrou pour les Frères musulmans. (5) Aussi, on peut s’attendre à d’autres accommodements déraisonnables du nouveau ministre de la Défense, dont « la lutte contre les dérives antirépublicaines de l’islam » n’est qu’une formule creuse, masquant vainement une inaction criminelle. Mais nous n’attendons plus rien des politicards qui jouent au plus fin avec les islamofascistes, nous sommes passé à l’action par nous-mêmes. Et cela se verra bientôt dans les urnes et dans la rue. On ne peut pas mentir cent fois à cent personnes.

Radu Stoenescu

(1) http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3354-c-p-dimanche.html (deuxième partie)

(2) http://www.bivouac-id.com/billets/aux-dirigeants-qui-livrent-loccident-a-lislam-nous-vous-demanderons-des-comptes/

(3) http://ndp-infos.over-blog.com/article-la-4eme-journee-de-synthese-nationale-a-remporte-un-grand-succes-60858703.html

(4) http://ndp-infos.over-blog.com/article-quelques-verites-au-sujet-de-riposte-laique-52993030.html

(5) Voir le dossier dans Joachim Véliochas, Ces maires qui courtisent l’islamisme, Ed. Tatamis, 2010, p. 23 et suivantes.

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi