La mairie de Toulouse finance l’islam et soutient les prières musulmanes illégales !

Publié le 19 mars 2010 - par - 1 353 vues
Share

La semaine dernière, dans le numéro 133, l’auteur a mis en ligne une vidéo, tournée par un sympathisant de Riposte Laïque, qui montre des musulmans priant illégalement à Basso Cambo, un quartier du sud-ouest de Toulouse, sur le parking de l’hypermarché Géant Discount qu’ils ont réquisitionné, comme ils le font depuis des années. (1)

L’auteur est aujourd’hui en mesure d’apporter un certain nombre de précisions sur cette affaire scandaleuse.

La mairie de Toulouse finance l’islam

Le 13 mai 2005, le conseil municipal de Toulouse décide d’implanter des préfabriqués Algeco sur le parking de l’hypermarché Géant Discount de Basso Cambo, « en vue du relogement provisoire de la mosquée de Bellefontaine », dont les anciens locaux étaient considérés comme trop petits et trop vétustes.

Dans le texte de sa décision, le conseil municipal de Toulouse désigne cette mosquée provisoire comme étant un « équipement public », et la Ville de Toulouse comme en étant « le maître d’ouvrage ». (2)

En clair, la ville de Toulouse a autorisé, supervisé, et payé la construction de la mosquée provisoire installée sur le parking de Basso Cambo !

Tout cela est totalement illégal, puisque, rappelons-le, la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État précise clairement dans son article 2 que : «La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. »

Le 16 décembre 2005, rebelote, le conseil municipal de Toulouse décide de procéder à « l’installation d’un chapiteau pour la mosquée de Bellefontaine ».

Ici encore, dans le texte de sa décision, le conseil municipal de Toulouse désigne cette extension de la mosquée comme étant un « équipement public », et la Ville de Toulouse comme en étant « le maître d’ouvrage ». (3)

Bref, la ville de Toulouse a autorisé, supervisé, et payé l’installation de ce chapiteau servant d’extension à la mosquée provisoire installée sur le parking de Basso Cambo, violant donc une nouvelle fois la loi de 1905 !

La mairie de Toulouse soutient les prières musulmanes illégales

Depuis juin 2005, date de l’installation effective des préfabriqués Algeco sur le parking de Basso Cambo, les musulmans réquisitionnent illégalement une partie supplémentaire de ce parking pour y prier en plein air. Ils ont même installé des barrières tout autour de cette zone afin d’en interdire l’entrée aux non-musulmans, barrières qui coupent une allée du parking et empêchent donc la circulation des véhicules.

Et depuis juin 2005, la mairie de Toulouse n’est à aucun moment intervenue pour faire cesser cette occupation illicite du domaine public et ce trouble à l’ordre public, qui se répètent semaine après semaine.

Ce qui prouve que la mairie de Toulouse est d’accord avec ces prières musulmanes illégales.

Prière musulmane illégale à Basso Cambo, le 5 mars 2010. On voit le chapiteau installé par la mairie de Toulouse à ses frais, et on aperçoit, au fond du chapiteau, les préfabriqués installés eux aussi par la mairie de Toulouse à ses frais.

Une invasion qui s’aggrave

Le phénomène d’invasion de l’espace public, que nous décrivions à l’œuvre dans le quartier Barbès (Paris, 18e arrondissement), dans un de nos articles, (4) a aussi lieu à Toulouse : les musulmans de Bellefontaine ont d’abord obtenu de la mairie de Toulouse l’installation de préfabriqués, puis une extension sous la forme d’un chapiteau, en suite de quoi ils se sont mis à occuper une partie sans cesse plus importante du parking de Basso Cambo !

Une enclave musulmane

Le quartier de Bellefontaine, dans lequel se trouve le centre commercial de Basso Cambo, est habité par une très forte proportion d’immigrés musulmans.

On y croise de plus en plus souvent, dans les rues, des femmes voilées et des intégristes barbus en kamis.

Le Quick halal de Toulouse (le premier des huit Quick halal de France, créé dès juillet 2009 par cette entreprise islamophile) est situé lui aussi sur le parking du centre commercial de Basso Cambo : le Quick en est à un bout, la mosquée provisoire de Bellefontaine à l’autre.

Les coupables

En 2005, quand le conseil municipal de Toulouse a voté ses deux décisions illégales, autorisant le financement par la commune de la mosquée provisoire de Bellefontaine, Toulouse était dirigée par Jean-Luc Moudenc, maire (UMP) de Toulouse de 2004 à 2008.

Jean-Luc Moudenc est désastreusement connu à Toulouse pour avoir favorisé la construction de mosquées tous azimuts, alors que la majorité des Toulousains n’en voulaient pas.

Lors des municipales de 2008, Jean-Luc Moudenc a été battu par Pierre Cohen (PS), devenu le nouveau maire de Toulouse.

Depuis que Pierre Cohen dirige la ville rose, rien n’a changé, et les musulmans continuent à prier illégalement chaque vendredi sur le parking de Basso Cambo, sans aucune intervention de la mairie de Toulouse

Ainsi, petit à petit, l’islam assure et étend son emprise sur Toulouse, avec la complicité active des différents maires, qu’ils soient de droite ou de gauche.

Une preuve de plus que, comme nous le dénoncions dans une de nos vidéos, l’UMP et le PS sont complices de l’islamisation de la France ! (5)

Maxime Lépante

(1) Toulouse : encore des prières musulmanes illégales (Vidéo)

http://www.ripostelaique.com/Toulouse-encore-des-prieres.html

(2) Conseil municipal de Toulouse du 13 mai 2005 : Décision d’implantation de bâtiments modulables en vue du relogement provisoire de la mosquée de Bellefontaine, considérée comme équipement public :

http://www.mairie-toulouse.fr/VieMunicipale/deliberations/pdf/Delib/00000E5R.pdf

(3) Conseil municipal de Toulouse du 16 décembre 2005 : Décision d’installation d’un chapiteau à la mosquée de Bellefontaine, considérée comme équipement public :

http://www.mairie-toulouse.fr/VieMunicipale/deliberations/pdf/Delib/00000FTE.pdf

(4) Barbès, territoire perdu de la République

http://www.ripostelaique.com/Barbes-territoire-perdu-de-la.html

(5) L’UMP le PS et les Verts complices de l’islamisation de la France

http://www.youtube.com/watch?v=IKRGgJfgZEE

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.