La gauche allemande fait annuler une réunion du Parti de la Liberté : c’est une victoire du fascisme !

Publié le 17 janvier 2011 - par
Share

Lettre ouverte à la gauche politique

La rumeur nous rapporte que vous fêtez l’annulation de la première assemblée régionale de LA LIBERTÉ, le parti républicain pour plus de liberté et de démocratie, après que vos sympathisants aient réussi, par la pression et les menaces, à instaurer cette situation. En ce jour il y eu un vainqueur et un vaincu :

Ce jour là le fascisme a gagné et la démocratie a perdu.
Nous n’employons pas le terme de fascisme à la légère, puisqu’il se réfère au national-SOCIALISME, mais vu le développement de la gauche politique, il nous apparaît (de nouveau) approprié. Apparemment seuls quelques gens dans la gauche, et les plus intelligents parmi ceux de l’extrême gauche, se rendent compte dans quelle continuité ils se situent.

Dans les années 30 et 40 du siècle dernier le débat politique n’avait lieu que partiellement dans les enceintes parlementaires, mais d’autant plus dans la rue. Des groupes de casseurs allaient trouver ceux qui professaient une autre opinion que la leur et de cette façon réussirent à créer une atmosphère dans laquelle le citoyen ordinaire n’osait plus s’exprimer en public. L’intimidation par la violence traversait tous les échelons politiques. Debout, en uniforme brun, dans les rangées du Reichstag la SA surveillait les discussions, et malheur à l’élu qui oserait broncher. C’est ainsi qu’ils pesèrent sur le cours des débats ; c’est ainsi qu’ils mirent en place un système politique dans lequel la violence était devenue un moyen légitime.

Peu de choses différencient l’«anti-»fa d’aujourd’hui de la SA d’alors. Leurs frusques sont noires au lieu de brunes mais ils utilisent les mêmes méthodes : On persécute ceux qui pensent autrement, on les fait taire par la violence. A cet effet tous les moyens sont bons ; même la famille, même les enfants qui n’ont vraiment pas choisi ceux qui les mettent au monde ne sont pas en sécurité face à cette SA rouge. La SA rouge ne connaît pas de frontière morale ; l’idéologie qui la guide est plus forte.

Ils marchent main dans la main avec l’extrême droite, celle des « Loups gris » [organisation fondée en 1961 dans le but de fédérer l’ensemble des peuples turcs du Balkan à la Chine en passant par l’Asie centrale], qui aimeraient établir un empire turc ou bien – pourquoi pas ? – un empire mondial, et ne se rendent pas compte qu’ils servent d’idiots utiles.
Ils manifestent avec des islamistes dans des groupes où l’on crie « Les juifs au gaz ! », et ne se rendent pas compte à quel point l’histoire se répète.

Des nazis cinglés, il y en aura toujours dans une frange de la population. Mais ce qui est terrifiant, c’est que notre pays encourage financièrement l’élevage de nazis de gauche et assure politiquement leurs arrières. Le sénateur de l’Intérieur Körting (SPD – parti socialiste) ne discerne pas de motivation politique dans l’extrême gauche, mais aussi pourquoi ferait-il barrage à ceux qui harcèlent son adversaire politique par la violence et la terreur ?

Même chez les Verts cette action antidémocratique au cours de laquelle on a aussi vociféré « L’Allemagne, plus jamais ! » a récolté des applaudissements. La mise à bas du barrage policier est à vos yeux une victoire sur le « système ». Clara Herrmann est paraît-il une « experte » de l’extrémisme de droite, ce qui chez les gauchistes signifie tout simplement qu’elle est prête à dénoncer tout adversaire politique désagréable, et de ce fait à se ranger elle-même à l’extrême droite. Qualifier d’expert celui ou celle qui classe un parti tel que LA LIBERTÉ à l’extrême droite, c’est nous vendre les nationaux socialistes Mao Tsé-Tung, Pol Pot et Ahmadinedjad en défenseurs des droits de l’homme. Mais cela s’est déjà vu chez les Verts.

LA LIBERTÉ distingue soigneusement la partie spirituelle, religieuse de l’islam de l’idéologie politique. Quand les musulmans prient cinq fois par jour en direction de La Mecque ou bien jeûnent un mois durant, alors nous nous plaçons devant eux pour protéger leur droit à le faire. Quand les hommes musulmans traitent leurs femmes en esclaves ou forcent leurs fillettes voilées à se marier, alors Clara Herrmann se place devant eux pour protéger leur droit à le faire. C’est ça la différence entre nous.

Détourner le regard est devenu une vertu de gauche – on y gagne le sentiment agréable d’avoir accompli le bien, et il est doublement agréable d’attaquer ceux qui y regardent de près et critiquent.
On a toujours dit : « Il faut différencier ». Eh bien, il existe maintenant un parti qui justement différencie ; tout de suite on l’attaque sans écouter ses arguments. Cela montre qu’il n’a jamais été question de différenciation, mais de tabouisation. L’islam est depuis longtemps canonisé par la gauche de ce pays. C’est que fondamentalement ils poursuivent les mêmes buts : renverser la démocratie, abattre la liberté en vue de l’établissement d’une idéologie totalitaire.

Même s’il manque au fascisme et au communisme la composante religieuse, ils ont des points communs avec l’idéologie islamique.
Il ne vous est pas difficile de critiquer le christianisme ; mais de critiquer l’islam, vous êtes incapables. Pour vous toute critique de l’islam – quelque différenciée qu’elle soit – serait d’extrême droite. Même des gens avisés qui ont vécu dans des pays musulmans et, aujourd’hui, critiquent l’islam pêcheraient en eau « brune ». Vous vous interdisez de penser, et à présent vous exigez de tous qu’ils respectent cette interdiction. Vos dénonciations enseignent au citoyen que l’islam est intouchable, au-dessus de la critique, ce qui nous ramène aux interdictions (gauchistes) de penser.

A propos, la loi qui interdit la critique de l’islam s’appelle charia, et elle est diamétralement opposée aux droits universels de l’homme. Donc l’intolérance absolue vis-à-vis des croyants autrement et des incroyants alliée à l’injonction de les tuer, les prétentions à l’hégémonie mondiale, l’antisémitisme, le meurtre pour apostasie, l’oppression des femmes, la maltraitance des enfants et bien d’autres phénomènes inhérents à l’islam, vous paraissent dignes de protection jusqu’à dénoncer ceux qui les critiquent(…)

René Stadtkewitz

Article complet publié par le site Bivouac :

http://www.bivouac-id.com/billets/allemagne-la-1ere-assemblee-generale-du-parti-de-la-liberte-annulee-sous-la-pression-de-la-gauche/

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.