Le maso-bobo, caricature de la dégénérescence suicidaire d’une partie de la France

Publié le 27 septembre 2010 - par - 1 003 vues
Share

Le 10 juin 2010, le Brussel Journal publiait un article hallucinant, intitulé : « Les talibans m’ont violée, mais ils m’ont respectée ». C’était une interview de Joanie de Rijke, une journaliste néerlandaise de gauche qui s’est rendue en Afghanistan pour faire une interview sympathique avec les talibans djihadistes qui venaient de tuer dix soldats français.

Elle a été enlevée et violée à répétition pendant six jours. Et maintenant elle est en colère, mais pas contre le principal voyou taliban, dont elle affirmait qui l’avait « respectée » même si, malheureusement, « il ne pouvait pas contrôler sa testostérone ». Non, elle est en colère contre les gouvernements belge et néerlandais qui ont refusé de payer la rançon de 2 millions de dollars exigée par les djihadistes.

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100710065918AAy1yJj

Fabrice Lucchini, avec son talent inimitable, lit, tous les soirs, Philippe Muray, dans un théâtre parisien. Comment ne pas penser, en lisant les élucubrations de la journaliste hollandaise, à ce sketch féroce de la touriste parisienne bobo, de toutes les manifestations altermondialistes, anti-racistes, pour un commerce équitable… qui finit violée et décapitée par un ancien séminariste converti à l’islam !

http://www.lefigaro.fr/theatre/2010/09/25/03003-20100925ARTFIG00009-fabrice-luchini-l-esprit-libre.php

Comment ne pas penser à ce jeune homme qu’une vidéo avait rendu célèbre. Agressé dans le bus parisien de nuit par des voyous issus de la diversité, victime d’injures racistes, cet étudiant de Sciences-Po, dans le même esprit que la journaliste hollandaise, stigmatisera, non pas ses agresseurs, mais ceux qui, sur la toile, se sont indignés des violences qu’il a subies ! Cette attitude de dhimmi lui vaudra les félicitations de son professeur, l’ineffable Olivier Duhamel.

Le-professeur-Olivier-Duhamel-aime.html

Comment ne pas penser à ces enseignants qui subissent, toute l’année, des agressions verbales ou physiques de la part d’élèves majoritairement issus de la diversité, mais qui se battent pour accueillir les enfants de clandestins, pour obtenir leur régularisation… et donc créer les conditions d’en prendre encore davantage plein la tête !

Ce samedi se déroulait la techno parade annuelle. La version officielle est que tout s’est bien passé. Pourtant, aux alentours de 17 heures, vers Bastille, il y eut de violentes agressions de la part de jeunes, venus majoritairement de banlieue, qui frappèrent au faciès et dépouillèrent tout ce qui leur tombait sous la main. De véritables images de pogroms. Les mêmes scènes s’étaient déjà déroulées l’année dernière. Elles ne faisaient que rappeler les agressions des manifestants lycéens, en 2006, ou celles des jeunes qui refusaient le CPE de Villepin, la même année.

http://www.fdesouche.com/

Elles sont dans le même esprit que la multiplication d’agressions gratuites contre nombre de nos compatriotes, dont certaines, à l’instar de Matthieu Guillon, finissent tragiquement. Elles ne font que confirmer l’esprit de guerre civile qui s’installe dans ce pays, et la montée d’une haine dont sont principalement victimes les Français, blancs et Juifs, la plupart du temps de la part des jeunes issus de l’immigration post-coloniale.

http://www.ripostelaique.com/Combien-de-Francais-blancs-devront.html

http://www.ripostelaique.com/La-France-est-en-etat-de-guerre.html

Comment, dans la France de 2010, de tels actes de barbarie sont-ils possibles ? Comment ce nouveau fascisme, ce nouveau racisme, cette violence, cette haine, peuvent-ils s’exprimer aussi librement ? Parce que les élites médiatisées ont préparé le terrain.

Quelques émissions de télévision nous ont offerts, ces derniers jours, une jolie panoplie de ceux qui, par leurs discours, encouragent la montée de la barbarie, dans notre pays.

Chez Ardisson, un plateau réunissait, sur le colonialisme et le racisme, Georges Frêche, Rokhaya Diallo et l’inévitable psychaniste bobo-gaucho Gérard Miller. La manière dont on essaie de ridiculiser Frêche est ignoble. Les méthodes utilisées pour le faire passer pour un salaud raciste sont intolérables. La volonté de ridiculiser et de déformer chacun de ses propos est tout simplement malhonnête. Frêche est seul contre trois personnes. Miller, hors de lui, se permet de parler du massacre de Sétif (mis en avant par le film « Hors la loi ») et de citer le chiffre de 45.000 morts, que plus aucun historien sérieux n’ose avancer, comme le fait remarquer cette vidéo. Le message : la France est un pays d’assassins, qui doit expier !

http://luette.free.fr/spip/spip.php?article298

Il incarne jusqu’à la caricature le bobo haineux et méprisant. Hier maoïste, il défendait la révolution culturelle de Mao et les camps de rééducation d’un Pol Pot; qui a exterminé le tiers de la population cambodgienne en trois ans de pouvoir. Aujourd’hui, il est un médiocre propagandiste du gouvernement algérien, contre son propre pays. La similitude : une haine de la démocratie, de la France, et une fascination pour les modèles totalitaires.

Examinons le cas de Rokhaya Diallo. Cette jeune femme s’était distinguée, avec la complicité de Libération, en publiant une tribune légitimant le canardage des policiers à Villiers-le-Bel. Ceux-ci étaient qualifiées de « force d’occupation », rien de moins ! Elle n’a que haine dans la bouche, dès qu’elle parle de la France. Elle est incapable, quand Georges Frêche lui fait remarquer que la colonisation a eu aussi du bon en Algérie, d’admettre cette évidence. Son discours contre le pays où elle vit n’est pas innocent. Ses propos encouragent la haine et la revanche, et, distillés chez ceux qui sont éduqués au biberon par le discours de l’islam et des Indigènes de la République, ne peuvent qu’enrager les barbares à la haine raciste, et encourager à la guerre civile.

http://www.fdesouche.com/140358-colonisation-et-esclavage-georges-freche-vs-rokhaya-diallo-et-gerard-miller

Dans un autre registre, Gaillot est lui aussi impayable. Il n’en a que pour les clandestins, les roms et les malheureux Palestiniens… et reste sans réponse quand Zemmour lui fait remarquer qu’il se comporte en idiot utile de l’islam, joue contre son camp, le catholicisme, et n’a pas un mot quand, dans trop de pays au monde, les chrétiens sont exterminés par les musulmans, souvent dans des conditions atroces.

http://www.fdesouche.com/138680-jacques-gaillot-vs-eric-zemmour

Dans un registre différent, mais complémentaire, comment ne pas évoquer les propos d’Attali :

“L’islam est une des dimensions de la civilisation européenne depuis l’origine de l’islam et l’origine de l’Europe ».
“La grande question est : comment l’Europe va-t-elle accepter sa dimension musulmane ? »

“Comment va-t-on faire pour aller très loin dans l’intégration de cette culture musulmane dans cette fierté de l’Europe , dont elle est l’une des forces, l’un des atouts et dont l’Europe a besoin ?”

Précédemment, dans son fameux rapport remis à Sarkozy, il annonçait la couleur : « En France, en raison de la situation démographique et de la politique restrictive de l’immigration, les entreprises françaises peinent à trouver la main-d’oeuvre nécessaire dans plusieurs secteurs clés de l’économie : le bâtiment, le commerce, l’industrie lourde, l’hôtellerie, la restauration, les services de santé et l’agriculture. […]

