L’énorme responsabilité de certains médias dans les appels au meurtre qui touchent RL et RR

Publié le 20 septembre 2010 - par
Share

Comme vous le savez, mes rares interventions sur Riposte Laïque ont toujours été un peu « décalées », si je puis dire, dans la mesure où elles m’ont toujours montré un peu en retrait ou en marge: on m’a souvent classé dans les « esprits libres » et je pense avec raison. J’ai toujours refusé de m’identifier à un groupe ou à un courant de pensée, préférant, comme disait Dante, « former un parti à soi seul »..

Il n’en reste pas moins que, malgré quelques désaccords avec Riposte Laïque mais aussi avec Résistance Républicaine (sur lesquels je reviendrai peut-être si vous m’y invitez) : la situation en France est devenue intolérable, et on a franchi un pas de plus dans l’inacceptable avec des menaces de mort contre ceux qui souhaitent (« Ah, la malsaine prétention! » comme disait l’autre…) user de leur liberté d’expression.

Je crois que ces condamnations à mort (quand on sait qui fait la loi désormais dans ce pays, pourquoi parler de simples menaces?) contribuent à donner raison aux « fantasmes » de RL et de RR.

Quant à moi-même, qui ne m’imagine pas pouvoir avoir été autre chose qu’un résistant pendant la seconde guerre mondiale, j’aurai l’impression de n’être en réalité qu’un collabo sans courage si je ne soutenais pas Christine Tasin contre le scandale que constituent ces menaces.

Je voudrais aussi dire un mot sur l’immense responsabilité des médias et de certains journalistes et ou commentateurs/écrivains dans ce genre d’appel au meurtre. J’estime que l’on a le droit de critiquer RL et RR, de ne pas être d’accord avec (tout ou partie de) ce qu’ils disent, ou avec leurs manières d’agir. Mais on ne peut pas décemment montrer du doigt, comme raciste, xénophobe, nazi, d’extrême droite, des associations qui ont toujours prouvé dans les mots et dans les actes, qu’elles n’étaient rien de tout cela.

Bien sûr, RL et RR ont choisi une « forme d’oecuménisme » qui peut paraître contestable, laissant penser que RL et RR partagent les mêmes opinions que ceux qu’elles laissent s’exprimer librement et avec qui elles peuvent occasionnellement militer, quand l’essentiel est en jeu. On constatera déjà que ce fait même place RR et RL loin de tout sectarisme et de tout extrémisme (ce dont pourtant on les accuse!) D’autre part, certaines positions, hier encore identifiées au FN et à l’extrême droite, sont aujourd’hui soutenues (loin de tout racisme et de toute xénophobie) par des personnalités, connues ou peu connues, de toutes obédiences (religieuses ou politiques), de toutes sensibilités. Des gens de gauches, parfois même des hommes et des femmes proches de SOS Racisme, et des Verts (!) ne s’imaginent plus une seconde s’autocensurer et ne craignent plus d’être eux-mêmes, à leur tour, taxés de fascistes ou de dérive extrémiste. Ils ont décidé eux aussi de dire la vérité (comme l’ont déjà fait certains maires dits « communistes »)

L’honnêteté intellectuelle n’est pas un crime qui mérite que l’on soit menacé de mort. Dire la vérité aujourd’hui est aussi la volonté d’éviter le pire.

Plutôt que d’enfoncer et de dénigrer systématiquement les gens de RL ou de RR, il vaudrait mieux les remercier d’agir pour éviter la guerre civile dans ce pays.

Quant à leur militantisme, certes acharné et offensif, il n’est rien d’autre que la conséquence de l’incurie et même de la complicité/complaisance des gouvernements et des parlementaires de ce pays à l’égard des menaces réelles qui pèsent sur notre Nation et notre République. Plutôt que de leur reprocher de protester et de manifester, contre l’islamisation, par exemple, on ferait mieux je crois de se demander pourquoi ils en sont réduits là, à défendre bec et ongle, et presque seuls, ce qui semblait pour toujours acquis!

Tout ceci bien entendu est un appel très clair aux différents pouvoirs (politiques, médiatiques) qui, dans ce pays, ont la possibilité d’agir et de s’exprimer plus largement, auprès d’une plus large audience, et avec l’autorité que l’on sait, mais qui ont décidé d’user de leur pouvoir contre les intérêts vitaux de leur propre pays.

Comme je l’ai, je crois, assez bien montré, on peut dire qu’en ce moment la roue est en train de tourner et le vent aussi, en faveur de nos idées. Puisse ce vent là, mesdames et messieurs les médiatiques et les politiciens, venir bientôt vous emporter!

Etienne Baschy

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.