Le président du CFCM solidaire de l’occupation illégale de la voie publique pour les prières du vendredi

Publié le 14 décembre 2009 - par
Share

Le 9 décembre 2009, Mohammed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) donne une interview à Europe 1. Il est interrogé sur les prières musulmanes illégales dans les rues, attestées par « des vidéos qui circulent sur des sites internet » selon le journaliste, « qui montrent le quartier Château Rouge à Paris entièrement bloqué parce que les voitures ne peuvent plus passer, les musulmans sont sur la chaussée en train de faire la prière ».

Voici sa réponse in extenso : http://www.youtube.com/watch?v=qyyPIfuvo-o

Le président du CFCM réagit immédiatement en disant qu’il faut davantage de lieux de culte, et qu’il faudrait multiplier le nombre de mosquées par trois ou quatre !

A aucun moment il n’exprimera la moindre condamnation de l’illégalité du comportement de ses coreligionnaires, leur apportant ainsi, et en exigeant davantage de mosquées pour eux, une solidarité totale.

Une fois de plus, le CFCM démontre donc, par la voie de son président, qu’il privilégie la fraternité absolue de la « oumma » (la communauté musulmane) même avec ses éléments extrémistes (voile intégral par exemple) ou ses éléments qui commettent des délits au nom de l’islam (occupation des rues).

On se demande où se trouve cet « islam de France respectueux des lois et des valeurs de la République » dont aime parler le Président de la République !

Et très curieusement, aucune autorité politique de gauche ou de droite n’a réagi à un tel aveu de complicité et de comportement anti-citoyen.

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.