« Au total l’immigration de travail renforce la croissance en accroissant la population active et l’emploi, en soutenant la construction immobilière, donc la demande et en augmentant les recettes fiscales. Ainsi , l’augmentation du volume d’emploi grâce à l’immigration se traduit par un effet positif et significatif sur le niveau d’activité dans l’économie, chiffré à 0,1 point de croissance pendant un an pour l’arrivée de 50.000 nouveaux migrants une année donnée. Si l’arrivée d’immigrants ne peut être considérée comme une solution de long terme au vieillissement de la population(il faudrait un nombre extrêmement important d’immigrants – 920.000 personnes pas an pour maintenir un rapport entre actifs et inactifs) l’immigration peut permettre de remédier à des pénuries de main-d’oeuvre. Elle ne peut ni ne doit rendre plus difficile l’intégration des moins formés. Des politiques doivent être mises en oeuvre pour attirer la main d’oeuvre nécessaire sans nuire aux besoins des pays d’origine ni peser sur les salaires en France ».

Tout est dit, pour servir les intérêts du système, il convient de laisser des millions de chômeurs inactifs, et de faire venir une nouvelle main-d’oeuvre, qui contribuera à tirer les salaires vers le bas. Il convient également de remplacer un peuple, habitué à la démocratie, par un autre, dépourvu de ces traditions. Attali a pu passer, sans aucun problème, du rôle de conseiller de Mitterrand à celui de consultant de Sarkozy. Il est la caricature de ce qu’est l’UMPS. Il n’est pas seulement un maso-bobo, il est en plus un cynique relais de la mondialisation libérale, prêt à tout pour casser son pays, la France et tout ce que fait obstacle à son projet politique.

Le maso-bobo est un personnage curieux.

– Dans les réunions de famille, il s’indigne des propos de ce « salopard raciste » de Zemmour, et qualifie de nazi quiconque ose émettre la moindre opinion sympathique envers Eric.

– Il excuse les violences dans certains quartiers, qu’il explique par les injustices sociales et le racisme des Français.

– Il peut s’encanailler jusqu’à voter Besancenot au premier tour, et socialiste au deuxième, bien sûr.

– C’est un grand résistant, capable de parrainer un sans-papier, et de signer trois pétitions par jour sur la toile.

– Habitant le centre de Paris, il n’a pas de mots assez durs contre les pollueurs qui vont travailler en voiture, quand lui prend son vélo !

– Dans les manifestations, il peut pousser l’audace jusqu’à traiter les CRS – qui le protègent – de fasciste, un rictus de haine à la bouche.

– Bien sûr, il milite pour le mariage homosexuel, et ose rouler un patin à un autre garçon, sur le parvis d’une église, pour dénoncer l’homophobie de l’Eglise catholique. Mais il se refusera d’offenser les musulmans, religion des pauvres et des opprimés, en faisant de même devant une mosquée !

– Il adore le rap, dans lequel il voit un nouveau jazz du 21e siècle.

– Il lit Libé, Charlie Hebdo et Le Nouvel Obs.

– Il est révolté par le débat nauséeux sur l’identité nationale.

– Il se réjouit qu’on n’évoque plus Charles Martel dans les programmes scolaires français.

ils-ont-fait-disparaitre-732-du-programme-d-histoire-57872060.html

– Il est outré par la loi raciste contre la burqa.

– Il milite pour les éoliennes, contre les centrales nucléaires.

– Citoyen d’un monde où les frontières seraient abolies, il rêve d’une Europe fédérale où la langue unificatrice serait l’anglais.

– Instituteur, il refuse d’apprendre les paroles guerrières de « La Marseillaise » à ses élèves.

– Enseignant, il connaît les bonnes filières pour que ses enfants étudient dans les bonnes écoles, et contournent la carte scolaire – qu’il défend mordicus – quand cela est nécessaire.

– Il n’achète que du café équitable, et ne mange que bio.

– Il est de toutes les manifestations pour défendre l’héroïque peuple palestinien contre les « salauds de colons juifs ».

– Il pense qu’à cause de Sarkozy, la France n’est plus une démocratie, mais une dictature.

– Il n’a jamais écouté une interview de Marine Le Pen, mais, il prouve son antifascisme en la traitant, dès qu’on parle d’elle, de « salope raciste d’extrême droite ».

