La stratégie islamiste à l’oeuvre à Montreuil

Publié le 29 janvier 2010 - par - 469 vues
Share

Ayant été alerté par plusieurs informateurs au sujet de l’islamisation de Montreuil (93), l’auteur a revêtu un nouveau déguisement, et s’est rendu incognito dans cette ville, le vendredi 15 janvier 2009, à midi.

Comme à Barbès, comme à Puteaux (92), comme à Marseille, comme à Clichy, (92), l’auteur y a assisté à la confiscation d’une rue par des musulmans en prières, occupant illégalement les trottoirs et une partie de la chaussée.

C’est un sympathisant de Riposte Laïque qui nous avait informé de la situation critique qui règne à Montreuil : une fois de plus, nous vous engageons à nous envoyer toute information que vous auriez sur des prières musulmanes en pleine rue. (1)

Mais avant tout, voici la vidéo que nous avons tournée à Montreuil, en ce vendredi 15 janvier 2010 :

L’islam à la conquête de Montreuil (15 janvier 2010) [3:15]

http://www.youtube.com/watch?v=dMOGdhKKMlY

—————————————————————————————————————–

Un marché islamisé :

Arrivé en avance, l’auteur fait un petit tour dans le marché de la Croix de Chavaux, situé directement à la sortie de la station de métro Croix de Chavaux (ligne 9), sur la place du Marché. Une atmosphère particulière y règne : nombreuses femmes voilées, comme dans les pays musulmans du Tiers Monde ; de-ci, de-là, un intégriste musulman en kamis – et voici que des commerçants se mettent à crier à tue-tête, et de plus en plus fort à mesure qu’approche l’heure de la prière, « Mashallah ! »… (2) Plusieurs fois retentit même un guttural « Allah ou-akbar ! »… Réjouissante ambiance… Puis ces commerçants débarrassent leurs étals ou les recouvrent d’une bâche, et se dirigent vers la rue Édouard-Vaillant, non loin de là…

Arrivée de nombreux musulmans étrangers à la commune :

De la bouche du métro sortent des files de musulmans, qui s’engouffrent eux aussi dans la rue Édouard-Vaillant ; se fondant dans la masse, l’auteur arrive devant la mosquée de cette rue. (3)

Occupation illicite du domaine public :

Et voici qu’une fois de plus l’auteur assiste à l’occupation illicite du domaine public par des musulmans : le trottoir de gauche, qui longe la mosquée, est recouvert de tapis ; des musulmans sont installés dessus ; d’autres les rejoignent ; des employés de la mosquée déroulent un long tapis sur la chaussée ; puis d’autres musulmans déroulent des tapis plus petits sur le trottoir d’en face.

Rue confisquée :

Ce sont à présent deux cents hommes qui sont agenouillés sur les tapis, contraignant la plupart des piétons à marcher sur la chaussée, au risque de se faire renverser par les véhicules, qui n’ont plus à leur disposition qu’une étroite bande de bitume.

Enseignants dhimmis :

Surviennent deux classes d’enfants du primaire, escortées par quatre ou cinq enseignants, qui se faufilent dans le mince passage encore libre sur le trottoir de droite, devenus quasiment étrangers dans leur propre pays. Plusieurs de ces enseignants, en bons dhimmis, font signe aux enfants de se taire, confisquant ainsi la parole des enfants de l’école républicaine et laïque de France, et œuvrant à les transformer eux aussi en bons dhimmis. Passant devant l’auteur, un enseignant dit à une petite fille noire : « Chut ! Tu respectes, hein ! ». Et voilà comment un enseignant du système public se fait le propagandiste de l’islam, et demande aux enfants de sa classe de respecter les musulmans qui prouvent qu’ils ne respectent ni la France ni les citoyens français en priant dans les rues et en volant l’espace public !

