La charia en Grande-Bretagne ?

Publié le 15 juillet 2008 - par
Share

Après la polémique créée en février 2008 par Rowan Williams , archevêque de Cantorbery, déclarant que l’on pourrait instaurer la charia en Grande Bretagne, c’est au tour du lord Phillip of worth Matravers de repasser à l’offensive. Le chef de la magistrature d’Angleterre et du pays de galle a effectivement défendu cette idée dans un centre islamiste devant une centaine de musulmans réunis à l’est de Londres.
Il a déclaré tout simplement « qu’il n’y avait pas de raisons pour les quelles les principes de la charia, ou de toute autre code religieux, ne pourraient pas être le fondement d’une médiation ou d’autres formes alternatives de résolution des conflits » tout en insistant sur le fait que les règles coraniques ne soient pas contraires aux lois anglaises.

D’après le journaliste du Figaro, les musulmans n’ont pas attendu Rowan Williams et Lord Phillips pour appliquer les règles coraniques. Il existe, selon lui, déjà une dizaine de tribunaux islamiques officieux qui règlent les affaires familiales. Pourquoi se gêner si de tels signaux sont donnés par les juges suprêmes ?

On se demande où vit ce monsieur Phillips car en matière familiale, il y a un principe d’égalité entre les hommes et les femmes qui doit s’appliquer outre-Manche, enfin espérons le, qui n’est pas très coranique. Il ajoute qu’en cas de désaccord entre les parties ce serait le droit anglais qui s’appliquerait….mais seulement en cas de désaccord ! Est- ce que si les parties sont d’accord, seront acceptés le mariage à dix ans, la polygamie, la répudiation ?

Sont-ils fous ces Anglais à imiter ainsi leurs cousins canadiens .En 2005, en effet, les autorités de l’Ontario et surtout de la ville d’Ottawa qui compte une forte communauté musulmane avaient voulu instaurer la charia pour régler les différents familiaux. Devant la mobilisation des féministes Canada puis dans le monde entier, les autorités canadiennes et provinciales ont du reculer. On sait que depuis, ce pays berceau du multiculturalisme s’enlise dans les accommodements raisonnables.

En Grande-Bretagne, tous les partis politiques britanniques se sont déclarés opposés à l’idée de l’application des lois islamiques. Mais comme en France, les juges se sentent-ils indépendants des gouvernements et des peuples ?

Un autre Phillips, pas lord celui-là, Sir Trevor Phillips président de la commission pour l’égalité raciale, une sorte de HALDE britannique, déclarait en 2007 « dans ce pays, les lois sont décidées par les membres du parlement, un point c’est tout. Il faut accepter ce principe. Si d’aucuns souhaitent se soumettre à un code législatif établi d’une autre manière, ils n’ont qu’ à aller vivre ailleurs ». Vous imaginez Monsieur Schweitzer, Président de la HALDE dire une chose pareille !.

Prenons garde qu’après avoir franchi l’Atlantique, cette funeste idée d’instaurer la charia ne traverse la Manche..On connaît des pays, comme la Belgique ventre mou de l’Europe mais peut-être aussi l’Espagne, qui, au nom de la tolérance et de la diversité culturelle seraient bien capables de suivre la même mauvaise pente.. Espérons que le conseil de l’Europe et la commission européenne ne vont pas se mettre à édicter des fatwas..

Gabrielle Desarbres

http://www.lefigaro.fr/international/2006/03/02/01003-20060302ARTFIG90058-la_charia_inconcevable_chez_les_britanniques.php
http://www.lefigaro.fr/international/2008/07/05/01003-20080705ARTFIG00042-le-plus-haut-juge-anglais-accepte-la-loi-islamique-.php

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.