– A l’instar d’une Ségolène Royal, demandant pardon au nom du peuple français, il a honte d’être dans un pays où on mange midi et soir, quand tant de malheureux n’ont qu’un bol de riz par jour.

– A l’instar de Martin Hirsch, il est prêt à appeler son fils Mohamed pour montrer que l’intégration progresse en France.

– Il a animé le référendum sur La Poste, en France, et demande au gouvernement de retirer son projet. Mais il insulte les Suisses, après le vote sur les minarets, et leur demande de retourner aux urnes.

– Bien sûr, il est de gôche, mais il n’aime pas trop les ouvriers, leur amour du tiercé, du football, des terrains de camping… et le fait que seulement 11 % d’entre eux ait voté Lionel, en 2002…

Ces moralistes, la journaliste hollandaise violée, l’étudiant de Science-Po massacré, Rokhaya Diallo, Miller, Gaillot, Attali, nous rappellent tous des personnages du livre inoubliable « Le camp des Saints », de Jean Raspail, qui sera réédité en janvier 2011, avec 40 pages supplémentaires. Rappelant dans cet ouvrage visionnaire, une flottille de 1.000.000 d’Indiens débarque sur les côtes de France, après un long périple.

Le maso-bobo, à l’image de ce jeune imbécile qui, au début du livre de Jean Raspail, se vante, devant un vieux retraité de l’Education nationale, d’être descendu assister au débarquement de la flottille, et à la fin d’une civilisation – la sienne – qu’il exècre, milite quotidiennement pour la fin de son pays.

mitterrand-et-badinter-avaient-felicite-jean-raspail-pour-le-camp-des-saints

Le maso-bobo qualifie de raciste tous ceux qui osent dire que l’immigration dans une période de chômage de masse, est contraire aux intérêts des salariés. Mais il se bouche les oreilles quand il entend dire « sale blanc ». Il qualifie d’adepte du choc des civilisations ceux qui refusent l’islamisation de notre pays, et défendent nos principes laïques. Il qualifie d’agent du Front national ceux qui lient l’immigration et l’islam, et expliquent que ce sont deux outils utilisés par le système pour en finir avec la France et les Etats-Nations, et imposer la mondialisation libérale et toute sa déréglementation. Le maso-bobo, véritable cinquième colonne hostile à son pays, pratique au quotidien le terrorisme intellectuel.

Pourtant, ce discours ne marche plus auprès des gens. Notre lectrice, Annie Flament, présente à Vichy, ce samedi, raconte comment Pierre Cassen a renvoyé dans ses buts, avec élégance, pour le plus grand plaisir de la salle, le bobo de service, qui lui servait son discours habituel, de manière particulièrement agressive, arrogante et haineuse.

Ce jeudi 30, n’en déplaise aux maso-bobos compassionnels, Christine Tasin et Pierre Cassen débattront, dans les locaux de l’UMP, sur le thème « immigration, islamisme, la France menacée ? » à l’invitation de la Droite Libre. Du beau monde autour de la table, puisque, outre nos amis, figureront ces horribles « réactionnaires » que sont Alexandre Del Valle, Xavier Lemoine, Jean-Paul Gourevitch et Christian Vanneste.

Un débat interdit par la bien-pensance, mais qui devrait valoir le coup, et « donner envie de vomir », pour reprendre une de leurs expressions favorites, à nos maso-bobos compassionnels.

http://www.ripostelaique.com/Une-France-collabo-prepare-la.html

Bien évidemment, si des forces de gauche osaient aborder cette question, et inviter nos conférenciers, ils répondraient présents avec plaisir. En attendant, nous n’avons que faire des gérémiades et des pleurnicheries des maso-bobos. S’ils veulent se suicider c’est leur problème, mais nous, nous n’avons pas envie de mourir. Ce qu’il nous faut, ce sont des vrais résistants, qui, à l’instar de ceux qui sont venus soutenir Marie-Neige Sardin, ce samedi, ou qui participent aux manifestations de Résistance républicaine, en ont assez de baisser les yeux, et sont prêts à s’engager pour que notre pays retrouve sa fierté, et ses habitants leur dignité.

Si vous êtes le contraire d’un maso-bobo dégénéré suicidaire, si vous vous sentez l’étoffe d’un résistant, si vous avez envie de contribuer à un sursaut patriotique, républicain et laïque, rejoignez « Résistance républicaine » et faites connaître encore davantage « Riposte Laïque ».

Nous savons, quand nous lisons le texte que nous ont envoyé, en exclusivité, Oskar Freysinger et David Vaucher, sur l’état de la Résistance suisse, après le référendum, que la luttre contre l’islamisation devra être européenne.

Mais nous devons d’abord compter sur nous. Et comment les Gaulois que nous sommes ne seraient-ils pas interpellés, quand, depuis la Suisse, Oskar nous interpelle amicalement, en nous disant qu’en France, nous aurions besoin d’un Charles Martel…

PROCHAINES INTERVENTIONS DE RL ET DE RR

Jeudi 30 septembre

Soirée-débat sur le thème « Immigration, Islamisme: la France menacée? » au siège de l’UMP.

Les discussions parlementaires relatives à la future loi sur l’immigration commencent cette semaine et seront dans leur pleine intensité ce jour-là.

Ces problèmes inquiètent nos compatriotes, mais on ne leur donne presque jamais l’occasion d’en débattre, ceux qui osent aborder les thèmes de l’immigration et de l’islamisme étant diabolisés par le terrorisme intellectuel du politiquement correct. La Droite Libre a donc pris l’initiative de relancer le débat sur ces questions cruciales.

C’est ainsi que jeudi quelques élus mais aussi des personnalités diverses seront présentes pour exposer leurs idées et surtout pour vous écouter et vous répondre:

– Xavier Lemoine, Maire de Montfermeil
– Christian Vanneste, Député
– Bruno Beschizza, Conseiller Régional
– Alexandre Del Valle, géopolitologue
– Pierre Cassen, éditorialiste à Riposte Laïque
– Jean-Paul Gourevitch, consultant international
– Hassen Chalghoumi, imam de Drancy
– Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine

Venez poser vos questions, exposer vos doléances et vos critiques: vous montrerez ainsi aux dirigeants de l’UMP qu’il est urgent que le silence soit rompu sur ces problèmes et que des mesures politiques efficaces soient enfin prises pour préserver la cohésion nationale et les valeurs de la France.

A 19 heures au siège de l’UMP, 55 rue La Boétie, Paris 8ème (accueil du public à partir de 18 heures)

Dimanche 14 novembre

Maurice Vidal, Pierre Cassen et Christine Tasin dédiceront les ouvrages de Riposte Laïque, de 14 heures à 18 heures, au salon du Livre du Bnai Brith, Mairie du 16e arrondissement, à Paris.

Jeudi 18 novembre

Pascal Hilout et Maurice Vidal interviendront à Vendôme, à l’invitation du CVDL

Vendredi 26 novembre

20 heures. Brigitte Bré Bayle animera, à Saint-Savin (86), une conférence sur le thème : Comment défendre la laïcité au 21e siècle ?

————————————

COMMENT AIDER RIPOSTE LAIQUE

Chèque de soutien à envoyer à l’ordre de Riposte Laïque, à Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander « Les dessous du voile », « La colère d’un Français » : chèque de 19 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque

Commander « Résistance Républicaine » : chèque de 20 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque.

—————-

Contact avec Résistance Républicaine :

http://www.resistance-republicaine.fr

Commander le livre « Résistance Républicaine » : Envoyer un chèque de 20 euros (16 euros et 4 euros de frais de port) à l’ordre de Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander le livre sur Amazon :

http://www.amazon.fr/Résistance-Républicaine-Cyrano-équipe-RL/dp/2953604219/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=books&qid=1275659145&sr=1-3

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.