Le calvaire des habitants de la rue :

Peu après, une femme, escortée par ses deux filles adolescentes, survient, et, marchant sur la chaussée, à cause des trottoirs occupés, s’exclame, d’une voix mi-inquiète mi-furieuse : « J’espère qu’on va pouvoir rentre chez nous ! ». Au n°11 de la rue Édouard-Vaillant, contigu à la mosquée, un immeuble vient d’être achevé, vers lequel se dirigent les trois femmes ; mais, en raison de l’occupation totale, par les musulmans et par leurs tapis, du trottoir situé devant la mosquée, elles se voient contraintes de faire tout un détour, de contourner des voitures garées plus loin puis de revenir sur leurs pas pour pouvoir accéder, tant bien que mal (et plutôt mal que bien) à leur habitation, finissant par se faufiler le long du mur de leur immeuble pour parvenir à atteindre la porte de celui-ci ! Exemple supplémentaire de ce comportement intolérable des musulmans, qui volent un lieu public, et empêchent les non-musulmans de circuler librement sur le territoire national ! Et dire que ces musulmans ont le culot de se présenter comme des victimes, alors qu’ils transforment systématiquement les habitants de nombreux quartiers de France en victimes de leurs agissements égoïstes et de leur comportement de type totalitaire !

Une tactique délibérée :

Après la prière, l’auteur suit plusieurs intégristes en kamis, qui viennent de sortir de la mosquée, et constate qu’ils s’engouffrent dans la bouche de métro de la place du Marché. Ainsi, de nombreux musulmans qui occupent illégalement la rue Édouard-Vaillant chaque vendredi arrivent-ils et repartent-ils par métro : preuve, s’il en est, qu’ils n’habitent pas le quartier, et viennent seulement pour prier dans la rue dans le but de se montrer, d’imposer leur présence, de voler l’espace public, en se moquant bien de la gêne occasionnée aux habitants du quartier. Ce qui prouve qu’il n’y a pas qu’à Barbès que les musulmans appliquent cette tactique consistant à occuper les rues en nombre, afin de faire croire qu’ils n’ont pas assez de place dans leurs mosquées, et de pouvoir ainsi exiger des pouvoirs publics qu’ils leur facilitent la construction d’une nouvelle mosquée…

La responsabilité écrasante de Dominique Voynet :

Voilà comment Dominique Voynet, du parti des Verts, mairesse de Montreuil depuis le 22 mars 2008, (4) livre chaque vendredi un quartier de sa commune aux musulmans, révélant ainsi son mépris pour tous ses administrés non-musulmans (5), et copiant en cela le comportement scandaleux de Daniel Vaillant, maire (PS) du 18e arrondissement de Paris, de Gilles Catoire, maire (PS) de Clichy, et de Jean-Claude Gaudin (UMP), maire de Marseille…

Maxime Lépante

(1) Voir à ce sujet :

Participez à la lutte contre l’occupation des rues par des musulmans

http://www.ripostelaique.com/Participez-a-la-lutte-contre-l.html

(2) « Ma Chaa Allah » (« Ce que » « a voulu » Allah) : expression de résignation signifiant à peu près : « C’est de la volonté d’Allah et il faut s’y plier ».

(3) Centre Culturel Français Musulman (CCFM),

9, rue Édouard Vaillant,

93 100 Montreuil-sous-Bois.

(4) A la suite de Jean-Pierre Brard, ancien maire communiste de 1984 à 2008.

(5) Il est vrai que les musulmans votent à une écrasante majorité pour la gauche, et presque aucun pour la droite.

Voir à ce sujet le sondage CSA-Cisco publié après le premier tour de l’élection présidentielle de 2007 :« Les Français musulmans ont très majoritairement voté pour Ségolène Royal, selon un sondage sortie des urnes réalisé dimanche 22 avril par l’institut CSA-CISCO pour La Croix. D’après ce sondage, 64% d’entre eux ont voté pour Ségolène Royal, 19% pour François Bayrou et 1% pour Nicolas Sarkozy, sans distinction entre pratiquants réguliers, occasionnels ou non pratiquants. »

seuls_1_des_musulmansont_vote_sarkozy.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.