La posture dangereuse d’un idiot utile ordinaire de l’islamisation

Publié le 28 juin 2010 - par
Share

Ce 17 juin dernier, il y avait sur la chaîne de télévision « France 4 », pour dénoncer « l’apéritif Pinard-Saucisson de la Goutte d’Or » (un comble quand on connaît l’origine du nom…) face à notre ami Pascal Hilout, une sorte d’ectoplasme universitaire, par ailleurs individu de bonne tenue et socialiste bon teint, apologiste du dhimmi Vaillant, maire du 18ème arrondissement de Paris (Dame, il a fait construire des « logements sociaux » : vous parlez d’un exploit pour un maire !) dont le rôle était de nous convaincre que c’était un quartier de « belle vie » et typique d’une « mixité » de bien pensance attitude…

Patatras…

Le 20 juin, dans ce même 18ème arrondissement de Paris, 8500 représentants de la « communauté asiatique » (selon la police) manifestaient dans la rue pour dénoncer les violences quotidiennes qu’elle subissait (1)…

Des violences de quelle sorte et venant de qui ?

Ne comptez pas pour vous le dire sur « France-Info », où les « journaleux », du haut de leur inculture et de leur souplesse d’échine humanitariste et politiquement correcte (deux critères essentiels pour leur embauche…) taisent soigneusement la réalité par peur, incompétence ou paresse d’esprit, au choix…mais lisez plutôt le texte cité ici : http://www.rfi.fr/france/20100620-milliers-chinois-manifestent-belleville-est-parisien-contre-insecurite et le témoignage recueilli de cette manifestante qui nomme avec précision qui sont les voyous qui pourrissent la vie de ces émigrés venus d’Asie.

Ils sont tout bonnement issus des populations constituant les flux migratoires venus d’outre Méditerranée ( et les descendants des plus anciens arrivants) pour satisfaire le besoin des donneurs d’ordres capitalistes en main d’œuvre taillable et corvéable à merci et concurrentielle de la main d’œuvre autochtone considérée comme peu souple et revendicative en matière de salaires et de droit du travail.

En même temps, cet afflux excessif de populations étrangères permettait la satisfaction des intérêts sociétaux des gouvernements successifs de gauche et de droite qui, par le développement du regroupement familial, ont permis l’implantation de populations étrangères ghettoïsées auxquelles on a donné la nationalité française sans aucune demande d’intégration dans les valeurs et les principes de la République laïque et démocratique qui les accueillait…

Toutes ces populations, d’ailleurs, auxquelles il faut ajouter celles qui ont surfé sur les mouvements de l’immigration illégale (notre ectoplasmique professeur ne demande-t-il pas leur régularisation ?) étaient (et sont) encadrées et manipulées par les centaines d’imams, le plus souvent étrangers, chargés de les maintenir au sein de « l’ouma musulmane » et de favoriser ainsi l’enracinement de cette religion d’importation.

Ne soyons pas naïfs : cette population asiatique qui a manifesté relève du même processus originel (l’aspect « humanitariste » des réfugiés politiques en plus) et, comme celle qui la persécute, elle est marquée par un repliement sur soi, des pratiques douteuses et illégales, une propension au communautarisme, qui la mettent en dehors de notre espace public et sociétal.

Aussi avons-nous dans cet événement la transcription anticipée de ce que sera la société communautariséee que nous préparent les politiques, de gauche et de droite mêlés, dans leur volonté à imposer sur notre sol les marques indélébiles et perverses de la Mondialisation et de l’Europe à l’anglo-saxonne qu’ils appellent de leurs vœux, la disparition annoncée de « la Nation » se faisant, aussi, par le biais « du changement de peuple » et la destruction de notre espace sociétal unique et laïque…

On peut légitimement penser qu’une telle analyse excède les aptitudes de notre citoyen « formaté humaniste », bien pensant et « politiquement correct », soucieux de « multiculturalisme » et avide de voir les problèmes sociaux, ethniques, religieux se dissoudre dans la construction de nombreux logements sociaux et de multiples « maisons de la culture »… On peut aussi mettre sur le compte d’un angélisme de bon aloi une cécité intellectuelle qui l’empêche de voir l’occupation illicite du domaine public par des prosélytes religieux qui y imposent ainsi leur loi rétrograde, et la mise en coupes réglées de son quartier de la « Goutte d’Or » par des mafias organisant toutes sortes d’activités « souterraines »…On peut encore lui pardonner son entêtement à soutenir les pusillanimes dhimmis de la gauche socialiste ( en particulier) qui dilapident à qui mieux mieux l’argent public pour des constructions de mosquées et autres structures confessionnelles, et qui organisent les « accommodements raisonnables » avec une religion qui leur fait peur et les conduit à se renier de la plus lâche manière.

Eh bien, oui : les forces qui organisent la Mondialisation ont besoin de la circulation la plus libre et la plus intense de la main d’œuvre, ce qui leur permet de peser sur les rémunérations et les conditions de travail tout en organisant un volant de chômage dont le traitement repose sur les budgets sociaux des Etats…Elles ont aussi besoin de populations politiquement dociles et religieusement contenues : l’islam, dans notre pays, est vraiment ce qui leur convient le mieux…Elles ont encore nécessité de détruire les Nations pour laisser se développer un vaste espace de simples consommateurs privés de tout moyen d’action sur leur propre devenir et le mode d’organisation et de fonctionnement des sociétés où ils se trouvent.

Vous allez me dire : mais nous sommes loin du petit professeur d’université, « bobo » socialiste et pourfendeur de ceux qui s’escriment à montrer les dangers qui atteignent le socle laïque et démocratique de notre République et qu’il qualifie allègrement d’extrémistes « de droite » quand ce n’est pas de « racistes » et autres amabilités nées de son impuissance à raisonner et à argumenter.

Que nenni : à sa place, modeste certes, mais avec ses innombrables clones qui forment la troupe des « idiots utiles » de l’islam et de la Mondialisation et que l’on retrouve « à gauche » parce que « ça fait bien », il participe de la mise en place de tout ce qui va conduire à la disparition de notre espace commun laïque, la constitution d’une société communautarisée, le retour des religions dans l’espace public, le triomphe des aspects politiques et sociétaux de la Mondialisation libérale…

Et nous le retrouverons dans la suite d’un Strauss-Kahn ou d’une Brochen, divorcée Aubry, fille Delors… pour leur permettre d’accéder au pouvoir et y réaliser le programme des forces politico-financières dominantes, comme Jospin avait réalisé tout ce dont elles avaient besoin en matière de construction de l’Europe sans que quiconque, partis politiques et syndicats compris, ne bouge le petit doigt.

Empédoclatès
« 1 – http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/06/20/01016-20100620ARTFIG0

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.