L’ordre nouveau des islamogauchistes au service du fascisme vert

Publié le 6 septembre 2010 - par - 1 106 vues
Share

Notre apéro républicain du 4 septembre a été l’objet de toutes les attentions. Le maire de Paris 2e, Jacques Boutault – fortement conspué par le public, place de la Bourse – en avait demandé le premier l’interdiction. L’inévitable Mrap ne pouvait pas faire autrement, et a demandé à son tour à Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, de ne pas autoriser des « apéros racistes ». Rien que du classique.

Nous avons subi, dans les jours qui ont précédé le 4 septembre, de nombreuses menaces physiques de militants gauchistes, essentiellement anarchistes. Les différentes préfectures – que nous remercions de leur autorisation – ont fait part aux organisateurs des risques que comportaient nos initiatives.

Nous avons également remarqué la discrétion des grands médias, et la volonté de discréditer nos apéros républicains, souvent amalgamés à des initiatives haineuses d’extrême droite… bien que cette fois, nos plumitifs n’aient pas eu les horribles « Identitaires » à se mettre sous la dent.

Vous lirez dans les compte-rendus de ces six rassemblements de province des réalités fort différentes. Mais partout, des intimidations ont eu lieu, des insultes et des menaces ont été proférées. A Toulouse, cela a atteint un degré supplémentaire. On a vu se mettre en place une milice inquiétante, constituée de quelques islamistes et d’une cinquantaine de jeunes gauchistes qui ne savent que crier « Facho dehors » dès qu’ils voient un drapeau bleu blanc rouge.

Shiva Firouzi, qui a fui le régime des ayatollahs en Iran, fait le parallèle entre les gardiens de la Révolution, qui, à Téhéran, frappaient, crachaient et insultaient les femmes, avec les petits fascistes toulousains se réclamant de l’extrême gauche, qui, dans la ville rose, ont eu la même attitude haineuse vis-à-vis des républicains laïques.

La dégénérescence de ces jeunes gens – qui n’hésitent plus à s’afficher ouvertement avec des islamistes au comportement violent – est pathétique, et criminelle. Pathétique, parce certains se réclament de l’héritage d’un courant de pensée anarchiste qui, dans les années 1936, en Espagne, combattait héroïquement le fascisme de Franco, et son mot d’ordre de ralliement « Viva la muerte ».

Criminel parce, en 2010, quel est le courant politique qui se réclame de « Viva la muerte » ? Les islamistes, qui encouragent les jeunes garçons et filles à multiplier les attentats suicides, en Irak, qui lapident les femmes et pendent les homosexuels en Iran. Qui soutient ces fanatiques religieux, par une violence qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celle des fascistes que leurs ancêtres combattaient, les armes à la main, hier ? Bakounine et Durruti doivent, les malheureux, se retourner dans leurs tombes en voyant qu’ils ont engendré de tels héritiers, au vocabulaire proche de celui du rappeur Cortex.

http://rutube.ru/tracks/3568492.html?v=c8e447fc0a7529a4df4b95ff1aac69c8

Ces islamo-gauchistes sont aussi « courageux » face aux représentants de l’Eglise catholique – contre qui ils n’hésitent pas à multiplier les manifestations aux cris de « A bas la calotte, ni Dieu, ni Maître, ni ordre moral » – que serviles et lâches devant les fascistes islamistes, contre qui ils n’ont jamais entamé la moindre action. Plus drôle, NPA servait des repas halal, lors de son université d’été, fin août ! Plus grave, à Toulouse, nous avions déjà vu, il y a quelques mois, des petits nervis d’Alternative Libertaire chercher à troubler – vainement – une réunion où Pierre Cassen était intervenu.

http://www.ripostelaique.com/Des-anarchistes-d-Allah-n-ont-pas.html

A BAS LA CALOTTE…

… MAIS PAS TOUCHE A MON ISLAM !

Par ailleurs des journalistes, de culture bobo-gaucho, sont violemment hostiles à notre combat et travestissent systématiquement les chiffres, les propos et les dires de nos responsables. La semaine dernière, nous avions épinglé les pratiques d’un journaliste de « Métro » et d’une journaliste des « Dernières Nouvelles d’Alsace ». Cette semaine, nous vous proposerons de disséquer le travail de la journaliste de BFM, la nommée Tiffannie Isswalt. Comme malhonnêteté, mauvaise foi et violation de la déontologie professionnelle, on fait difficilement mieux, et nous promettons une grande carrière à cette jeune fille si la bien-pensance continue à faire la loi dans les médias. Ces journalistes n’hésitent pas à donner dans l’inversion des faits, et qualifient les organisateurs d’apéritifs républicains de provocateurs, en omettant totalement de parler de la violence des contre-manifestants islamo-gauchistes, et des atteintes à la liberté de manifester dont elles sont porteuses.

Cette fois encore, la désinformation d’une partie de la presse a été à son comble : il y avait 700 personnes, et pas 200 comme le dit BFM, ou 300, comme le dit l’AFP, jamais un musulman – en fait un provocateur salafiste – n’a été viré brutalement du rassemblement, et il y avait parmi les 700 présents plusieurs dizaines d’enfants de la diversité, fiers de la France et de son histoire.

Nous avons face à nous, outre une partie des médias, de véritables petits fascistes, déguisés en anarchistes ou en trotskistes, qui ont décidé de casser du républicain, et de les empêcher de s’exprimer par tous les moyens. Utilisant insultes – « racistes, fascistes » – crachats, intimidations, ces petits nervis ont exactement les mêmes pratiques que les chemises noires sous Mussolini, les SA sous Hitler, ou les gardiens de la Révolution en Iran. Le plus paradoxal mais surtout le plus grave est que, se réclamant, pour les anarchistes, de l’anti-cléricalisme, ils servent la soupe, de manière honteuse, au pire fascisme politico-religieux du XXIe siècle, les islamistes !

Alors, à l’instar de quelques intellectuels qui, au XXe siècle, jouaient les idiots utiles du stalinisme, et traitaient de « fascistes » quiconque osait critiquer le goulag, et l’absence de libertés dans les « pays frères », ces gauchistes dégénérés sont-ils des idiots utiles ou des cons dangereux ? Les deux, mon général !

Sont-ils vraiment des imbéciles, ou bien sont-ils payés par les islamistes, comme les staliniens ou les Américains payaient hier, en France, et généreusement ceux qui relayaient leur politique sur le territoire français ? Nous n’en savons rien, mais nous constatons qu’aujourd’hui, ces petits nervis d’extrême gauche font le travail des islamistes, relaient leur politique et leur offensive, et permettent aux fascistes musulmans qui veulent nous imposer la charia de ne pas se salir les mains.

A Paris, c’est grâce aux forces de l’ordre – policiers et gendarmes – que nous remercions vivement, que nous n’avons pas subi le sort des nos amis de Toulouse. En effet, une centaine de contre-manifestants a été bloquée. Quelques petits nervis brandissant le drapeau de la Fédération anarchiste ont essayé de multiplier les provocations, mais en vain. Cela nous interroge d’ailleurs. Auparavant, seule « Alternative Libertaire » affichait une telle haine contre ceux qui osaient dénoncer la réalité de l’offensive islamiste. La Fédération anarchiste a-t-elle franchi ce pas, où s’agit-il de quelques manifestants isolés ?

Malgré une tentative de sabotage de la sono, qui a obligé Pierre Cassen à parler sans micro devant le public, avant que notre ami Joseph ne rétablisse les choses, nous sommes comblés du rassemblement du 4 septembre, qui pour nous, dans la foulée du 18 juin, marque de manière durable une nouvelle étape.

http://www.medias-france-libre.fr/index.php/chroniques/25-communiques-politique/586-pierre-cassen-resistance-republicaine-place-de-la-bourse-a-paris-.html

Il nous a permis d’abord de mettre des visages sur des signatures connues. Docdory, Jacques Philarcheïn, Philippe Bescond-Garrec, Alain Dubos, Jean-Claude Dubois, notamment, sont venus se présenter, ainsi que des contacts facebook et de nombreux lecteurs. Il y avait toutes les sensibilités représentées parmi le public, de la gauche à la droite. Certains sont venus de Toulon, de Vichy, de Marseille, de Lille, de Troyes, de Villeurbanne, de Chateauroux… Brigitte Bré Bayle et Mireille Popelin ont vendu une cinquantaine d’ouvrages édités par RL, et nos derniers autocollants. Nos orateurs, Christine Tasin et Pierre Cassen, ont, chacun dans leur style, remporté un franc succès.

En concluant son intervention par un texte fort émouvant de Robert Desnos, « Ce coeur qui haïssait la guerre » la Présidente de Résistance républicaine a fait monter les larmes aux yeux de quelques personnes pourtant aguerries. Nicolas Smeets, pour le Rassemblement pour l’Indépendance de la France (RIF), Eric Poher, pour l’Union des Jeunes pour le Progrès (UJP) et Patrice Huiban, pour l’Elan Nouveau des Citoyens, furent, chacun avec leur partition, parfaitement complémentaires.

Christine Tasin a transmis un mot d’encouragement d’Anne Zelensky, Présidente de le Ligue du Droit des Femmes, qui n’a pu être avec nous, et qui, consciente de l’extrême dangerosité de l’islam pour les femmes, ne comprend pas que les mouvements féministes ne se mobilisent pas avec Résistance républicaine. Elle a également salué la participation active d’Henry Afonso, président de l’Union Gaulliste et a rappelé l’importance historique du Général de Gaulle. Enfin, Bernard nous a également lu quelques poèmes fort appréciés du public. Un grand merci également à ces militants qui ont consacré une partie de leur journée à assurer notre service d’ordre, et la sécurité des manifestants.

Les participants ont entonné plusieurs fois La Marseillaise. Parmi le répertoire entendu, nous avons pu profiter du « Chant des Partisans », « Ma France », « Le chant du départ », « Peuple de France », « SOS ma France », « Le Temps des Cerises »… Chacun avait amené sa bouteille et son casse-croute. Les discussions – et parfois les engueulades franches et loyales – ont continué jusqu’à 21 heures, où il fallut se quitter.

L’événement a fait l’ouverture du journal télévisé régional de la région Ile-de-France, Pierre et Christine ont été très sollicités médiatiquement, et sont passés sur E-Tele, BFM.

« Le Monde », sous la plume des duettistes Caroline Monnot et Abel Mestre (davantage militants d’extrême gauche que journalistes), nous a consacré un 4 colonnes dans son édition de samedi, puis un article sur leur site internet, en faisant intervenir des tristes personnages qui nous qualifient de « doriotistes » et d’émules de Dieudonné (!!!). Ces deux brillants « journalistes » n’ont vu, eux, au rassemblement de la Bourse, guère plus de 100 participants, et essentiellement des militants du GUD et des Identaires ! De mieux en mieux, camarades, vous auriez fait une grande carrière sous Staline…

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/05/ce-quest-vraiment-riposte-laique/#xtor=RSS-3208

Christine Tasin, sans surprise non plus, a reçu sa troisième menace de mort, la deuxième en dix jours, envoyé par un homme prétendant s’appeler Mohamed. Nous vous faisons profiter de ce grand moment de littérature : « et au passage aussi j encule ta mère comme ça tu pourra aller porter plainte pour insulte sale salope le jour ou je t attrape je te tirs dessus je suis a ta recherche dans moins d une semaine t es morte sale conasse de merde va. »

Naturellement, il y aura dépôt de plainte. Nous invitons certains journalistes et contradicteurs qui, attisent la haine contre notre journal en nous assimilant à des racistes, parce que nous osons critiquer l’offensive islamiste, à s’interroger sur la manière dont ils mettent en danger, délibérément, les militants de Riposte Laïque, de Résistance républicaine et les autres, comme nous l’avions déjà signalé précédemment.

http://www.ripostelaique.com/Tirs-croises-contre-Riposte-Laique.html

Nous saluons enfin notre reporter Maxime Lépante, lui aussi fort exposé, dont les vidéos sont reprises aux Etats-Unis, où il va donner des conférences, pendant ce mois de septembre.

Nous avons reçu, avant cette initiative, dans la dernière semaine, de nombreux courriers évoquant des regrets, quant au fait qu’il n’y ait pas eu d’apéro républicain dans la ville de certains lecteurs. Dès la semaine prochaine, le temps de faire le point entre nous, nous vous proposerons une nouvelle initiative qui permettra à chacun de continuer à construire, autour de Résistance républicaine, ce rassemblement d’un peuple français qui, trahi par ses élites, ne veut pas mourir, et pas davantage être islamisé.

Ceux qui ont tout fait pour faire échouer, par les pires moyens, ces initiatives, ne devraient pas se réjouir trop vite. Il suffit de lire les articles remarquables de nos correspondants, à Paris, Toulouse, Strasbourg, Bordeaux, Lyon et Toulon, pour s’en convaincre. Quelque chose est en train de naître, de manière irréversible, et se développera, quelles que soient les vociférations des collabos du fascisme vert que nous subissons. Il suffit d’entendre et de regarder ces images, concluant les interventions.

http://www.youtube.com/watch?v=BKRxiRvFFOE

18 juin, 4 septembre, ce n’est qu’un début…

PROCHAINES INTERVENTIONS DE RL ET DE RR

Samedi 11 septembre, 14 heures

Christine Tasin (Résistance Républicaine) et Pierre Cassen (Riposte Laïque) interviendront, sur le thème de la liberté d’expression, à l’invitation du RIF, à Issy-les-Moulineaux, 11/ 13 rue Danton, Métro Mairie d’Issy (ligne 12).

http://www.ripostelaique.com/11-septembre-2010-Rencontres-pour,5023.html

Samedi 25 septembre, à 15 heures

Riposte Laïque Auvergne et Résistance Républicaine Auvergne Limousin ont le plaisir de vous inviter à la conférence-débat qui se tiendra à Vichy

avec

Pierre CASSEN

Galerie, esplanade Napoléon III, hall des Sources

Le combat laïque doit-il être le même en 2010 qu’en 1905 ?

————————————

COMMENT AIDER RIPOSTE LAIQUE

Chèque de soutien à envoyer à l’ordre de Riposte Laïque, à Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander « Les dessous du voile », « La colère d’un Français » : chèque de 19 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque

Commander « Résistance Républicaine » : chèque de 20 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque.

Commander nos autocollants : 4 euros les 10, 20 euros les 100, 50 euros les 300 (frais de port compris).

—————-

Contact avec Résistance Républicaine :

http://www.resistance-republicaine.fr

Commander le livre « Résistance Républicaine » : Envoyer un chèque de 20 euros (16 euros et 4 euros de frais de port) à l’ordre de Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander le livre sur Amazon :

http://www.amazon.fr/Résistance-Républicaine-Cyrano-équipe-RL/dp/2953604219/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=books&qid=1275659145&sr=1-3

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.