L’Islam en Belgique

Publié le 15 novembre 2010 - par
Share

Vous avez parfaitement raison, Christine Tasin, lorsque vous dites que le nouvel « islam de France » ne sera jamais qu’un ersatz d’islam sur fond de coran amélioré – c’est à dire se référant aux 5 piliers de l’Islam, à ses interdits stupides et racistes, et à sa morale criminelle. Nous avons en Belgique une variante qui s’appelle « Les accommodements raisonnables » qui proposent l’acceptation de certains rites, pratiques et coutumes de manière à ne pas heurter la sensibilité musulmane dans sa croyance. Ce qui est troublant dans cette notion des accommodements raisonnables, c’est que jamais on ne parle de RECIPROCITE et qu’on ne demande aux musulmans du Maghreb de respecter les églises chrétiennes ou que, dans leur pays d’origine, les femmes obtiennent la reconnaissance des libertés les plus élémentaires, en obtenant devant la loi l’égalité avec les hommes. Et chez nous, qu’ils acceptent que leurs femmes soient soignées, dans les
hôpitaux, par des médecins masculins ou féminins – sans exiger des
traitements différents, des piscines différentes – des accommodements
qui ne sont pas raisonnables mais sont tout simplement en contradiction
avec les « droits de l’homme »

Car, suivant la manière dont ils se comportent dans leur pays d’origine,
on peut facilement prévoir qu’après le premier stade « d’accommodements
raisonnables » qu’ils nous demandent, on passera au satade de la
« séparation raisonnable » pour arriver au stade de la « domination
raisonnable » à partir du moment où ils deviendront majoritaires dans nos
régions.
Malheureusement, nos dirigeants n’ont que des connaissances fort limitées
dans les domaines des mentalités, de l’esprit ou du caractère qui
détermine le mode de vie en pays musulman. Nos politiciens jugent et
décident en fonction de leur propre mentalité, de leur propre éducation
et très souvent, ne veulent pas perdre des avantages électoraux lors des
élections. Ce qui fait que certaines dictatures religieuses en arrivent
à pouvoir dominer ou s’imposer à la société occidentale, en se servant
de la démocratie pour s’introduire dans les rouages de l’état.
Nous ne sommes pas encore tout à fait là, mais sous l’égide de nos
dirigeants actuels, souvent favorables aux « accommodements raisonnables »
nous en prenons la route.

Sincèrement vôtre.

Henri Scaillet

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.