L’Union européenne, un nouvel empire soviétique, au service de l’islam

Publié le 22 novembre 2010 - par
Share

L’Aïd-el-Kebir : encore une fête qu’on nous impose petit à petit. Enfin, il faut y mettre des guillemets, « fête » : personnellement, je dirais plutôt « boucherie ». Pour information, cette « fête » commémore la soumission d’Ibrahim (Abraham dans la tradition juive) à Dieu, symbolisée par l’épisode où il acceptait d’égorger son fils Ismaël, sur l’ordre d’Allah, celui-ci envoyant au dernier moment un mouton par l’entremise de l’archange Gabriel pour remplacer l’enfant comme offrande sacrificielle.  »

[http://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%AFd_el-Kabir->http://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%AFd_el-Kabir]

Jusque la, rien de spécial. Sauf que.  » En souvenir de cette soumission totale d’Ibrahim à Dieu, les familles musulmanes sacrifient un mouton ou un bélier, mais parfois d’autres animaux comme des vaches ou des chèvres, en l’égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque, après la prière et le sermon de l’aïd. »

Non, vous ne rêvez pas : en « souvenir » de cette soumission, les familles musulmanes sacrifient un mouton eux-mêmes. Déjà que le problème du hallal est en dehors des limites de l’acceptable, là, nous sommes de plein pieds dans l’absurde. Imaginez des amateurs, assistés de leurs enfants, en train de tuer un mouton, avec tout ce que ça signifie pour l’animal (le stress, la souffrance). Et cela dure depuis des années, en France aussi, dans les caves, pour un secret de polichinelle. Comme d’habitude avec ce genre de problème, si l’on tente de le dénoncer, il est vain de chercher des chiffres du côté français : on cache soigneusement les faits, on préfère ne parler que de la « fête » en elle-même, sans plus. D’ailleurs, vous remarquerez que la publicité autour de ce phénomène est plutôt discrète par rapport au ramadan, et pour cause : en plus du massacre des animaux, il y’a de nombreux incidents liés à cette pratique : cette année, plus de 3000 turques se sont blessés.

[http://actu.orange.fr/insolite/fete-du-sacrifice-plus-de-3-000-sacrificateurs-turcs-a-l-hopital_75571..html->http://actu.orange.fr/insolite/fete-du-sacrifice-plus-de-3-000-sacrificateurs-turcs-a-l-hopital_75571..html

En France ? Mais non, rassurez vous, pas de problème, personne ne le fait sans l’aide de professionnels, attendez, voila encore un peu de poudre aux yeux, y’a rien à voir, circulez. A noter l’habituelle incroyable mauvaise foi des « victimes » : « Cette année, l’importation de bovins de souche Angus, particulièrement irascibles et toniques, a été pointée du doigt par plusieurs sacrificateurs malheureux comme la cause de leurs accidents. »

Oui, c’est la faute aux animaux, finalement : pourquoi donc ils se débattent autant ? Ils vont finir comme martyr, honneur suprême pour la religion de l’amour et de la tolérance (pour les morts). Comment ? Les animaux n’ont que faire de nos religions ? C’est pas ce que le coran m’a dit…

A noter aussi que, durant ce jour, il est interdit de jeuner, preuve supplémentaire que le coran n’est qu’un règlement intérieur et extérieur de toute une vie : il y dicte quand il faut jeuner, et quand il ne faut pas. Et si l’on est indisposée ? Ma bonne dame, vous pensiez y échappez ? Mais évitez de sortir sans votre niqab et évitez d’aller à La Mecque, on vous rappelle que vous êtes impure.

[http://www.mosquee-acmr.fr/index.php?page=aidelkebir->http://www.mosquee-acmr.fr/index.php?page=aidelkebir]

(soit dit en passant, avez vous déjà discuté avec une personne qui se réfère constamment à un Dieu ? Il est totalement impossible de converser avec, faisant constamment référence à son Dieu et donnant comme réponse unique et absolue : « c’est Sa volonté », quand je lis ce genre de texte, j’avoue que j’ai toujours du mal, tant la propagande dégouline de tout bords)

Cela dit, je mentionnais précédemment qu’en France, rien ne filtrait sur le sujet, mais ce n’est pas vrai :

[http://www.lepost.fr/article/2010/11/19/2310279_abattage-des-moutons-le-choc-des-images.html#xtor=EPR-275-[NL_732->http://www.lepost.fr/article/2010/11/19/2310279_abattage-des-moutons-le-choc-des-images.html#xtor=EPR-275-[NL_732]

Mais aucun média n’en parlera longuement, on préfèrera continuer à fermer les yeux et se dire qu’au final, ça ne concerne qu’un abattoir, et, qui plus est « De là à dire que les 150 moutons tués mardi à Brioude pour l’Aïd-el-kébir ont tous subi le même traitement, je ne le pense pas. » ; non, il ne faut pas exagérer, ni stigmatiser les sacrificateurs. D’ailleurs, on ne verra ni ne mentionnera la religion des sacrificateurs : si ils sont musulmans, on pourra (légitimement) prétendre à du racisme à l’embauche, et si ils ne le sont pas, l’enseigne pourrait voir ses ventes s’effondrer, vu que les musulmans ne veulent pas de viande « impure ».

