L’insoutenable racisme anti-Français de certains rappeurs

Publié le 19 août 2008 - par - 781 vues
Traduire la page en :

“Guerre raciale, guerre fatale !
Par tous les moyens, il faut niquer leurs mères arabes, (1) Flippe pour ta femme, tes enfants et pour ta race …
Et si ma haine diminue
C’est que les “Arabes” sont morts ! (2)
A rien apprendre, sauf que les “Arabes ” sont à pendre “

Oh ! Qui peut proférer de telles paroles de haine raciste, à déclencher des émeutes dans toutes les banlieues, à provoquer la guerre civile ? Le MRAP a mobilisé ses troupes, entraînant toutes les organisations antiracistes, les partis de gauche, Besancenot en tête, et même la droite proteste sans toutefois se joindre encore à la gauche qui organise une grande manif !
Enfin le grand rassemblement, celui que que les mesures antisociales de Sarkozy (détruisant tous nos acquis sociaux) n’a pas réussi, ce grand rassemblement, le voilà réalisé, enfin ! Avec des pancartes “le racisme est un délit” , “racisme = fascisme” et enfin le plus classique qui a servi pour toutes les guerres sans toutefois les empêcher “le fascisme ne passera pas” mais cette banderole-là, quand on la voit, il est déjà trop tard, le fascisme est à la porte, on ne l’avait pas vu ou on a été trop lâche et on l’a laissé passer.

Ah oui, un détail (comme dit le Pen) : ces paroles de haine, de meurtres programmés ne sont pas contre les “Arabes” mais contre… les Français (les Blancs).

“Il faut niquer leurs mères gouers ( françaises) (1)
“C’est que les porcs” (porcs = blancs) sont morts – A rien apprendre sauf que les porcs sont à pendre (2)

Nous sommes donc des porcs, des “faces de craie”. Ces paroles racistes sont extraites de raps et ces rappeurs ne sont nullement inquiétés, leurs textes ne sont nullement censurés, ils sont en vente PARTOUT.

Donc, en France, il est permis d’être ouvertement raciste mais envers les Français, les “Blancs” et les juifs bien sûr, traités de singes (mais les juifs se défendent mieux et nos rappeurs sont prudents).

Ces rappeurs incitent à la haine raciale, à l’émeute, à l’attentat même :

“Attends-toi à plus d’un attentat”

au vol

“On repartira avec leur argent, leur sang et leurs pes-sa (sapes)”

Avec, depuis quelque temps, un petit coup d’islam (ça fait plus respectable avec la religion ?)

“On reste pratiquants, délinquants, nos psaumes récités, nique la justice, L pour ma loi suprême, représentée par I (islam).”

La boucle est bouclée, vous mettez bien ensemble dans des cités-ghettos (où les petits blancs pas riches sont soit chassés, soit terrorisés).

1- Des imams barbus qui quadrillent le quartier, incitant les jeunes à aller à la mosquée.

2- Des islamistes barbus ou non, pour faire régner la loi islamique et rabattre le gibier, parler du djihad et inciter à la haine envers les non-musulmans et les mécréants.

3- Les” indigènes de la République” qui avec l’aide de tous les compassionnels de gauche vont donner aux délinquants, incendiaires, voleurs et trafiquants le statut de victimes, dont ils ont besoin pour exprimer leur haine de la République “colonialiste ”

4- Les rappeurs qui vont mettre cette haine en musique et clamer bien haut, bien fort qu’eux, ils ont le droit d ‘exprimer : le racisme anti-français.

Un espoir ?

C’est un véritable djihad qui se mène dans nos banlieues : sous notre nez !

Il y a quelques avancées, et les laïques que nous sommes avons mené un combat contre ces islamistes, car nous avons bien vu le danger et compris leurs manoeuvres.

Venant d’Algérie, des hommes, des femmes chassés par ces assassins islamistes, avaient témoigné et crié leur désespoir : “Non, ne vous laissez pas faire, pas vous, pas la France laïque !” ils ont lutté au péril de leur vie et leurs parents, amis ont été décimés. Ils savent, eux ! Le monstre islamiste qui pourrit nos banlieues, c’est un nouveau fascisme !
” et que nous ne combattons pas ou pas assez “englués dans la peur, fascinés par le MAL, avec le secret espoir que notre docilité nous sauvera” (phrase que j’ai trouvée dans le livre de Boualem Sansal, un écrivain courageux qui, en Algérie se bat contre ces islamistes, voir critique de son livre dans ce journal).

Le temps du combat anti-djihadiste, dans la banlieue viendra-t-il enfin ?
Nous le soutiendrions. De toutes nos forces .

Mireille Popelin

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi