Le maire socialiste de Joué-lès-Tours : enfin un vrai laïque !

Publié le 24 février 2010 - par - 452 vues
Share

La laïcité au fronton de nos édifices républicains une idée du tonnerre !

« Et s’il n’en restait qu’un je serais celui là », par cette parole Victor Hugo, en exil, exprimait sa volonté de résister à Napoléon III. Philippe Le Breton, maire de Joué- lès- Tours, sera-t-il, comme Victor Hugo, le seul à résister et à défendre en toute conscience la laïcité face à l’attaque islamiste, ou est-ce le premier d’une longue liste à venir ? Qu’il est beau ce fronton de la mairie de Joué-lès- Tours auquel il vient d’ajouter la mention laïcité.

http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/journal/index.php?dep=37&num=1555666

Comme son geste va faire chaud au cœur des Français laïques, athées ou pas, désespérés de voir se rétrécir leur propre espace dans l’espace public, au profit d’une affirmation religieuse de plus en plus intégriste et virulente. Désespérés de n’être plus entendus, désespérés de savoir qu’on utilise leurs impôts pour construire des lieux de culte dans lesquels on enseignera aux enfants des valeurs qui ne s’accordent pas avec celles de notre République.

Cette laïcité s’est détricotée depuis 1989 par offensives successives et auxquelles nos élus ont cédé toutes tendances confondues. Cet élu est socialiste, et bien remercions-le, et que d’autres se lèvent derrière lui en grand nombre, d’autres républicains sincères, et on encouragera dans ce combat républicain toutes les étiquettes. Ceux qui ne confondront pas intégration et assimilation des populations musulmanes avec désintégration de la France et islamisation forcée. Ceux qui, comme Philippe Le Breton, comprendront et dénonceront les intégristes de France. Il explique son point de vue.

Que répondez-vous à ceux qui vous reprochent de stigmatiser les musulmans?

« Je ne cherche pas la polémique, ni la stigmatisation. Il y a actuellement des intégristes qui veulent déstabiliser la République et l’Occident. C’est une minorité d’islamistes extrémistes, mais elle existe. Il faut résister face à cette minorité car elle est en guerre divine contre l’Occident. Bien entendu, je soutiens une pratique républicaine de l’islam, dans le respect de la République française. A partir du moment où le culte intervient trop dans le débat, comme pour les repas halal, il faut défendre la laïcité. J’ai été confronté à une employée municipale qui portait le foulard. Elle a refusé de l’enlever pour travailler. Elle a démissionné ».

Combien seront-ils à prendre conscience que ce combat pour la laïcité devient vital pour la défense de nos valeurs et le vivre ensemble républicain et laïque ?

Afin que nous protégions nos petits enfants de ne jamais avoir à en découdre avec des ayatollahs d’une République islamique. En effet, si dans le monde il n’y a pas de République catholique, protestante, bouddhiste, taoïste etc.. Il y a hélas des « Républiques » islamiques, avec les désastres humains qu’on connaît, dont les femmes et les toutes petites filles sont les premières victimes. Que derrière Philippe Le Breton, d’autres inscrivent, par milliers, en lettres d’OR au fronton de nos mairies le mot LAICITE.

Chantal Crabère

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.