L’affaire Quick est un trouble à l’ordre public laïque

Publié le 24 février 2010 - par

Obliger le Public à consommer des produits dans lesquels des autorités religieuses prélèvent un impôt est un authentique trouble à l’Ordre Public Laïque de notre pays.

L’offensive islamique dans notre pays se poursuit inlassablement avec la complaisance des autorités publiques. Après la complaisance d’accepter le port dans l’espace public du voile islamique, voici maintenant celle d’accepter que le public soit obligé dans les faits de consommer des produits sur lesquels les autorités religieuses prélèvent un impôt!

On retourne à l’Ancien Régime d’avant 1789 où l’Eglise avait le droit de prélever dîme et taxes à tous

La Révolution française de 1789 avait supprimé les derniers relents de la dîme obligatoire payée à l’Eglise Catholique, voici maintenant que les autorités religieuses musulmanes soumettent toute la population dans des restaurants comme QUICK et dans des quartiers à commerces communautaires exclusifs (exemple des boucheries halal seules présentes dans certains quartiers) à leur payer un impôt!!!
Et nos autorités publiques ne disent rien et laissent faire!!!

Les tenants de la mondialisation néolibérale à la manoeuvre pour asservir la population

Il est vrai que les tenants de la mondialisation néo libérale ne souhaitent rien dire et ne disent rien, au nom de la séparation du privé et du public, car leur idéologie est de laisser la population aux mains des groupes financiers, qu’ils soient communautaires, religieux ou d’un autre type de féodalité (régionalistes ou mafieux par exemple), afin que le profit soit maximum pour eux car non réglementés par la puissance publique.

Mais pour nous, républicains laïques, la frontière entre le privé et le public n’est pas située au même endroit; elle se trouve pour nous très exactement entre ce qui relève de l’Intérêt Général et de ce qui n’en relève pas, c’est à dire des intérêts exclusivement privés. Cest au nom de l’intérêt Général , que les lois et les règlements sont édictés par la représentation nationale. Cette notion a été théorisée en grande partie dans le Contrat Social de Jean Jacques ROUSSEAU; c’est ce que veulent faire remettre en cause les tenants de la mondialisation néo libérale en tentant de faire disparaître d’ailleurs tout notre service public et notre protection sociale collective (cf l’offensive actuelle contre les retraites); leur logique est donc bien de laisser les mains libres aux forces communautauristes religieuse ou d’autres féodalités pour asservir la population des états en vue de poursuivre et d’augmenter leurs profits..

La loi et la réglementation au service de la protection de la population

C’est au nom de la République laïque et sociale qu’a été construit justement en 2 siècles notre arsenal juridique de protection des citoyens contre l’arbitraire des oppressions privées.

C’est dans cet objectif que s’est élaboré ces dernières années le Code de la Consommation qui réglemente justement la protection des citoyens dans ce domaine;

L’article 121-1 du Code la Consommation stipule qu’il est interdit de subordonner la vente d’un produit à l’achat d’un autre service.

L’article L122-3 du Code de la Consommation stipule que la fourniture de biens ou de services sans commande préalable du consommateur est interdite lorsqu’elle fait l’objet d’une demande de paiement.

Donc subordonner la vente de produits alimentaires à la certification Halal est déjà contraire au Code de la Consommation. Pour être décisif, il suffirait de rajouter un autre alinéa de type: la vente d’un produit qui incluse un coût de certification d’autorité religieuse est interdite à la vente au public et est réservée aux membres adhérents de s associations religieuses concernés dans des locaux communautaires.

L’Ordre Public Laïque toujours attaqué par les organisations musulmanes

L’Ordre Public est , d’après les juristes, l’état social caractérisé par la paix, la sécurité publique et la sûreté.

Les troubles à l’Ordre Public sont donc des atteintes significatives à la paix publique.

Et notre Ordre Public Laïque, est élaboré pour assurer l’égalité des droits à chacun et les libertés individuelles, c’est à dire protégeant la population des tentatives d’oppression et de soumission de la part des forces féodales obscurantistes religieuses ou au autres, et dans le cas présent dans le domaine de la consommation

C’est donc au nom de notre Ordre Public Laïque que doivent être édictées une loi contre le port dans l’espace public du voile islamique et une loi avec des règlements ad hoc limitant la vente et la consommation des produits dont des autorités religieuses tirent profit.

La vente et la consommation de ces produits à impôt religieux doivent être cantonnés par la loi exclusivement dans des commerces associatifs régis par la loi de 1901, c’est à dire réservés aux membres des associations en question qui payent une cotisation de membres à ces associations, et ne pas polluer le domaine public , car cela constitue un authentique trouble à l’ordre public laïc de notre pays.

Hubert SAGE

PS. Il existe déjà dans tout le territoire des restaurants et bars multiples, voire des commerces alimentaires, réservés par des associations à leurs seuls adhérents; c’est du domaine privé associatif dans lequel les membres adhérents consomment selon les règles de l’association. Là encore les musulmans doivent respecter la législation républicaine française à laquelle adhère la majorité des citoyens.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi