La caravane d’Euro-Palestine sillonne la France pour semer la haine d’Israël

Publié le 26 juillet 2010 - par
Share

L’association Capjpo (coordination pour une paix juste au Proche-Orient)- EuroPalestine – était à Albi dans le cadre de son tour de France BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions). Le but de cette campagne est clairement affiché : obliger les consommateurs à boycotter les marchandises étiquetées « Israël » qui proviennent, selon cette association, « de colonies illégalement implantées sur des territoires palestiniens ».

Cela se passe dans les rues commerçantes d’Albi : les militants distribuent des tracts et arborent des drapeaux palestiniens tout en proférant, au mégaphone, des slogans appelant au boycott « des produits des criminels de guerre ». Leur action est, selon eux, avant tout informative auprès des consommateurs et des gérants de magasins. Ces derniers doivent contrôler la provenance des produits qu’ils vendent, tout comme l’exigence de traçabilité en application dans la législation française. Leurs cibles, ce sont les commerces vendant des produits israéliens : les pharmacies du centre ville, une enseigne multimédia et une grande surface. Les pharmacies qui vendent les médicaments génériques du laboratoire Teva sont tout particulièrement visées, Teva étant un groupe pharmaceutique situé en Israël.

« Je les ai vu faire une première intrusion dans une pharmacie qui ne travaillait pas avec ce laboratoire, raconte une albigeoise. Je suis allée parler ensuite avec la pharmacienne. Elle n’a pas aimé qu’ils la prennent en photo mais ils sont rapidement repartis.
En revanche dans une deuxième pharmacie qui travaillait avec Teva, j’ai trouvé la propriétaire et son personnel traumatisés. Ils sont rentrés nombreux en menaçant de tout casser dans l’officine. L’une de ces pharmaciennes m’a dit : “je comprends le but de leur action et connais la situation en Palestine. Toutefois leur comportement très bruyant et agressif a agacé la plupart des passants.” La pharmacienne m’a confié qu’elle avait l’intention d’activer son réseau professionnel au niveau national pour alerter ses confrères dans les villes concernées par la tournée du Capjpo. J’ai vu, ensuite, le groupe d’une trentaine de militants se diriger vers le local de la CGT pour une conférence de presse où je n’ai pas pu me rendre. »

On se doute bien que les passants ont été plus qu’ « agacés » par l’intrusion musclée de ces militants dans les magasins du centre ville d’Albi. On sait que cette organisation, présidée par une certaine Olivia Zemor, (ancienne trotskiste, d’origine juive, bonne copine d’un certain Dieudonné), use de procédés pour le moins radicaux pour intimider les commerçants et occuper les grandes surfaces afin de dévaliser les rayons de produits venus d’Israël à grand renfort de slogans accusant Israël d’état fasciste. Quand la caravane d’Euro-Palestine passera dans votre ville ou sur la plage de vos vacances, attendez-vous à sentir les odeurs nauséabondes du rouge-vert-brun. Le Capjpo, c’est l’intimidation de la population, le recours à la terreur et la fascination pour les terroristes du Hamas.

Les plus graves atteintes aux libertés dans le monde ont elles lieu dans un pays démocratique comme Israël ? Derrière l’antisionisme affiché par Euro-Palestine, n’y a-t-il pas quelque chose de moins avouable ?

Ce soir là, à Albi, un concert de soutien à ces complices du djihad a été organisé dans un restaurant du centre ville, un restaurant tenu par un palestinien bien entendu.

Martine Chapouton

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.