La honteuse agression des policiers de Nice contre les pompiers

Publié le 2 août 2010 - par - 1 457 vues
Share

Les faits: une manifestation bon enfant, un jeu du chat et de la souris entre pompiers et force de l’ordre (courant dans un sens puis dans l’autre) puis marche sur la place Masséna avec blocages ponctuels des tramways. Aux alentours des 11h00: une première interpellation d’un représentant syndical sans violence dans le calme, par 4 hommes de la Bac, la raison invoquée: manifestation illégale car trajet non déclaré. Les arrestations suivantes ne vont malheureusement pas se passer avec le même professionnalisme: altercation violente de Mr Goretti par la police nationale brigade départementale anti émeute créée par Mr ESTROSI maire de Nice et ministre.

Face, à cette violence, Stéphane DI COMUN (qui marchait tranquillement à côté de Mr Goretti) proteste verbalement à l’arrestation de son collègue. A ce moment 7 hommes de la même brigade précitée, le roue de coups au niveau du visage, crane et cervicales (tonfa, et coups de poings). Stéphane tombe au sol, les coups continuent de pleuvoir (coups de pieds en plus du reste) il perd connaissance et continue à être malmené.

Voyant cette scène et son collègue saignant face contre terre, yeux révulsés et langue extériorisée, Mr GUIDI hurle aux policiers de cesser les coups et de porter secours au pompier à terre inconscient en le mettant en PLS ( position latérale de sécurité). Rien n’y fait, il passe le barrage des forces de police et se jette au dessus de Mr DI COMUN tentant de protéger du mieux qu’il pouvait la tête de ce dernier. Il est à son tour rouer de coups de tonfas dans la nuque et sur le crane. Il continue à hurler pour que les premiers secours soient apportés à Mr DI COMUN mais rien n’y fait. Les policiers l’écartent et constatent effectivement que Mr DI COMUN n’a plus aucune réaction. D’autres pompiers essaient d’approcher, ils sont mis en joue avec des lance grenade.

Le colonnel des policiers accorde qu’un pompier approche, ce dernier lui demande que deux autres pompiers le rejoignent pour mettre Mr DI COMUN en PLS en toute sécurité après l’importance des chocs apportés au niveau des cervicales. Le colonnel n’acceptent que deux pompiers. Mr DI COMUN est retourné il reprend connaissance et l’ambulance le prend en charge. Les faits sont filmés par les journalistes et la vidéo de surveillance de la ville de Nice. Les témoins sont scandalisés par l’attitude des policiers.

Les blessés sont évacués sur les urgences et après les sutures radios scanner. Ils sont placés en garde à vue à la caserne AUVARE . S’en suivent les auditions, les intimidations. Pour Steph aucune violence physique ne lui est reproché malgré les coups portés par les policiers (les policiers je cite : » on ne gère pas tout dans les interpellations ») il est accusé de manifestation illégale et de s’être interposé à l’arrestation de Mr Goretti. Commentaire du colonel de la brigade anti emeute: « on va les niquer » en parlant des pompiers bien sur.

Les journaux sont manipulés par prefet et ministre qui condamnent les pompiers. Les témoins contactent le 18 pour témoigner en faveur des pompiers scandalisés par ce qu’ils peuvent lire dans la presse.

A ce jour les videos disparaissent, les journaux locaux écrits et télévisés etouffent l’affaire mais les pompiers sont menacés d’être accusés devant le tribunal pénal.

Aujourd’hui, le procureur DE MONGOLFIER s’étonne du nombre de policiers « blessés » (vu leurs équipements de robocop) face à des pompiers en tshirt et il demande une enquête de L’ IGPN police des polices de Marseille. Une lueur d’espoir peut être pour qu’éclate la vérité au milieu de ces politicars véreux ?

Il faut dire que la police a déclaré 5 policiers blessés qui posent sur les photos avec nos politiques, mais pourtant aucun service d’urgence de Nice ne les a accueilli???

Aucun politique ne s’est soucié de l’état de santé des pompiers pas même leur propre colonel: le COLONEL BAUTHEAC qui a accablé ses hommes sans avoir pris connaissance des faits!!

Voici un résumé succint de ce qui se passe dans notre pays démocratique!

Daniel Roux

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.