Le célèbre restaurant parisien « Le Pied de cochon » accusé de racisme

Publié le 14 juin 2010 - par - 8 721 vues
Share

Le Pied de Cochon, tenu par les frères Blanc est situé non loin des Halles, derrière l’Eglise Saint Eustache. Cette antre de la nourriture porcine sévit depuis 1946.

Il ne fait aucun doute qu’avec un nom pareil, ce restaurant fait tout pour ne pas recevoir une clientèle ciblée : ceux qui ne mangent pas de porc pour raison philosophique.
Est-ce suite à la montée de l’antijudaïsme de l’Occupation que les fondateurs du Pied de Cochon se sont décidés à créer leur établissement ? On peut se poser la question …
Des nostaligues sans doute ?

Qui plus est, le patronyme des maîtres des lieux ne peut que laisser supposer que les personnes de couleur seront mal reçues.

Mais fort heureusement SOS Racisme était là pour dénoncer ces possibles délinquants. Nous avons saisi la Justice pour contraindre l’établissement à changer son enseigne.
Nous examinerons de manière scrupuleuse les menus afin de garantir qu’aucune discrimination ne sera désormais pratiquée.

————————————————————

Je précise que le présent article est purement fictif et qu’il relate des faits imaginaires.
Cette précaution, je me dois de la prendre puisque j’ai moi-même fréquenté le restaurant mentionné. J’avoue être gourmand.
Et je ne connais rien de meilleur qu’une assiette de charcuterie suivie d’un confit de canard agrémenté d’une purée maison. Arrosons le tout d’un coup de jaja et terminons par un claquos a faire tomber la tapisserie, et je suis aux anges.

Je suis français et j’aime la bonne bouffe. Je sais, la gourmandise est un des 7 péchés capitaux.
Mais mon athéisme me permet d’éviter le pire !
Bon, d’accord, je culpabilise lorsque je monte sur le pèse-personne.
Mais sorti de là, dans le cochon tout est bon et nous aurions tort de nous priver de nos rondelles de sauciflard et du sang du Christ.
ça se passe rue Mirrha ? Et alors ? Que je sache, c’est un bout du territoire français comme il y en a tant d’autres.
Ce n’est pas la place St Pierre de Rome, encore moins la Grande Mosquée de Rabat.

Aussi lorsque je lis que SOS Racisme veut faire interdire un apéro saucisson pinard, j’ai vaguement l’impression de lire un passage de Candide.
Vous savez, ce passage où Voltaire dénonce le fonctionnement de la Justice selon l’Inquisition Espagnole.
C’est à dire qu’un simple citoyen est soupçonné d’être juif parce qu’il ne manque pas le lard et le laisse sur le côté de son assiette.

Ce que je trouve surtout grave, c’est que le racisme véritable, celui qui doit être combattu, s’en trouve renforcé. Lorsque la délation et le dogmatisme font place à la Justice, le pire est à craindre.
Et lorsqu’une association nommée SOS Racisme se positionne ainsi en accusateur, elle désigne de faux-coupables et permet aux plus dangereux de sévir.

« Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. »
Chroniques de la Haine Ordinaire – Pierre Desproges.

Bon appétit

Emmanuel Itié

PS : Ma femme est végétarienne et bouddhiste. Elle ne s’est pas sentie attaquée par la présence possible de viande lors de cet apéro et a trouvé l’attitude de SOS Racisme ridicule.
Et lorsqu’elle voit un musulman manger le cadavre d’un mouton (rue Mirrha ou ailleurs), elle ne s’apesantit pas à lui reprocher d’alourdir son kharma.
Chacun ses choix.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.