Changeons de sujet, et revenons sur cette organisation qui n’en finit plus de descendre aux enfers, je veux parler, bien sûr, de l’ONU.

Toujours dans leur logique de démocratie sans aucune limitation, désormais, l’ONU ne condamnera plus les exécutions sommaires par rapport à sa sexualité.

En clair : si vous êtes homosexuel et si on vous exécute, l’ONU ne réagira plus. Certes, elle n’a jamais vraiment réussi à faire pression sur qui que ce soit sur le sujet, mais là, c’est clairement un abandon pur et simple de la question. Certains vont encore me dire « oui, mais au moins, comme ça, ils seront obligés de se pencher sur la question et changeront peut être de mentalité ».

Oui, tout comme je le mentionnais dans un de mes précédents messages (L’arabie saoudite au conseil sur le droit des femmes), il ne faut pas omettre que l’effet inverse peut tout autant marcher : ceci est la preuve irréfutable que c’est déjà le cas.

Et qu’en disent les associations prônant l’homosexualité ? Attention, asseyez vous, prenez un verre, respirez un bon coup :

« Les évangélistes américains ont bien travaillé, ne parvenant à leurs fins dans leur propre pays, ils ont fait de l’Afrique un laboratoire de haine à l’encontre des homosexuels et des lesbiennes, encouragés par un gouvernement indigent incapable de régler ses difficultés économiques et sociales et qui a tout à gagner à occuper sa population avec des boucs émissaires. »

[http://www.bivouac-id.com/billets/bonnet-dane-a-christine-le-doare-du-centre-lgbt-paris-idf/->http://www.bivouac-id.com/billets/bonnet-dane-a-christine-le-doare-du-centre-lgbt-paris-idf/]

Non, vous ne rêvez pas : c’est la faute aux évangéliques. Il est vrai que les pays évangéliques et chrétiens massacrent les homosexuels, et il est tout aussi vrai que l’influence américaine est très forte dans les pays africains et du Moyen Orient, tant ils aiment l’Amérique.

Il est incroyable que l’on puisse dire de telles absurdités, sans toucher un seul mot sur la seule religion qui punit de mort les homosexuels (voir le lien de wikipedia sur les lois sur le sujet des pays musulmans : très peu ne condamnent pas l’homosexualité, et la condamnation est rarement bénigne).

La mascarade continue, donc, défiant toute logique. Et en parlant de l’OCI, un rapport très intéressant vient de paraître : le rapport sur la science de l’Unesco.

Malgré 20% de la population mondiale, les savants musulmans n’apportent que 5,3% au monde scientifique. En termes de nombre de publications scientifiques par million d’habitant, on arrive à 38 pour les pays musulmans, alors que la moyenne mondiale est d’environ 148.

Rien de bien surprenant, vu que la majorité des savants musulmans qui existent sont des « savants » qui consacrent la vie sur l’interprétation du coran, en toute non-objectivité : toutes les découvertes qui vont à l’encontre du coran ne sont pas rapportées, ce qui bouche véritablement ce métier dans les pays musulmans. Personnellement, je ne les nommerais même pas savant, c’est trop d’honneur pour eux, tout comme j’ai déjà lu « médecin » pour certains imam, et autres abbérations…

Pour finir, je me dois de vous faire partager un avis éclairé sur la question de l’UE : nous sommes, ici, je pense, tous d’accord pour dire que cette institution ne représente plus le peuple depuis longtemps, et que son laxisme sur la question de l’islam la rend dangereuse à plus d’un titre.

Mais, en y réfléchissant, cette institution ne ressemble t-elle pas au défunt empire soviétique ? En tout cas, c’est ce que pense Vladimir Boukovsky, né en 1942, ancien dissident soviétique qui a passé 12 ans de sa vie emprisonné : l’ayant déjà subit une fois, n’est-il pas un des mieux placé pour se rendre compte de la situation ? Évidemment, c’est à une échelle différente, avec des moyens (légèrement) différents, mais tout de même : apprendre l’Histoire pour en tirer des leçons reste essentiel…

[http://www.youtube.com/watch?v=sajB7st4eR8->http://www.youtube.com/watch?v=sajB7st4eR8]

Olivier Pfister

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.